All posts tagged: Cornelia James

L’adieu à la reine

Elizabeth II faisait partie de la vie intime de chaque famille. Nous avons tous grandi avec les chapeaux fantasques et la silhouette haute en couleurs de la reine d’Angleterre. La statue du Commandeur s’en va. Elle laisse un peuple orphelin et une habilleuse inconsolable. Le grand livre de l’Histoire se referme. C’est la fin d’une ère. « Je jure de servir mon pays que ma vie soit longue ou brève », affirme la princesse héritière, dans le discours fondateur, prononcé au Cap, en 1947. Jamais la souveraine n’a déposé le fardeau royal. Quand elle est couronnée reine, les caméras filment son visage de près. « Elle a 100 ans », observent alors les reporters. Le sérieux et la maturité se gravent sur ses traits. La jeune femme fait du devoir sa ligne de vie. Et sa vie fut dense. Il lui a été accordé de fêter son dernier jubilé au mois de juin, d’inviter l’ours Paddington à prendre un tea time au palais, d’inaugurer sa propre ligne de métro. Après 70 ans de règne –elle est couronnée alors que Staline …

Gants et pantoufles de vair

Des accessoires emblématiques finalisent ses looks. Vestiges de l’ancien temps, détail délicat par excellence ; courts ou longs, de ville ou de cérémonie, les gants finalisent le salut au peuple et subliment le geste. Ils lui évitent les bleus à force de serrer les mains. C’est aussi le moyen de ne pas serrer des mains moites comme des éponges. Lady Diana quant à elle a bousculé les codes en offrant la poignée sincère à ses admirateurs.  La maison Cornelia James entre dans la lumière en 1947, date à laquelle la princesse Elizabeth commande sa première paire. La fondatrice fuit le nazisme. Elle s’établit en Grande-Bretagne avec une valise pour unique bagage. Celle-ci renferme le strict minimum ainsi que quelques échantillons de jersey. Avec ce tissu, elle confectionne des gants entrés dans la légende. De nos jours, Geneviève Lawson, héritière, perpétue la tradition. La souveraine soutient la création britannique et encourage les structures familiales. Elizabeth II, qui a le sens pratique aigu, les commande en suédine, une matière plus facile à entretenir que le cuir ou le …

Les Cambridge à la messe du prince Philip

Tous les regards ne sont pas braqués sur la tenue de la duchesse de Cambridge, aussi seyante soit elle, mais sur Elizabeth II qui fait son grand retour, après une longue absence. Rois, reines, princes, princesses des cours d’Europe ainsi que les représentants des œuvres du défunt, assistent à la cérémonie religieuse célébrée sous les voûtes de l’abbaye de Westminster. Le 9 avril 2021, Philip le Magnifique tirait sa révérence. Le 17 avril les Windsor l’accompagnaient vers sa dernière demeure. Le service d’Action de grâces auquel assistent plusieurs générations de royaux, rend hommage à son dévouement à la Couronne, à la Nation, au Commonwealth. Il souligne son travail caritatif (le prince consort parrainait 700 œuvres de bienfaisance) ses actions en faveur des forces armées, de la jeunesse, du patrimoine et de l’environnement. Philip Mountbatten-Windsor incarnait l’élégance et le flegme So British. Il marchait trois pas en arrière mais ses idées progressistes ont refaçonné l’institution millénaire. Précurseur climatique, il a alerté l’opinion bien avant que nos maisons brûlent. Jusqu’à la dernière minute, la reine a hésité. …

Kate à la cérémonie du Souvenir

Confinée jusqu’au 2 décembre, la nation britannique honore les morts de 1914-18. Covid oblige, une cérémonie sommaire réunit les Windsor. Solennelle dans son manteau de deuil, la duchesse de Cambridge se recueille.  Pour la première fois de son histoire, la célébration se tient en l’absence de la foule. Les Britanniques sont invités à suivre les commémorations sur petit écran. Boris Johnson a mis le pays sous cloche. Seuls les commerces de première nécessité et les écoles restent ouverts. Elisabeth II et ses proches reviennent sous les feux de la royauté malgré le confinement. Le devoir de mémoire d’abord. Au balcon du ministère des Affaires étrangères et avec sa dame de compagnie Susan Rhodes, la souveraine regarde deux futurs rois fleurir en son nom le Monument aux Morts. Elle ne cache pas son émotion et essuie une larme. Reines en devenir, les duchesses de Cambridge et de Cornouailles occupent un balcon attenant. Le manteau militaire à épaulettes de Kate en impose. Les boucles d’oreilles en perles et diamants de la reine ornent ses oreilles. Aucun match …

Cornelia James Paris Fashion Week

Le Tout-Paris a découvert la nouvelle collection de gants Cornelia James . Il y en a de toutes les couleurs et pour toutes les humeurs. Le soir, ils se parent de subtiles excentricités: boutons de strass, plumes et belles dentelles signées Sophie Halette (la maison de tulle et de dentelles qui signa celles de la robe de mariée de la duchesse de Cambridge). Boîtes gris perle-en souvenir de monsieur Dior-et signature argent, CJ a changé son packaging. A l’intérieur, des petits bijoux soigneusement enveloppés dans un joli papier de soie aux armoiries de la maison. Il suffit juste de dire aux acheteurs que Kate portent les Imogen pour voir s’enflammer le carnet des commandes. Geneviève Lawson, directrice artistique de la célèbre maison haut-de-gamme chez qui se fournissent les Windsor et la fine fleur de l’aristocratie britannique, a partagé son carnet de voyage avec le BDKM. Elle nous raconte son salon parisien et ses escapades au cœur d’une capitale placée sous bonne garde. Impressions. “Je suis toujours très heureuse d’exposer mes créations au salon First Classe des Tuileries. C’est un …