Latest Posts

Signature au Fouquet’s

La prochaine dédicace de Yves Saint Laurent, Le soleil et les ombres se tiendra dans les salons du Fouquet’s, dans le cadre du 41ème Cocktail des Écrivains, mercredi 28 novembre de 19h à 21h15. La soirée de rencontres et de dédicaces réunira plus de 50 auteurs, parmi lesquels Yann Queffelec, Yasmina Khadra, Jean des Cars, Roland Dumas, Irène Frain, Eliette Abecassis, Frederic Beigbeder, Natacha Polony, Christine Ockrent, Régine, Claude Lelouch et bibi!

 

Advertisements

Communiqué

Le BDKM n’est pas en mesure d’assurer le suivi de l’actualité royale durant une période indéterminée. La publication des articles s’interrompt pour des raisons personnelles. Il en est de même sur FB. Merci de votre compréhension.

Nouvelles photos du prince Louis

Ces portraits feront votre dimanche. De sorties inattendues en clichés inédits, les Windsor sont en haut de l’affiche. Quand ils n’occupent pas le devant de la scène, des polaroids jamais vus font parler d’eux. Ils ont gardé le meilleur pour la fin. Deux nouvelles photos extraites du portfolio, réalisé par Chris Jackson, à l’occasion du 70e anniversaire du prince de Galles, sont dévoilées, quatre jours après la fête grandiose organisée par la reine Elisabeth au palais de Buckingham. La cahier spécial figure dans le supplément du Sunday Times magazine, sous le titre de “Granpa Wales” (c’est ainsi que le surnomment ses petits-enfants). Et la famille royale d’Angleterre se livre dans son intimité.

Chris Jackson

L’auteur de ces portraits décrit le septuagénaire aux anges en la présence des héritiers.  “Il tient George et sa sœur par la main-la relation avec le troisième prétendant à la couronne se renforce à mesure que le garçonnet grandit-et couvre Louis de baisers”, observe le témoin, qui est aussi le mari de Natasha Archer, personal shopper de la duchesse de CambridgeLa scène empreinte de tendresse est à croquer. Le prince Charles étreint son petit-fils. Nous sommes toujours dans le parc de Clarence House, en septembre. Les oiseaux chantent, le soleil perce à travers les feuillages. Le benjamin de la fratrie Cambridge appuie sa tête contre la joue de grand-père Wales. Le poupon a les yeux rieurs, la menotte dodue dans la bouche. La poussée des dents de lait lui titille les gencives.

Chris Jackson

Chris Jackson

Sur l’autre composition de groupe, baby Louis se penche en avant pour taquiner Charles. La mère ne cherche pas à empêcher l’élan naturel, elle laisse faire, un sourire approbateur sur les lèvres. Tous les regards de l’arrière-plan se focalisent alors sur le poupon. Les enfants n’ont pas leur pareil pour briser le côté formel d’une séance photo. Le petit-frère de George et Charlotte apporte la touche de naturel qui manquait et vole la vedette aux aînés. On retrouve également le cliché de la duchesse de Cambridge présentant son petit-fils à son beau-père, qui a fait dernièrement la une du Daily Express. L’occasion de voir de plus près les délicieux petits chaussons du Cadum. Sur un autre bonus partagé avec les internautes, le futur roi en uniforme pose entouré de ses fils. C’est une version moins figée de celle dont le Royal Mail a tiré les timbres collector. La seconde nous replonge dans les coulisses de la garden-party de mai. La duchesse de Sussex a fière allure, coiffée de son chapeau incliné sur le côté. Appuyé sur son parapluie, le duc de Cornouailles campe le parfait gentleman. Enjoy!

KP

KP

Kate à la réception de la Fondation Royale

Les “Fab Four” de sortie. C’est un tourbillon d’engagements! Hier soir, le quatuor princier présidait à la soirée annuelle de la Fondation Royale organisée à Victoria House, Londres. Que portaient les duchesses? L’une était en rouge (encore une ancienne robe), l’autre en noir. Le chanteur Tom Walker s’est chargé d’ambiancer la scène. Il s’est dit honoré de se produire devant leurs altesses royales. Cet événement se passe normalement à l’abri des caméras mais Kate, qui occupe l’espace médiatique, avait trop envie de remettre sa robe Finella qui plait tant à ses admiratrices. La duchesse de Cambridge l’aime tellement qu’elle la possède aussi en noir. Quand on aime, on ne compte pas! Il va falloir organiser une séance photos car le portrait officiel commence à dater. L’institution à vocation philanthropique animée par les princes d’Angleterre et leurs épouses compte désormais une nouvelle ambassadrice…

The Royal Foundation

Victoria House London

Finella by Preen vue au Canada (2016)

Casa Jenny Packham

22 novembre 2016 trophées Place2Be

@ Tom Walker

@ Tom Walker

Yves Saint Laurent Le soleil et les ombres

A treize ans il voyait son nom écrit en lettres d’or sur les Champs-Elysées. A 21 ans, il succède à Christian Dior et devient le plus jeune couturier au monde. Ainsi commence la légende du dernier empereur de la haute couture. Après l’allure éternelle de Chanel, je vous raconte le style Yves Saint Laurent.

Retrouvons-nous à L’Écume des pages le 22 novembre!

 

 

 

Kate et William une visite surprise à la BBC

La duchesse de Cambridge omniprésente en novembre. Hier, elle apparaissait en reine du glamour derrière la vitre de la Bentley, en route pour le palais de Buckingham où se tenait la soirée d’anniversaire du prince Charles. La revoici aujourd’hui en bleu, une couleur qui revient, dans une robe à plis plats que l’on connaît déjà.

Getty Images

La sortie inattendue se passe dans les locaux de la BBC. Kate et William font bloc contre le harcèlement. Le prince n’est pas venu seul. Son épouse le soutient et l’accompagne. Le harcèlement est un sujet d’actualité. Le même jour, notre Première dame rend visite à une classe de lycéens de Clamart. L’ancien professeur de français s’engage pour libérer la parole. Au Royaume-Uni, la semaine anti-harcèlement bat son plein. Des écoliers très impliqués dans la lutte, présentent leur projet au couple princier: une vidéo écrite et réalisé par les jeunes écoliers, intitulée Stop, Speak, Suport. La rencontre a lieu à la BBC.

Getty Images

Getty Images

Getty Images

Getty Images

Getty Images

Confortablement assis dans un canapé Chesterfield, ils s’entretiennent, pendant que les photographes les mitraillent. Le prince d’Angleterre est très engagé dans la lutte contre les formes d’intimidation, qui s’exercent en  général en dehors du cadre scolaire (téléphone, réseaux sociaux, Internet). Il a fait de la lutte contre le cyber-harcèlement la pierre angulaire de son engagement associatif. Une TaskForce a vu le jour. En tant que père, le duc se sent d’autant plus responsable et milite pour briser le silence. Il a rencontré des familles et des enfants très impactés par le fléau. Beaucoup d’entre eux ont perdu un être cher, suite aux campagnes de harcèlement dont ils ont été les cibles. Les Cambridge ont profité de leur passage à la BBC pour lancer une application en direct du plateau télé.

Getty Images

 

Les Windsor fêtent les soixante-dix ans de Charles

C’est un anniversaire en grande pompe. L’homme qui voulait être roi souffle ses bougies. Soixante-dix ans, un tournant, dans la vie du futur roi. La Cour d’Angleterre entre dans le Guinness. Elle détient le record du plus long règne et celui du plus vieux prince de Galles. Jamais dans l’histoire monarchique britannique, un prince n’a porté aussi longtemps le titre d’héritier. Soixante-dix ans et toujours pas de couronne. Voilà soixante ans que le prince Charles est le potentiel successeur de sa mère. En attendant le règne, ce soir, Buckingham Palace est une fête dont il est le roi.

Charles et Camilla sur le départ

James Whatling

Son père le décrit comme un romantique. Le jeune marié des années 80 impose le baiser nuptial au balcon royal. L’harmonie conjugale retrouvée, deux fils qu’il aime plus que tout et protège, trois petits-enfants, un quatrième viendra avec le printemps, la force de l’âge, l’amour de la nature, des livres et de l’aquarelle…et un trône toujours occupé. Le plus beau cadeau que puisse lui faire sa mère serait de lui céder le fauteuil. “Pourquoi n’abdique-t-elle pas?”, ce serait-il écrié, il y a vingt ans, devant des amis. Bien qu’une régence implicite se soit mise en place, Mam n’émet aucun signe de renoncement pour le moment. Le futur Charles III a désormais accès aux boîtes rouges. Sa Majesté lui confie de plus en plus de responsabilités. C’est à lui que revient l’honneur de fleurir le Monument aux morts. La souveraine l’a désigné comme chef du Commonwealth. Un ancien sondage commandé par The Sun déclarait que 51% des gens voulaient voir la couronne passer au prince William. Le régent est aujourd’hui perçu comme un futur bon roi.

The kiss 1981

Charles, Philip, Arthur, George Windsor, né le 14 novembre 1948. Il a quatre ans quand sa mère monte sur le trône. L’héritier boudeur assiste à son sacre. De l’événement retransmis en mondiovision, le garçonnet se souvient de l’affreuse pommade collante qu’on lui avait mis sur les cheveux. Le petit garçon, qui a été séparé de ses parents pendant de longs mois-une éternité pour un enfant de son âge-se jette dans les bras de sa maman. Ses parents reviennent des dominions. Sa jeune mère  le repousse d’un: “ah non, pas vous”. La fille de George VI  n’est pas le genre de femme à afficher ses sentiments en public. Le sérieux de l’institution l’emporte sur les affects. A neuf ans, il acquiert le titre de prince de Galles, comte de Chester. Il est aussi prince du Royaume-Uni, duc de Cornouailles et de Rothesay.

Naissance à Buckingham Palace

A côté de son grand-père le roi George VI

Au couronnement de sa mère en 1953

A la fenêtre du palais londonien

Le prince héritier garde un souvenir cuisant de sa scolarité. Il entretient des relations tendues et distances avec sa famille. Il tient ses parents pour responsables de lui avoir fait endurer un calvaire, en l’inscrivant au pensionnat écossais de Gordonstun. Sa grand-mère, Queen Mum, a bien essayé de temporiser l’affaire, mais le prince Philip reste inflexible: “il doit apprendre à obéir”. Le féru de Shakespeare écrit le Vieil homme de Lochnagar (années 60), un conte pour enfant, destiné à l’origine à ses frères Andrew et Edward. Il est le premier membre de la famille royale à obtenir un diplôme. Il fait son service militaire au sein de la Royal Navy et se lance dans une carrière navale. De flirts en amourettes, le plus beau parti princier papillonne. Lasse de voir son héritier s’étourdir, la reine le sermonne de prendre épouse. Le 29 juillet 1981, Charles scelle son destin à celui d’une jeune aristocrate, Lady Diana Spencer. “Je suis l’homme qui marche derrière la princesse de Galles”, ironise-t-il, pendant les bains de foule. Son épouse espère que la venue d’un deuxième enfant sauvera le couple à la dérive. Hélas, le conte de fées tourne à la tragédie grecque. “Nous étions trois dans ce mariage”, confesse la bru d’Elisabeth II, à une heure de grande écoute. Les Galles divorcent. Les britanniques prennent l’amant et la maîtresse en grippe.

9 avril 2005 vive les mariés! (PA)

Charles et Camilla s’invitent dans Vanity Fair

In love (Vanity Fair)

Merry XMas décembre 2015

Les Cambridge-Sussex sur la photo souvenir des 70 ans

Son mariage avec Camilla Parker Bowles signe sa réhabilitation. Aujourd’hui, Charles de Galles est un homme comblé. Il file le parfait amour avec son épouse, la duchesse de Cornouailles. Enlacés, les tourtereaux se font photographier pour la traditionnelle carte de vœux. William a fait de lui le plus heureux des grands-pères. Harry le réjouira au printemps. Ses sujets aussi l’apprécient… c’est le retour en grâce. Le prince parraine plus de 420 œuvres caritatives. Le Prince’s Charities est la première organisation caritative du Royaume-Uni. Ses fonds de bienfaisance décomptent plus d’un million de livres par an. Les sommes sont reversées aux associations d’aide aux exclus. Pionnier, il a converti les terres de ses domaines à l’agriculture biologique. Son duché de Cornouailles est prospère. Sa marque Dutchy Originals fait un tabac dans les supermarchés Waitrose. Les architectes du monde entier visitent la ville de Newquay, cité idéale du prince bâtisseur. Le père de William et Harry a la fibre écologique. Il a vingt ans quand il prononce son premier discours sur l’environnement. Le leader s’engage pour la planète. Huit millions de tonnes de plastique finissent en mer chaque année, rappelle le prince des océans. Son Aston Martin roule au bioéthanol, ses propriétés sont toutes équipées de panneaux solaires. Une fois roi, il observera le devoir de neutralité et de réserve, explique-t-il dans le documentaire de la BBC.

Highgrove son home sweet home

Les sablés princiers

Le premier prétendant au trône est un contemplatif. Le représentant de Sa Majesté s’arrête au pied du Nid du Tigre pour y planter son chevalet. L’artiste peint à l’aquarelle le paysage enchanteur qu’il a sous les yeux. Le futur roi est connecté. Pour les 67 ans de sa sœur Anne, il partage une photo d’enfance sur les réseaux sociaux. Charles est dans le coup: il rencontre Lady Gaga au spectacle du Royal Variety Performance. De sa mère, il a hérité le sens de l’économie. Un appareil spécial lui permet d’aplatir ses tubes de dentifrice afin de ne rien perdre de la pâte. Dans l’intimité de sa propriété de Highgrove (Gloucestershire), le gentleman farmer parle à l’oreille des roses. Pour George, Charlotte et Louis, Grand-père Wales fait construire une cabane en bois au fond du jardin. Il plante un arbre à la naissance de George. “Les deux vont grandir en même temps”, observe-t-il, d’un air amusé. Charles s’entend aussi très bien avec sa belle-fille, la duchesse de Cambridge. Pendant les missions aériennes du lieutenant Wales, le beau-père emmène la nouvelle mariée à l’Opéra. Que ce soit à Clarence House, Highgrove ou Birkhall, valets et majordomes se pressent à son service. A la Dulwich Picture Gallery, Kate lui donne une leçon de repassage. Elle le guide d’un rassurant “c’est un fer, Charles”.

Avec la fée du logis le 5 mars 2012

A l’approche du DDay, Royal Mail met en vente une série de timbres collector. Le septuagénaire pose dans tous les magazines. Charles se livre, les siens le racontent, dans le documentaire spécial anniversaire de la BBC. Le papy gâteau adore lire les histoires de Harry Potter à ses petits-enfants en prenant la voix des personnages. Le vingt-et-unième prince de Galles de la lignée est doté d’une grande profondeur d’esprit. Il boit son Earl Grey du miel et un nuage de lait. Vêtu de ses vestons de tweed, de ses costumes de lin, Charles incarne l’élégance so British.

Que la fête commence. A défaut de lui remettre le sceptre et la couronne, sa mère lui organise un anniversaire mémorable. 600 convives, une table somptuaire, un décor royal. Les fêtes de famille sont à l’image des Banquets: grandioses et souveraines. A la demande de Sa Majesté, le cabinet privé met sur pied une soirée inoubliable, payée sur les fonds privés du monarque. Le prince Philip, que l’on a pas revu depuis le mariage de la princesse Eugénie, fait acte de présence, puis se retire. Elisabeth II a envoyé des bristols à tout le gotha. Dans l’assistance, signalons la présence des souverains de Belgique, Norvège, Danemark, la reine Rania de Jordanie, le prince Albert de Monaco, le prince de Bahreïn, du grand duc et de la duchesse du Luxembourg.

Max Mumby

BO du gala BAFTA 2017 (James Whatling)

James Whatling

La reine Mathilde et le roi Philippe de Belgique (Mark Stewart)

Mary et Frederik du Danemark (Mark Stewart)

La famille royale de Norvège

State Rooms BP

Que de beau monde, de voitures et de flashs aux marches du palais. La joie se lit sur les visages. Les duchesses de Cambridge et Sussex se sont mises sur leur trente-et-un. Robes de gala, chignons, diamants. So pretty! titrent les éditoriaux. La reine du glamour britannique voit la vie en rose. Elle a sorti le grand jeu! Sa coiffure en impose. Amanda Cook Tucker a sculpté un impressionnant et volumineux updo. La toilette haute couture, au décolleté asymétrique, probablement exécutée sur mesure, restera un mystère car il s’agit d’un événement privé. La circulaire de la Cour ne mentionne aucune information concernant la célébration. Elle pourrait s’apparenter, dans le style et la façon, aux créations de Ralph & Russo ou de Marchesa. La duchesse de Cambridge échange avec les têtes couronnées, rencontrées lors des voyages officiels. Elle prend des nouvelles de la santé de la princesse Mette-Marit, atteinte d’une fibrose pulmonaire. Les réjouissances se déroulent dans les appartements d’Etat (State Rooms). La nuit appartient au prince de Galles. Laissons le mot de la fin à la reine d’Angleterre: “c‘est un privilège pour une mère de pouvoir porter un toast à son fils, à l’occasion de son soixante-dixième anniversaire. Cela signifie que vous avez vécu assez longtemps pour voir votre enfant grandir”, a déclaré Mam en portant un toast. God Save Prince Charles!