Latest Posts

Que sont devenus vos escarpins L.K.Bennett?

Cendrillon a changé de pantoufles de vair. La duchesse de Cambridge est comme toutes les femmes. Elle a envie d’autre chose, d’un brin de sophistication dans l’accessoire. Les escarpins, elle les préfère vertigineux, plus cambrés, plus dessinés. Entre Kate et ses Sledge, le divorce est prononcé.

Jubilé de diamant Thanksgiving service juin 2012

C’est le désamour. Trop vus, trop mis, trop critiqués, les fameux souliers nude sont interdits de séjour. Les escarpins à plateau de la marque L.K.Bennett ont fait des envieuses. Les admiratrices marchent dans les pas de l’icône royale. L’enseigne enregistre des pics de vente sans précédent. Elles veulent toutes les escarpins de Kate Middleton. Confortables et flatteuses-le beige allonge la jambe-l’épouse du prince William sélectionne les célèbres chaussures pour ses déplacements outre-Manche et ses missions à l’internationale. Les fashion experts les détestent. Ils l’interpellent d’un “too boring!” ou d’un “Kate, si tu m’entends, change d’escarpins. Message reçu. Les vernies beiges s’éclipsent. Les créations de Gianvito Rossi s’invitent dans le dressing princier. Nous les reverrons sans doute un jour. La duchesse de Cambridge conserve tout. Elle aura envie de les remettre. Et la princesse Charlotte les empruntera peut-être à sa mère: tout se prête dans la famille.

La précédente publication s’interrogeait sur le retour en grâce de la paire emblématique. Celle-ci se renseigne auprès de son lectorat. Que sont devenus vos escarpins Sledge? Avez-vous cessé de les porter? Racontez-nous.

Advertisements

Que portera Kate cet hiver?

Les enseignes préférées de la duchesse de Cambridge accusent réception de leurs nouvelles collections. L’icône royale a récupéré un ventre plat et une taille de guêpe. Elle a acheté de quoi étoffer sa garde-robe. Des classiques qu’elle affectionne: robes unies ou imprimées, manteaux structurés hissés sur des escarpins. On reverra aussi des tenues déjà connues du public. L’épouse du prince William remet ses vêtements, une habitude héritée de la reine. Le défilé débutera en septembre: Kate donnera le coup d’envoi le jour de la rentrée de George. Focus sur les tendances hivernales de ses couturiers préférés.

This slideshow requires JavaScript.

Kate de retour en Angleterre et Meghan de mariage

Un ami se marie. Charlie van Straubenzee et Daisy Jenks se disent oui. Le duc et la duchesse de Sussex les accompagnent à l’autel. Les Cambridge ne sont pas de la fête. La princesse Eugénie et son fiancé Jack Brooksbank-ils recevront la bénédiction nuptiale le 12 octobre-ont également reçu un bristol. La cérémonie a lieu à Churt, dans le comté du Surrey. Le marié est l’ami d’enfance du prince Harry. Il fait aussi partie de la cour Cambridge. Son frère Thomas est le parrain de la princesse Charlotte.

PA

Andrew Parsons/I-Images

PA

PA

Jan White

Elle a nagé dans le bonheur à Moustique. La duchesse de Cambridge s’en revient des îles. Aucune photo du séjour idyllique n’a émergé sur la Toile. On sait seulement que les jeunes parents se sont offert une soirée sans les enfants. Carole et Michael Middleton ont joué les baby-sitters. Les amoureux ont passé du bon temps au Basil’s Bar. Le propriétaire-barman et ami leur a préparé un cocktail arc-en-ciel.

Pressentis à la cérémonie, les globe-trotters ont finalement décliné l’invitation. La duchesse de Sussex anime le show. Elle s’est mise sur son trente et un pour assister à ce mariage mondain. Et les caméras n’ont d’yeux que pour elle. C’est aussi un grand jour pour Meghan: l’épouse du prince Harry a 37 ans aujourd’hui!

Stephen Lock/I-Images

Club Monaco Shoanah dress 449,74€

Philip Treacy SS2018

Kayu Anna clutch

Aquazzura Deneuve pumps

A quand la reprise? Il faudra patienter jusqu’en septembre, pour voir la duchesse de Cambridge revenir aux affaires. La marraine royale devrait faire son come-back, après la rentrée scolaire de George et Charlotte. L’été bat son plein. Mrs Cambridge entretient son bronzage, profite de son congé de maternité et de son cher Norfolk.

Avec le marié au match de polo du Beaufort Club en juillet 2010

Le vide-dressing de Charlotte

On ne présente plus les chaussures compensées de la duchesse de Cambridge. Avec ses wedges en liège, Kate se sent pousser des ailes. Elle joue au volley et dévale les pentes. Charlotte a commandé les siennes chez Hobbs, les fameuse Myra. Un modèle très similaire aux Corkswoon royales. Elles sont nuance champignon. Une couleur qui n’a pas son pareil pour sublimer le bronzage. A saisir, une paire de Hobbs mises une fois, pointure 37, prix de vente: 110€ + 5€ de frais de port. Charlotte mentionne qu’elle est ouverte à la négociation.

La pochette en paille

Kate a toujours un Eurostar d’avance en matière d’accessoires raffinés. Sa minaudière en raphia Natalie est de toutes les sorties. L’icône de la Cour d’Angleterre y range son gloss, son papier matifiant, ses Kleenex et son cellulaire. Portée sur le devant ou bien sur le côté, la duchesse de Cambridge ne la quitte plus. La ravissante boîte végétale affole la blogosphère. La demande est telle, que des répliques fleurissent ici et là.

Au Bhoutan

Champêtre, classy ou bohème, Natalie fait le job. La paille tressée et la broderie anglaise sont du meilleur effet. Pippa suit l’exemple de son aînée. Les sœurs partagent volontiers leurs pistes d’achats. A Wimbledon, enceinte et en beauté, elle en étrenne une pour souligner en douceur une robe immaculée. La J.Crew de madame Matthews tape dans l’œil de la duchesse de Sussex. Venue encourager son prince charmant au match de polo du Sentebale Club, le réticule de Meghan a un air de déjà vu. Et pour cause! L’épouse du prince Harry a commandé celui de Pippa. La pochette osier-cuir de la nouvelle mariée agrémente une robe rétro. A croire que les deux jeunes femmes s’échangent aussi les bonnes adresses.

Pippa Matthews à Wimbledon robe Anna Mason, espadrilles Penelope Chilvers

J.Crew

La duchesse de Sussex le 26 juillet en robe Carolina Herrera

Suivez l’exemple des “Royals”. Paille, osier, raphia, brutes, vernies, à franges, customisées… vous avez l’embarras du choix. C’est le must à glisser dans la valise de l’été. La pochette en paille aime la blouse romantique, la robe de jeune fille, la jupe gitane, le short en jean. Elle donne le bon twist à la combinaison army. En ville, à la plage ou sur le dancefloor, elle vous campe un style.

L’heure du thé

Une journée sans thé est une mauvaise journée. It’s five o’clock.  “A cinq heures, la vie de ma famille s’arrête pour le thé”, proclame le prince de Galles. Sa Gracieuse Majesté, 92 ans, en boit tous les jours. Le Earl Grey a ses faveurs. Le thé royal fabriqué sur-mesure se compose d’un mélange de thé de Chine et de darjeeling aromatisé à la bergamote. La reine ajoute du faux sucre dans sa tasse. Au XVIIIe siècle, Charles Grey l’invente et lui donne son nom. Le comte verse de l’huile de bergamote dans sa boisson, pour couvrir le mauvais goût de l’eau de sa propriété de Newcastle. La région est réputée pour ses mines de charbon. La bergamote contient des flavonoïdes. De puissants antioxydants qui améliorent la santé du cœur et aident à réduire le mauvais cholestérol dans le sang. Est-ce le secret de longévité de la souveraine?

Tea time with Elisabeth II

Tea time with Camilla (Hugo Burnand)

Mars 2012. Le trio royal visite le salon Fortnum&Mason

La duchesse de Cambridge se renseigne sur les thés vendus (Alpha-Jeff Spicer)

“Il est toujours l’heure du thé”, écrivait Lewis Caroll. Au palais de Buckingham, on le savoure avec des scones, des sandwichs au concombre ou du cake au gingembre. De pique-nique au château de Balmoral, Elisabeth II emporte un thermos d’eau de Malvern et le prépare elle-même. De passage en Inde, la duchesse de Cambridge goûte aux grands crus d’Assam. Pour réussir son entrée à la Cour d’Angleterre, la duchesse de Sussex s’entraîne à la dégustation dans un salon de thé californien. Meghan Markle boit le breuvage brûlant sans ciller, l’auriculaire légèrement relevé à la mode britannique. Un bon point pour plaire à la grand-mère de son fiancé. On déguste aussi beaucoup de thé dans les séries produites par la BBC.

Tea time avec Lady Violet

Un peu d’histoire. Il y a quatre mille ans, selon la tradition chinoise, l’empereur Shen Nung s’abrite sous un théier sauvage. Il boit un bol d’eau chaude pour se désaltérer. La brise ramène quelques feuilles dans le récipient. Le liquide prend une belle couleur ambrée. Les serviteurs accourent pour changer le bol. L’empereur le conserve et le boit, en expliquant à son personnel que c’est un cadeau de la nature. Le thé est la boisson la plus consommée au monde après l’eau. Chaque année, la France en importe 15000 tonnes. Ce breuvage participe à l’art de vivre. Les grandes figures anglaises qui contribuèrent à sa popularisation et à son rayonnement se nomment Thomas Lipton, Robert Fortune et Thomas Twining, lance la dégustation à la tasse, fournisseur de la reine Victoria. Il demande beaucoup de travail pour le faire pousser, pour récolter ses feuilles et les transformer. Les femmes le cueillent à la main et le déposent dans de grands paniers. Dans nos chaumières, nous n’avons plus qu’à procéder au rituel: ébouillanter la boule de thé ou la mousseline. Derrière chacun des thés se cache un coin du monde. Let’s go! Partons par la province du Yunnan, considérée comme le berceau du thé. Poursuivons le voyage dans les vallées mythiques du Darjeeling et survolons les collines de Shizuoka. Blanc, vert, fumé, fleuri, il livre ses accords. C’est le temps de l’éveil, de l’hydratation et de la méditation.

Une cueilleuse de thé de Darjeeling

De passage à Londres, offrez-vous un “afternoon tea” au Goring (Kate Middleton y a dormi la veille de son mariage), au Savoy où les Beatles commandaient le leur, chez Fortnum&Mason, une institution londonienne. A Paris, la British touch a un coût: 52€ par personne. Le palace parisien règle son cadran à l’heure de Big Ben. De quoi oublier le Brexit! Vous pouvez toujours ressortir le service à fleurs, la nappe vintage, les coussins liberty et la marmelade à l’orange. Vous éviterez ainsi le gâteau de la veille et le thé industriel, à la carte des établissements qui s’improvisent salon de thé. Investissez dans un produit de qualité acheté chez Mariage Frères ou en magasins Bio. Le Da Hong Pao est le thé de Chine le plus cher au monde. Un gramme peut se vendre 1400$…avis aux amatrices. Pour réussir votre boisson bénéfique dans les règles de l’art, optez pour une eau peu minéralisée, faîtes-la chauffer à 95°C (75°C pour le thé vert). Respectez le temps d’infusion indiqué sur la boîte, régalez-vous avec les shortbread de Meghan&Harry. La version thé glacé rafraîchit en cas de pic de chaleur. Alors buvez et racontez-nous vos pauses thé.

Thé à l’anglaise Bar les Heures hôtel Prince de Galles 33 ave George V 75008 Paris

 

 

 

Happy birthday prince George

L’enfant-roi a cinq ans. Et les cloches de l’abbaye de Westminster sonnent rien que pour lui. George a pris ses quartiers d’été. Il barbote dans l’eau cristalline. Le chenapan souffle ses bougies sous le soleil des Caraïbes. Kate, William, les petits et les Middleton se sont envolés lundi pour l’Île Moustique. A la demande de ses parents, le palais publie la carte postale. Une seule photo prise par Matt Porteous à Clarence House, le jour du baptême de Louis. Le photographe engagé à titre privé a les faveurs du couple princier.

Matt Porteous

Matt Porteous

Le temps passe. Comme il a grandi! Le bambin pose devant un mur de briques, dans sa tenue de cérémonie. Le sourire éclatant du jeune prince, illumine le cliché d’une grande simplicité. Le troisième prétendant au trône est un globe-trotteur qui a couvert deux missions à l’étranger. Il salue comme un grand, prend le thé avec la reine, passe dans la classe supérieure. Le poupon joufflu est devenu un garçonnet tout en jambes, l’air boudeur quand il est en représentation. Revenu vivre à Londres, l’élève Cambridge a intégré la prestigieuse école Thomas Battersea en septembre, sans verser une larme.

Telle mère, tel fils. Le blondinet de Sporty-Kate s’essaye à plusieurs disciplines. William dépose un ballon à ses pieds, mummy lui met une raquette entre les mains. Il s’empare du maillet de polo quand sa mère a le dos tourné. George ne déroge pas à la tradition des enfants princiers: il monte un poney Shetland. Un rendez-vous a été pris avec le navigateur Sir Ben Ainslie. L’aîné prendra des cours de voile à sept ans.

James Whatling

Comme tous les enfants de son âge, il a besoin de se défouler. Les hectares ne manquent pas dans la famille. L’aîné entraîne sa petite sœur dans de folles aventures. De lui, nous savons qu’il veut devenir pilote comme papa, aime les avions, les trains, les motos, les voitures de police, les dinosaures, les volcans et les histoires de Sam le pompier. Qu’il se régale d’un plat de pâtes, pendant que ses parents disputent une partie de tennis au club Hurlingham. Que sa grand-mère maternelle lui achète des chips et des bonbons, et qu’il rend très souvent visite a son grand-père Charles. A ce propos, une photo extraite de l’album personnel est exposée dans un des salons du palais royal, où se tient l’exposition “Prince&Patron”, organisée à l’occasion du 70e anniversaire du prince de Galles. Elle représente trois générations de futurs rois d’Angleterre. Il arrive qu’un discours filmé dans l’intimité des Windsor, dévoile des portraits inédits. On se souvient d’autres clichés de baby George crapahutant dans le parc de la résidence du prince de Galles.

Souhaitons-lui un joyeux anniversaire.

Reuters