Author: Lynda

Le discours de la duchesse

Kate repart en croisade contre les addictions. Elle prononce un discours clef. La duchesse de Cambridge continue de porter les causes qu’elle défend. Sponsorisée par le Forward Trust (l’association aide les personnes à briser le cycle destructeur de la toxicomanie) dont elle assure le patronage, la campagne de sensibilisation s’inscrit sur le long terme. La présence de la marraine royale marque le coup d’envoi de la semaine consacrée à la lutte contre les dépendances (18-24 octobre). “Personne ne choisit de devenir toxicomane. Mais cela peut arriver à n’importe lequel d’entre nous” explique Kate. Son discours redessine les contours d’un avenir meilleur. Il rappelle que les origines du problème prennent souvent racines dans l’enfance. La santé mentale et la petite enfance constituent les angles majeurs de son engagement caritatif. Plusieurs bénéficiaires lui sont présentés. Pleine d’empathie et de bienveillance, elle écoute les récits sans filtre. Voilà dix ans que la duchesse de Cambridge travaille sur ce dossier pour faire bouger les lignes. Grâce à son investissement et à celui des bénévoles, de nombreuses personnes ont bénéficié …

Les Cambridge au gala Earthshot

Kate et William foulent le tapis vert de la remise de prix Earthshot, l’initiative eco-responsable lancée par le prince en octobre 2020. L’opportunité pour la duchesse de Cambridge de paraître dans ses plus beaux atours. Le numéro deux de la couronne marche dans les pas de son grand-père et de son père. Les Cambridge élèvent leur fratrie dans le respect de la nature. Du haut de leur jeune âge George, Charlotte et Louis posent déjà les bonnes questions, adoptent les bons réflexes. Face caméra, le couple princier multiplie les actions de protection de l’environnement: ramassage des déchets en plastique, récolte du miel, végétalisation des espaces. Le prince William met sa notoriété planétaire au chevet de la planète. Sous son impulsion, le projet Earthshot voit le jour. Il rassemble une communauté sans frontière de citoyens engagés. Un livre a suivi, compilant les plus beaux témoignages iconographiques envoyé de par le monde. Ce soir, c’est aux finalistes du concours, réunis au palais Alexandra, que le parrain royal décerne les trophées. Chose rare, le duc de Cambridge est …

Les Cambridge au vert

En solo ou en duo, le prince et son épouse continuent de sensibiliser l’opinion à la cause environnementale. Ils ont rendez-vous avec les écoliers. Avant de fouler le tapis vert de la soirée Earthshot (dimanche 17 octobre), les parents de George, Charlotte et Louis vantent la green attitude auprès de leurs plus jeunes sujets. Mieux que personne, ils savent éveiller les esprits à la protection de la nature. Aux jardins botaniques royaux de Kew, les élèves de l’école Heathland de Hounslow présentent leurs initiatives au couple princier. Ils appartiennent à la génération Earthshot, du nom du projet lancé par le duc de Cambridge. Le Palais annonce que la conférence des Nations Unies sur les changements climatiques se tiendra à Glasgow du 1er au 5 novembre, en présence de la famille royale. En Grande-Bretagne aussi, les températures se rafraichissent. Le manteau fait son come-back. Celui de Kate (un ancien modèle zippé) délivre un message d’espoir et de renouveau, en harmonie avec le thème du jour. La duchesse a fait du pantalon son nouvel uniforme de représentation.

Kate à l’université de Londres

La marraine de la petite enfance est de sortie. Elle étoffe ses connaissances au centre d’études de l’University College de Londres. La duchesse de Cambridge a fait des premiers âges de la vie, la pierre angulaire de son travail associatif. Rattaché à la Fondation Royale, le centre de la petite enfance a vu le jour. Elle en a assuré le lancement, un jour de pluie, sous un parapluie arc-en-ciel. “Notre petite enfance façonne notre vie d’adulte“, professe celle que les Britanniques ont surnommé “la princesse des enfants”. Sa venue coïncide avec le lancement de l’étude nationale sur la naissance “Les enfants des années 2020”. Au cours de la visite, son altesse royale s’est familiarisée avec les archives. On lui a présenté un questionnaire sur les méfaits du tabac pendant la grossesse, datant de 1958. Les chercheurs l’ont aussi briefé sur le chapitre de l’accompagnement holistique à la naissance. L’icône de la cour d’Angleterre a jugé bon remettre sa robe studieuse prince de Galles. Voilà un look qui va réjouir la reine Elizabeth, adepte des recyclages …

Kate et William de sortie

Oubliée la robe somptuaire de 007. En mini tournée en Irlande du Nord, la duchesse de Cambridge retrouve le confort d’un tailleur pantalon plus formel. Le couple princier a passé la journée du 29 septembre à Derry-Londonderry. William et son épouse ont couvert une série d’engagements dans une ambiance de bonne camaraderie. Il s’agit de leur première visite dans cette partie de l’Irlande du Nord. Ce déplacement était placé sous le signe des relations positives, fruit du travail associatif. La mission avait comme un air de tourbillon mais il restait encore assez d’énergie à nos Royals pour disputer une partie de ballons.

Kate à la soirée James Bond

C’est une affaire de famille. Deux futurs rois accompagnés de leurs dames de cœur foulent le tapis rouge. Les Cornouailles et les Cambridge sont venus voir les prouesses de l’agent 007. Paillettes, smokings, bijoux, falbalas…le décor est planté. Catherine The Great renoue avec le glamour. Cela semble faire une éternité qu’elle a ébloui la galerie en toilette grand soir. La première mondiale de “Mourir peut attendre”, 25e épisode de la saga, sur nos écrans le 5 octobre, a été reportée à plusieurs reprises, en raison des circonstances sanitaires. C’est la deuxième fois que la duchesse de Cambridge rencontre le personnage imaginé par Ian Flemming, incarné par une pléiade de séducteurs. C’est la dernière fois que Daniel Craig prête son visage à monsieur Bond. L’acteur tire sa révérence. La production recherche son playboy…avis aux amateurs. Il y a foule sur le tapis du Royal Albert Hall de Londres. Les stars prennent la pose, avant de rejoindre leur fauteuil de velours. Royauté oblige, les Windsor referment le bal des arrivants. Ils sont tous sur leur trente-et-un. Catherine, …

Jouez-la comme Kate

Le Boudoir vous propose un look inspiré de celui de la duchesse de Cambridge. Vous pouvez vous le réapproprier pour la ville ou la forêt. Il fleure bon la nouvelle saison, s’accorde aux couleurs du feuillage, de l’écorce, de la mousse, des châtaignes et de la robe rousse de l’écureuil. Vive l’automne !

Kate en jupette sur le court central

La marraine de Wimbledon dispute une partie de tennis avec la championne de l’US Open. La tenue du jour made in France, dévoile ses jambes fuselées. Sa plastique athlétique va faire des envieuses. A fond la forme. La duchesse de Cambridge n’a pas chômé depuis son retour de vacances. VTT, descente en rappel, elle multiplie les exploits. Par une journée d’automne ensoleillée, Kate vient promouvoir le tennis auprès des jeunes générations. La duchesse, qui entretient son revers à domicile et qui a pris des leçons avec Federer, monte au filet. Whaou, elle porte une micro jupe qui en dit long sur son jeu de jambes. La marraine royale fait équipe avec la tenniswoman de l’année, Emma Raducanu, 18 printemps. Les deux sportives affrontent d’autres as de la raquette. Un engagement cousu main pour Sporty-Kate. L’épouse du prince William a chaleureusement félicité la championne sur les réseaux sociaux, le jour de sa victoire. Emma trouve en la duchesse, la partenaire idéale. A l’issue du show, les deux sportives font plus ample connaissance. Les photos de Kate …

Kate à la soirée Hold Still

Le concours photos de l’Angleterre sous Covid, initié par la duchesse de Cambridge et salué par la souveraine, fait encore parler de lui. Hier, Kate a reçu les partenaires du projet Hold Still au palais de Kensington. La soirée n’a pas été ébruitée. Deux photos en une de la page Instagram des Cambridge marquent l’événement. On y voit la maitresse de maison, de crème vêtue (une robe de coupe sophistiquée mi-longue) réunir ses équipes dans le salon tendu de rouge et d’or. Les conditions sanitaires sont propices au cocktail, les Britanniques ont tombé le masque. Ils sont nombreux à avoir travaillé en coulisse. Les sujets de Sa Majesté ont répondu massivement à l’appel de Kate, lancé pendant le confinement, en envoyant des photos les représentant dans leur quotidien. Un album intitulé “Tenir bon”, préfacé de la main de la duchesse recense ces témoignages. Le recueil restera dans l’histoire.