Author: Lynda

Quoi de neuf duchesse

Kate aux abonnés absents? Réapparue officiellement le 2 octobre, la duchesse de Cambridge a couvert quelques missions et sorties familiales. Activités de plein air avec les scolaires, sommet mondial du handicap mental, inauguration du centre de photographie par la marraine du musée Victoria&Albert, mariage de la princesse Eugénie d’York, et puis s’en va. Kate disparaît des radars médiatiques. Entre deux réunions à huis clos, elle flâne dans les allées de la brocante de Battersea, en attendant la sortie d’école des petits; fait plus ample connaissance avec son neveu, baby Matthews ( 3,9kg), né à la maternité de l’hôpital St Mary le 15 octobre. Et quand on ne la voit pas, elle travaille en coulisse. Son chantier sur l’enfance en échec se concrétisera en 2019. En ce moment, le projecteur est braqué sur  la tournée Commonwealth du couple Sussex. Pour celles que cela intéresse, le BDKM publie quelques flashs sur sa page Facebook. Il ne couvre pas l’intégralité du voyage, ne fait pas non plus l’inventaire de la garde-robe. L’information arrive par petites touches éparses. Revenons …

Meghan et Harry attendent un bébé

Carnet rose à la Cour d’Angleterre. C’est officiel, le duc et la duchesse de Sussex attendent un heureux événement pour le printemps 2019. Le palais vient d’annoncer la nouvelle! Their Royal Highnesses The Duke and Duchess of Sussex are very pleased to announce that The Duchess of Sussex is expecting a baby in the Spring of 2019. pic.twitter.com/Ut9C0RagLk — Kensington Palace (@KensingtonRoyal) October 15, 2018

Updated Les photos officielles de Jack et Eugénie

Ce fut un mariage heureux et venteux. Deux jours après les noces princières, les photos souvenir sont enfin dévoilées. Elles ne dérogent en rien à l’esthétique de l’institution monarchique. Le professionnel sollicité livre aux mariés des portraits dans les règles de l’art, sur lesquels les petits apportent une note de fraîcheur et de spontanéité. Monsieur, madame Brooksbank, leurs proches se font tirer le portrait. La scène se passe dans l’un des salons d’apparat du château de Windsor. Alex Bramall, photographe de mode-portraitiste, auteur des portraits glamour de la cadette York, parus dans Harper’s Bazaar, est chargé de graver le bonheur sur pellicule. Il procède aux mises au point, sélectionne les filtres, installe les réflecteurs, sous l’œil bienveillant des ancêtres peints sur les toiles de maîtres. La famille réduite à l’essentiel (le couple souverain, les parents des mariés, les témoins et les enfants d’honneur) se place suivant ses recommandations. On se repoudre le nez. On ajuste sa cravate. Le prince Andrew remet en place la traîne interminable. Une main douce arrange les cheveux de George et …

Le mariage de la princesse Eugénie d’York

Retour à Windsor. Encore une belle journée romantique! Cinq mois après les noces printanières de Meghan&Harry, la famille royale nous convie à un mariage automnal, en blanc et en majesté. Les York marient leur cadette. La princesse Eugénie, 27 ans, prend Jack Brooksbank, 31 ans, pour mari. Donnez-leur du rêve. A la Cour d’Angleterre, les noces princières sont grandioses, célébrées dans les fastes de la couronne. Les ladies sont coquettes, les gentlemen fringants. L’ensemble compose une pyrotechnie de couleurs. 2018 est une année faste.  Mariages, naissances, réjouissances, la fabrique de contes de fées tourne à plein régime. C’est une fête, telle que les aime Elisabeth II, empreinte de bonheur, pleine des rires cristallins des plus jeunes. Un jour où la famille se rassemble autour d’une somptueuse pièce montée. L’amour de monsieur et madame Brooksbank profite à un autre couple. Sarah Ferguson, duchesse d’York divorcée depuis 1996, retisse un lien avec son ex mari. Cupidon décocherait-il ses flèches aux parents de la princesse? On dit qu’ils sont les meilleurs amis du monde… Eugénie et Jack Brooksbank, …

Kate au Musée Victoria & Albert

En cette journée mondiale du handicap mental, la duchesse de Cambridge est appelée ailleurs. Hier le couple princier s’est invité au premier sommet global de la santé mentale. Kate et son époux ont fait des rencontres intéressantes. L’annonce avait été officialisée pendant la grossesse: la duchesse de Cambridge accorde son parrainage au musée d’art et de design Victoria&Albert. Kate y a déjà usé le bout de ses escarpins. L’année dernière, elle visitait les lieux et découvrait  la cour carrelée de porcelaine. L’établissement de renommée internationale a fait l’objet d’une rénovation qui a nécessité deux ans de travaux. Elle revient en tant que première marraine royale. Au palais Saint James, les princes William et Harry reçoivent les délégations de la conférence sur le commerce illégal des espèces sauvages qui se tiendra à Londres dès demain. Les passants se regroupent aux abords du musée. Ils guettent le cortège. La visiteuse fait son entrée à la nuit tombée. Resplendissante duchesse. Sa robe Prince de Galles effrangée, animée de boutons précieux gante sa silhouette sculpturale. Le vêtement a été …

Kate et William au sommet de la santé mentale

Revoici le couple Cambridge réuni pour une cause qui lui est chère. Il s’agit du premier sommet global du handicap mental. La manifestation se déroule au County Hall de Londres. Un événement cousu main pour les initiateurs du mouvement Heads Together lancé en 2016. Les actions terrain des Royals sont saluées par les dignitaires britanniques. Avec le soutien de la Fondation et leur notoriété planétaire, Kate, William, Harry dé-stigmatisent les troubles psychologiques. Leur implication ponctuelle sensibilise l’opinion, aide les jeunes à gérer leurs émotions. Un seul mot d’ordre: oser en parler. Le trio se partage la tâche comme suit: la duchesse de Cambridge s’occupe des femmes et des enfants, son époux des hommes, son beau-frère des vétérans. “C’est Catherine qui a remarqué que nous travaillions tous les trois sur le même sujet dans nos domaines d’intervention individuels”, remarquait le duc de Cambridge l’année dernière. En février 2018, la duchesse de Sussex a officiellement rejoint le groupe au Forum de la santé mentale. Sa belle-sœur Catherine se prépare à lancer un nouveau défi. Il se concrétisera …

Ces classiques qui nous viennent d’Angleterre

Ils évoquent la brume, les tons mordorés de la campagne sous la lumière d’automne, le thé, les scones. Tweed, liberty, tartan, carreaux Prince de Galles, kilt, trench, loden, Barbour, shetland, twin-set, blazer, duffle-coat, ghillies, derbys, veste en Harris tweed, la liste est longue et la mode doit à la Grande-Bretagne ses essentiels les plus chics. Elisabeth II, Lady Diana, Catherine de Cambridge, incarnent la classe à l’anglaise. Sur les incontournables de la vieille Angleterre, le temps n’a pas de prise. D’où l’utilité de revoir sa garde-robe à  la sauce anglaise. Dans son numéro de septembre, Vogue UK propose une déclinaison des codes britanniques sur le top Fran Summers, photographiée dans son Yorkshire natal. Donnez la Brit touch à votre vestiaire en adoptant un chemisier marmelade, un paletot toffee, un tweed mousseux, un écossais royal. A porter version old school ou de façon subtilement décalée. Et en guise de conclusion, réhabilitons les Burlington dans les Church’s!