Latest Posts

Les Cambridge en vacances

Kate et William appuient sur off. Ils prennent leurs quartiers d’été. La destination est toute trouvée. L’adresse estivale tient en deux mots : Anmer Hall.

La dernière fois que les photographes ont armé leurs appareils, c’était à Wimbledon où la duchesse de Cambridge ambiançait la tribune royale. Depuis cette date, elle n’est plus reparue en public. Est-ce le temps des vacances ?

L’été bat son plein, la valse des variants aussi. Le duc et la duchesse de Cambridge reviennent à la campagne. Quelle joie de retrouver le manoir georgien, présent de la reine à son petit-fils William pour ses trente ans. Ils y ont coulé des confinements heureux. Kate réalise là-bas ses plus beaux polaroids. Le Norfolk a servi de décor au film intimiste, présenté à l’occasion des dix ans de mariage du couple princier. Au Norfolk, ils mènent une existence tournée vers la nature. Le nez en l’air, les enfants observent les papillons, apprennent à reconnaître les oiseaux, se lancent dans une course poursuite. On se rappelle de Kate courant derrière Louis en criant “plus vite!”

Ils passent l’essentiel de leur temps dehors et poussent la promenade jusqu’à la plage voisine. George, Charlotte et Louis récoltent les légumes du potager, ramassent les œufs. Ils adorent grimper aux arbres, faire de la balançoire, s’amuser avec le toutou. Ils peuvent aussi piquer une tête dans l’eau bleue de la piscine et échanger des balles sur le court de tennis.

De ce home sweet home, nous ne connaissons que ce que le le prince et son épouse veulent nous montrer. Les canapés moelleux, les coussins aux imprimés végétalisés, la faïence accrochée au mur, les toiles de maîtres et les portraits de famille, aperçus au cours des visioconférences. Kate a voulu une maison qui respire, des tons clairs, une atmosphère cosy, une immense cuisine placée au centre de la maison, au grand étonnement de la souveraine. Le cordon bleu aime y préparer le poulet rôti et les pâtisseries. C’est souvent que des odeurs plus exotiques flottent dans la pièce de vie: la duchesse est la reine du curry. Pour la Saint-Valentin, elle dresse une table de fête, allume les chandelles et s’offre un dîner romantique à la lueur des étoiles, visibles sous la serre du jardin d’hiver. L’intendance s’occupe des tâches ménagères. Ce qui permet à la maîtresse des lieux de se consacrer à ses trois enfants. Il lui arrive d’inviter ses amis (un cercle restreint d’aristocrates rebaptisés “navets” par les Britanniques) à boire le thé servi avec les scones.

Kate, William et consorts savourent les vacances maison mais si l’envie leur prend de diversifier les paysages, l’hélicoptère les transportera vers les plus belles régions du royaume. L’année dernière, ils avaient emmené leurs trois enfants à Tresco (Iles Scilly). Cet été, on rapporte qu’ils seraient à nouveau au large des côtes de Cornouailles mais qu’ils pourraient rebrousser chemin à cause de la météo. Haut Commissaire de l’Assemblée Générale de l’Eglise d’Ecosse, le prince William aimerait que ses héritiers se fassent leurs propres souvenirs en Ecosse. Courant août, ils feront aussi un crochet par Balmoral, où la reine passe ses premiers congés sans le prince Philip. La duchesse mettra alors de côté les looks nature pour renouer avec le vestiaire formel.

Encore un été merveilleux, plein de rires et de jeux d’enfants que la rentrée viendra interrompre. Celle de la duchesse sera chargée. La belle-sœur du prince Harry reprend les deux patronages de rugby de son beau-frère (Rugby Football Union & Rugby Football League). Un communiqué officialisera la nouvelle avant le début de la coupe du monde de rugby qui se déroulera en octobre. Mais voilà que l’évènement est reporté à 2022, situation sanitaire oblige. En attendant, Kate recharge ses batteries.

T’as le look Diana

Lady Diana a écrit son chapitre vestimentaire. Son pull à motif moutons est entré dans la légende. Voici un total look époque Sloane Ranger (l’équivalent de notre BCBG) avec pull naïf, chemise à collerette et cabas en tissu.

Shop the post: Dahlius sheep sweater 26,86€ en vente sur Yesstyle, chemise col montant La Redoute 16,00€, jean Levi’s, boucles d’oreilles clips camélia Philippe Ferrandis 62,00€, mocassins Classic Dan 199,00€ Sebago, sac matelassé tissu 41,30 Le 133 Cannes.com

Mariage de Lady Spencer

C’est le mariage mondain de l’été. A Rome, berceau de la dolce vita, la nièce de Diana scelle son destin à celui d’un multimillionnaire qui a le double de son âge. L’amour est aveugle.

La fille du comte Spencer, aristocrate de haute lignée, cousine des princes William et Harry, a trouvé pantoufle de vair à son pied. La frondeuse Lady a imposé son époux sur l’autel du qu’en dira-t-on. L’heureux élu se prénomme Michael Lewis, magnat, propriétaire de Whistles, la marque de prêt-à-porter popularisée par la duchesse de Cambridge.

La jeune femme au visage de madone anglaise avait fait grande impression au mariage de Meghan et Harry, le regard voilé d’une résille. Kitty a étudié l’histoire de l’art- ce qui lui fait un point commun avec Kate-et entamé une prometteuse carrière de mannequin. Ses passages sur le podium Dolce & Gabbana ont mis le premier rang en ébullition.

A l’instar de la duchesse de Sussex, la mariée n’a pas remonté la nef au bras de son père. Le comte Spencer est resté dans ses terres. Les princes d’Angleterre n’ont pas fait le voyage en raison des restrictions sanitaires. Flanquée de ses deux frères, la promise est apparue dans un nuage blanc: une somptueuse robe de dentelle style édouardien griffée du duo italien. Vive les mariés !

Robe inspirée de celle de sa mère
La mariée ne porte pas la célèbre tiare Spencer
La veille du DDay dans une robe de bal D&G

George a huit ans

L’aîné de la fratrie referme le bal des anniversaires. Le troisième prétendant au trône d’Angleterre souffle ses bougies. Un portrait officiel shooté par sa mère marque le grand jour.

Comme le temps passe. Il a fait ses premiers pas sous le feu des projecteurs, il apprend le métier royal guidé par ses parents. Kate et William lui ont expliqué son destin hors norme: tu seras roi. L’intéressé a fait évoluer son look. La tradition veut que les membres de la famille royale et les aristocrates troquent la culotte courte contre le pantalon à l’âge de huit ans.

Les petits Cambridge sont davantage médiatisés. Le duc et la duchesse les associent notamment aux évènements sportifs. George et Charlotte ont accompagné William au semi-marathon. L’aîné a fait deux apparitions aux matchs clefs de l’Euro. Il a laissé exploser sa joie dans les bras de sa mère mais sa spontanéité n’a pas plu à tout le monde. Elle a généré moult critiques sur les réseaux sociaux. A tel point que Kate et William envisageraient de tenir George un peu plus à l’écart, afin de lui permettre de grandir sereinement. Ils auraient, susurre-t-on outre-Manche, l’intention de l’inscrire dans un pensionnat du Berkshire, d’ici la fin de l’année. La duchesse se serait fait recommander plusieurs établissements. Le prince et son épouse se seraient aussi mis en quête de biens immobiliers dans les environs. Si cela se vérifie, George suivra l’exemple de son père ( William a intégré Ludgrove au même âge) mais ce dernier ne serait pas prêt de renouer avec la tradition…wait&see.

Pour l’instant, le roi du cool en tee-shirt et bermuda, sacrifie au rituel du portrait d’anniversaire. La duchesse de Cambridge, qui signe la photo prise dans le cher Norfolk, installe son fiston sur le capot d’une Land Rover Defender, en hommage au prince Philip. Et George lui décroche un généreux sourire maison. Joyeux anniversaire !

Pop-up McQueen

Les créations du couturier fétiche de la duchesse de Cambridge s’invitent aux Galeries Lafayette. The place to see.

Le label britannique fondé par l’enfant terrible de la mode, habille la personnalité la plus photographiée au monde. De la robe du siècle aux célèbres robes manteaux, Kate achète les pièces phares de sa garde-robe, les yeux fermés, chez Alexander McQueen. Elle convertit aussi les vanités-signature du célèbre créateur-de ses minaudières en fermoirs plus neutres… royauté oblige.

Dans un autre registre, le pop-un exclusif propose une sélection de pièces plus pointues ( veste hybride, trench manches kimono, boucles d’oreilles asymétriques, sac Curve), issues de la collection de prêt-à-porter 2021.

Alexander McQueen, boutique éphémère magasin coupole, rez de chaussée, à découvrir jusqu’en décembre.

Robe chemise manches cocon 1690€
Sac Curve A.McQueen 1 190.00€
Sac The Short Story 1690€

Les Cambridge à la finale de l’Euro

C’est tout un pays qui vibre ! On oublie le variant Delta. Ce soir, l’Angleterre et l’Italie se disputent le titre de champion de l’Euro 2020. Surprise, Kate et George retrouvent William au stade de Wembley.

Yes we Kane.Toute la nation est derrière vous”, proclame le prince William, président de la Fédération Anglaise de Football, dans son tweet d’encouragements. La reine Elizabeth a envoyé une lettre émouvante à l’équipe d’Angleterre. Sa Majesté y évoque la coupe du monde de 1966 (l’Angleterre s’impose face à l’Allemagne de l’Ouest 4-2 et gagne la Coupe du Monde pour la première fois de son histoire). Cela fait cinquante cinq ans que la Grande-Bretagne ne s’est pas hissée à ce niveau.

La reine remet le trophée au capitaine Bobby Moore au stade de Wembley

Is coming home, les Britanniques n’ont plus que ce slogan à la bouche. Le ballon revient à la maison, dans le pays où il a été inventé. 58..000 supporters poussent les joueurs vers la victoire. Le pays est en liesse.

Comme tous les garçons, le prince George, qui fêtera ses huit ans le 22 juillet, est fan de foot. Il a déjà plusieurs matchs à son actif et c’est souvent qu’on le voit courir dans les jardins du palais de Kensington, revêtu de son tee-shirt aux couleurs du club Aston Villa. La plupart de ses fêtes d’anniversaires ont pour thématiques le ballon rond. Le prince William n’a pas résisté aux supplications du fiston: il a accepté de l’emmener voir le match du siècle.

Finalement, la duchesse est de la partie. Le communiqué ne mentionnait pas sa présence à la finale. Elle s’est distinguée à Wimbledon, cet après-midi en rose macaron. Ce soir elle met à l’honneur les couleurs de l’équipe nationale. Ses boucles d’oreilles rouges relèvent sa veste immaculée Zara.

Le Royaume-Uni frappe d’entrée. Il marque le premier but et George se précipite dans les bras de sa mère. Hélas, ce sera l’unique occasion de s’illustrer. La squadra azzura embrasse le titre et remporte le championnat aux tirs au but, plongeant Kate, William, George et les Britanniques dans le désarroi.

Kate à la finale de tennis

Chacun sa tribune. Ce dimanche, le couple princier fait bande à part. Le prince encourage l’équipe nationale de football, la duchesse galvanise les tennismen.

L’Angleterre occupe le haut de l’affiche. Avant que ne débute le match UK-Italie qui va passionner le globe, la marraine de Wimbledon fait une dernière apparition sur le court central. Premier opus des festivités du jour, le duel Djokovic-Berrettini. A qui la duchesse de Cambridge remettra-t-elle le Graal ?

Kate a trouvé un autre chevalier servant en la personne de son père, Michael Middleton. Ensemble, ils ont suivi la finale messieurs en fauteuil roulant. L’épouse du prince William a hérité Wimbledon de la reine. Elizabeth II en a assuré la présidence jusqu’en 2016. Sa Majesté n’est pas une grande fan de tennis. Elle ne pouvait pas trouver meilleure marraine que la très populaire et sportive duchesse de Cambridge.

Le roi du gazon d’origine Serbe loue le revers de sporty-Kate. Existe-t-il une discipline où elle ne s’illustre pas ? Une dernière fois, Mrs Cambridge revient illuminer le prestigieux tournoi d’outre-Manche. Son visage passe par toute la palette des expressions. Ses mimiques réjouissent les photographes. Kate est encore très en beauté aujourd’hui. Sa robe rose poudré va en inspirer plus d’une.

Le grand moment arrive enfin. Le vainqueur savoure les premières minutes de son règne. Les ramasseurs de balles forment la haie d’honneur. La duchesse Catherine et le duc de Kent, cousin de la souveraine, sacrent et félicitent Novak Djokovic, numéro un mondial. A l’année prochaine !

Kate de retour à Wimbledon

Cas contact, la duchesse s’est isolée pendant quelques jours. C’est avec bonheur qu’elle retrouve l’ambiance du tournoi. Son prince lui tient compagnie.

C’est officiel, “son altesse royale la duchesse de Cambridge assistera aux finales dames et messieurs de Wimbledon”, précise le communiqué du Palais.

Habituellement, Kate et William appuient sur off le week-end. Les parents de George, Charlotte et Louis se consacrent à la vie de famille. Actualité sportive oblige, ils sont de service cette fin de semaine. En tant que marraine du Lawn Tennis Club, la duchesse couvre les finales de Wimbledon; dans son rôle de président de la Fédération Anglaise de football, le duc sera au stade de Wembley demain, pour y suivre la finale historique de l’Euro 2020, opposant l’Angleterre à l’Italie.

La chevelure magnifiée et les traits reposés, la duchesse revient dans la lumière, vêtue d’une robe à plis dansants vert gazon. Une couleur très à propos. Sur le court central, l’Australienne Ashleigh Barty, maîtresse du tennis mondial, rencontre la Tchèque Karolina Pliskova, ancienne numéro 1.

Le couple princier installé, le match décisif peut enfin commencer ! L’Australienne s’impose et remporte l’édition 2021 du prestigieux tournoi. La marraine du tennis britannique remet à la gagnante le trophée tant convoité. Et les internautes découvrent la teinte de ses escarpins Jimmy Choo.

La mariée de Chanel

Paris, capitale de la mode, célèbre la haute couture de l’automne-hiver 2021-2022. Au palais Galliera, musée de la mode où se tient l’exposition consacrée à la grande Mademoiselle, la maison Chanel rejoue sa petite musique. Focus sur la robe de mariée.

La crête-tresse iroquoise terminée par un long ruban de velours noir, les Miss Coco habillées de tweed racontent le roman de l’hiver, selon Virginie Viard, directrice du studio de création de la rue Cambon.

Moment de grâce que celui du final. A la mariée, revient l’honneur de refermer le bal. Sous son voile rebrodé de sequins multicolores, l’actrice Margaret Qualley ( Once upon a Time), nouvelle égérie de la maison Chanel, avance, le pas recueilli, tenant son bouquet champêtre comme un chakra. Sa robe de serge rose pâle est un éloge à la sobriété. On ne peut faire plus pur. Plus c’est simple, plus c’est beau. Clou du spectacle, la promise se retourne et lance son bouquet à une heureuse élue. Vive la mariée !