All posts filed under: Mode

Prune Goldschmidt

Les fées de l’élégance se sont penchées sur la première collection printemps-été griffée Prune Goldschmidt. Faisons plus ample connaissance avec la talentueuse créatrice. Prune fait ses armes chez Sonia Rykiel, puis conçoit des accessoires encensés par la planète mode. Cette maman de famille nombreuse porte son désir de fonder sa propre maison comme on porte un enfant. Elle prend les crayons avant le confinement, guidée par la quête de la beauté et de l’originalité. Son esthétique se précise. Une collection néoromantique voit le jour. Entrent sur le podium, des chemises corolle, des blazers, cabans et trenchs souverains, des bloomers qui font les jambes xxl, de la maille couleur de bocal à bonbons, des robes libres. La cliente va de surprise en émerveillement. Un mannequin au visage de Joconde présente les grandes lignes sur fond de toile de maître. Veston et blouse semblent échappés de l’Embarquement pour Cythère de Watteau. La maîtresse d’œuvre signe, en passant, un imprimé un brin irrévérencieux, motif Kama-sutra, juste pour le fun. La maison Goldschmidt réinvente l’art de porter la blouse …

Stylisme spécial terrasse

Le moment de porter un toast au retour des jours meilleurs est arrivé. On range la tenue de télétravail et on se fait belle. Voici deux propositions pour refaire “le monde d’après” en terrasse. A porter quand les dieux de la météo seront redevenus plus cléments. Le BDKM dédie ce billet à Cécile M.

Les princesses de Dior

Maria Grazia Chiuri réenchante le monde sous Covid. Le conte de fées moderne de la maison Dior défile à Versailles. Que le bal commence ! S’en est fini du tourbillon de la folle semaine de la mode. La féerie opère sur la Toile. Nuit magique au château. Les débutantes de la collection automne-hiver 2021-2022 réveillent le château endormi jusqu’à nouvel ordre sanitaire. Il était une fois la Galerie des glaces. Les belles de nuit éclairées d’un rayon de lune jouent les petites filles modèles-rebelles. Les internautes retiennent leur souffle. Les passages grand soir se succèdent dans un frou-frou. Ils ont pour nom robe lagon ou arc-en-ciel. Au milieu de ce chassé croisé d’apparitions se glissent les intemporels de Monsieur Dior : veste Bar, jupe corolle et robe bustier. Merci pour ce moment en apesanteur.

Le cardigan

Indispensable du vestiaire féminin, le cardigan moelleux défie les époques. Il est l’allié des têtes couronnées, le compagnon de jeu idéal des nymphettes.  Prenez une petite laine, les nuits sont froides au château, recommande une lady à l’une de ses invitées. Tricot star des années 50, les élégantes l’enfilent sur un petit pull de la même maille et le soulignent d’un rang de perles. Le célèbre twin-set entre dans l’histoire. Les filles du roi George VI l’adoptent. Il réchauffe leurs silhouettes à la taille prise. La reine Elisabeth en fait sa tenue de travail et de vacances. Elle en glisse un dans la valise de Balmoral et lui coordonne un kilt. La duchesse de Cambridge les préfère monochromes. Sa fille Charlotte en possède déjà une belle collection. Au point irlandais, fleuri style autrichien, bicolore, il se réinvente au gré des saisons. A porter à même la peau, à condition qu’il soit douillet (le cachemire reste une valeur sûre) ou bien avec un tee-shirt et des bijoux fantaisie.    

La blouse Suncoo

La lavallière règne sur la mode et la duchesse y a déjà pensé! Pièce régalienne du style bourgeois, la blouse col noué revient hanter les podiums. Un intemporel à avoir dans son dressing. Le modèle Lynsee est en lurex argenté. Aussi typée qu’elle paraisse, cette blouse habillée est très facile à porter. Démonstration. On mise tout sur la version décalée. De jour, on cultive l’allure androgyne et on casse le côté festif en lui coordonnant un blazer d’homme et des boots plates. De nuit, on la porte avec un pantalon large, des talons hauts, un chignon et puis c’est tout.  Shop the post: Blouse fluide Suncoo 110€, veste croisée Mango 69,99€, slim Pepe Jeans New Brooke 62,95€, sac Alice Lancel 570€, Bo argent Gas 120€, bottines Zipit Stella McCartney 650€      

Le Lady Dior

Diana jette son dévolu sur un réticule et ce dernier entre au panthéon des accessoires. Lady D (Dior), Kelly (Hermès), deux princesses à la notoriété planétaire anoblissent deux sacs emblématiques du luxe français…un gage d’éternité. Retour sur la saga d’un “it bag” légendaire. Il était une fois le modèle en cuir surpiqué façon cannage, inspiré des chaises Napoléon III du salon de présentation de la maison de couture fondée par Monsieur Christian. De forme trapézoïdale et agrémenté de charms dorés, il voit le jour en 1994 sous le nom de code de “Chouchou”. 1995. En visite à Paris, la princesse de Galles découvre l’exposition Cézanne au Grand Palais. Bernadette Chirac lui offre l’objet. Conquise, Lady Diana le commande dans toutes les déclinaisons. Elle l’adopte et ne le quitte plus: il donne la french touch à ses tailleurs ainsi qu’à ses tenues plus décontractées. La maison de l’avenue Montaigne décide de le baptiser Lady Dior, en hommage à l’icône royale. Les années passent, il demeure une référence. Marion Cotillard, incarnation de la Parisienne, en assure la …

Les petites filles modèles de Gucci

La famille royale inspire grand, petit écran, mode et beauté (le rouge à lèvres conçu par Marc Jacobs à la naissance de la fille de Kate et William). Alessandro Michele (Gucci) est tombé sous le charme du vestiaire de princesse Charlotte. Il a dessiné une collection homme unisexe aux lignes étriquées, dictée en partie par les vêtements de poupée choisis pour elle, par sa mère, la duchesse de Cambridge. Le show hivernal présenté à Milan, avant l’épidémie, marquait en même temps une date anniversaire: les cinq ans passés aux commandes du studio de création de l’enseigne italienne. Le maître d’oeuvre signe un vestiaire régressif où robe baby doll, Liberty, pardessus à col de velours, collants blancs, souliers enfantins et sac à biscuits se disputent le podium. Il ne manque plus que le sucre d’orge! Mieux vaut avoir la taille enfant pour endosser les modèles qui semblent avoir rétréci au lavage.

La jupe en lin Massimo Dutti

Coup de cœur. Dans le même style et de la même marque que le pantalon esprit jupe-culotte de la duchesse de Cambridge, voici la jupe mi-longue évasée en pur lin de culture durable. A porter sans modération en vacances, version classe avec une chemise blanche ou plus rebelle, coordonnée à un tee-shirt punk souligné d’une banane crossbody et de petits clous. Punk is not dead!    

Shopping robe fleurie midi

Féminine, candide, romantique à souhait, la robe à fleurs longueur midi est en passe de devenir la star de l’été 2020. Que dis-je de tous les étés. Celles de la duchesse de Cambridge virevoltent dans son dressing. La Faithfull vue à l’atelier jardin, a donné un sacré coup de projecteur au label australien. Sans ceinture ni artifice, Catherine l’étrenne au naturel, les cheveux lisses, le teint bronzé et les sourcils plus prononcés. Les princesses des cours d’Europe se rallient à sa bannière florale. Victoria de Suède, sa sœur et sa belle-sœur tombent sous le charme. Les trois grâces de Stockholm donnent la touche printanière à leur garde-robe. Les adeptes du style Kate chaussent les espadrilles compensées, bel écho de matière à ce basique champêtre. Sinon les sandales à petits talons carrés, les mules fonctionnent très bien. Surtout pas de baskets ni d’escarpins! Boostez-la vôtre en lui coordonnant une ceinture qui tranche, un mini sac funky porté en transversale. Boutonnée, à volants, de forme cache-cœur, elles sont florès. Un modèle manches longues sous une cape hivernale, …

La collab Erdem

Quand Erdem Moralioglu, styliste adoubé par la duchesse de Cambridge pour ses robes parterre, travaille main dans la main avec le spécialiste des papiers peints so British de Gournay-l’équivalent de notre Zuber-les fleurs sont encore plus pimpantes. Sur fond bleu, blanc ou noir, disponible dans trois points de vente, la collection capsule a des airs de show floral. Cette collaboration en rappelle une autre. Les fleurs de cerisier vues en Asie du Sud Est, fruit du partenariat entre la maison Jenny Packham et l’enseigne de décoration. Le créateur botaniste invite les iris, roses, chrysanthèmes, lilas et orchidées à entrer dans la danse printannière. La garde-robe pour jeunes filles en fleurs s’assortit d’une gamme exclusive de papiers peints. De quoi mettre de la poésie partout!