All posts filed under: Mode

Un look pour l’automne

J’ai fait évoluer le style de Kate ( film familial tourné dans le Norfolk) vers une version plus luxueuse. Veste en Harris Tweed, chemisier col victorien, pull enfantin, slim châtaigne et bottines plates, inspirez-vous.

Le chemisier victorien

A col corolle ou souligné de volants, le chemisier de bonne famille a le vent en poupe. Lady Diana a initié la tendance. Sa belle-fille marche dans ses pas. Sous son blazer sérieux, la duchesse de Cambridge glisse une blouse romantique à bord volanté. Un détail tendre qui ne trompe pas. Il rappelle le motif de sa venue au Danemark: la petite enfance. Elle a porté ce genre de chemisier, dans la pure tradition du style aristocratique anglais, à plusieurs reprises, notamment sous le pull bordeaux de la carte de Noël. Sur le petit écran, la costumière en chef de la série The Crown reprend les codes de la princesse de Galles pour habiller Emma Corrin. Le prêt-à-porter, qui garde toujours un œil sur les Windsor, surfe sur la vague royale, proposant une kyrielle de modèles similaires. Sous un pull ou une veste, il fait la Lady !

Le look de la princesse Beatrice à Ascot

Une silhouette minimaliste se fraye un passage parmi la grand messe des excentricités du Royal Ascot. Elle mérite que l’on s’y arrête. Madame Mapelli-Mozzi brille par son élégance. Adepte des vestiaires pointus des créateurs, la princesse Beatrice d’York nous livre sa version du fameux style Ladylike. Sa robe crème à plis plats est divinement bien accessoirisée. La maman de la petite Sienna fait un sans faute. Elle préfère le canotier au chapeau volière, la pochette dans les tons et les sandales assorties. Aucune surcharge de bijoux ne vient alourdir l’ensemble. Beatrice donne ses lettres de noblesse au célèbre adage less is more. Un exemple à suivre !

Les boucles d’oreilles maximalistes

La duchesse de Cambridge a plusieurs boucles d’oreilles dans son manège à bijoux. Perles fines ou modèles plus opulents…c’est selon l’humeur, l’obligation et la tenue. La mode aussi suit le mouvement. Les bijoux d’oreilles se réinventent en plus grand. L’icône de la Cour d’Angleterre ose les bijoux fantaisie imposants avec un look classique (blazer-pantalon à l’Euro de football) ou une robe fruitée. Par deux fois, Kate a mis dans la lumière celles de la marque française de prêt-à-porter Sezane. La mode les rappelle au gré des époques. A la ville, les tops des sixties les plébiscitent. Les Paco Rabanne de Joanna Shimkus entrent dans la légende. Celles de Twiggy habillent sa coupe courte. On doit leur retour en grâce à la maison Chloé. Sur papier glacé et sur le podium, une seule est de rigueur. Avec ses créations géométriques, Isabelle Michel signe un manifeste d’art contemporain dédié à la femme moderne. On suit l’exemple de Kate, on passe au maxi format. Rien de tel qu’un big bijou pour faire décoller son look. Avec des boucles …

L’été de Zimmermann

Les créatrices Nicky et Simone Zimmermann habillent la duchesse de Cambridge. Les fées australiennes ré-enchantent l’été 2022. Leur collection estivale entre dans la danse des beaux jours. L’enseigne de prêt-à-porter présente sa sélection de robes légères, de romantisme et de floralies. Le décor est planté. Les volants jouent le jeu des superpositions, les fleurs rebrodées parent les bustiers, les teintes sont celles des aquarelles, de l’arc-en-ciel ou des agrumes -quelques éclats de bleu Majorelle dynamisent les motifs-, les oiseaux de paradis prennent leur envol, les manches se font fleurs, les épaules dénudées appellent la belle saison. Il ne manque plus que le soleil de l’Outback pour allumer les imprimés. Si l’envie de faire glisser ses merveilles de leurs cintres vous gagne…rendez-vous en boutique, 29 rue François Ier, Paris 75008 ou au Bon Marché, 24 rue de Sèvres, Paris 75007 .

Le cardigan

Indispensable du vestiaire féminin, le cardigan moelleux défie les époques. Il est l’allié des têtes couronnées, le compagnon de jeu idéal des nymphettes.  Prenez une petite laine, les nuits sont froides au château, recommande une lady à l’une de ses invitées. Tricot star des années 50, les élégantes l’enfilent sur un petit pull de la même maille et le soulignent d’un rang de perles. Le célèbre twin-set entre dans l’histoire. Les filles du roi George VI l’adoptent. Il réchauffe leurs silhouettes à la taille prise. La reine Elisabeth en fait sa tenue de travail et de vacances. Elle en glisse un dans la valise de Balmoral et lui coordonne un kilt. La duchesse de Cambridge les préfère monochromes. Sa fille Charlotte en possède déjà une belle collection. Au point irlandais, fleuri style autrichien, bicolore, il se réinvente au gré des saisons. A porter à même la peau, à condition qu’il soit douillet (le cachemire reste une valeur sûre) ou bien avec un tee-shirt et des bijoux fantaisie.    

Jouez-la comme Kate

Le Boudoir vous propose un look inspiré de celui de la duchesse de Cambridge. Vous pouvez vous le réapproprier pour la ville ou la forêt. Il fleure bon la nouvelle saison, s’accorde aux couleurs du feuillage, de l’écorce, de la mousse, des châtaignes et de la robe rousse de l’écureuil. Vive l’automne !

T’as le look Diana

Lady Diana a écrit son chapitre vestimentaire. Son pull à motif moutons est entré dans la légende. Voici un total look époque Sloane Ranger (l’équivalent de notre BCBG) avec pull naïf, chemise à collerette et cabas en tissu. Shop the post: Dahlius sheep sweater 26,86€ en vente sur Yesstyle, chemise col montant La Redoute 16,00€, jean Levi’s, boucles d’oreilles clips camélia Philippe Ferrandis 62,00€, mocassins Classic Dan 199,00€ Sebago, sac matelassé tissu 41,30 Le 133 Cannes.com

Pop-up McQueen

Les créations du couturier fétiche de la duchesse de Cambridge s’invitent aux Galeries Lafayette. The place to see. Le label britannique fondé par l’enfant terrible de la mode, habille la personnalité la plus photographiée au monde. De la robe du siècle aux célèbres robes manteaux, Kate achète les pièces phares de sa garde-robe, les yeux fermés, chez Alexander McQueen. Elle convertit aussi les vanités-signature du célèbre créateur-de ses minaudières en fermoirs plus neutres… royauté oblige. Dans un autre registre, le pop-un exclusif propose une sélection de pièces plus pointues ( veste hybride, trench manches kimono, boucles d’oreilles asymétriques, sac Curve), issues de la collection de prêt-à-porter 2021. Alexander McQueen, boutique éphémère magasin coupole, rez de chaussée, à découvrir jusqu’en décembre.

La mariée de Chanel

Paris, capitale de la mode, célèbre la haute couture de l’automne-hiver 2021-2022. Au palais Galliera, musée de la mode où se tient l’exposition consacrée à la grande Mademoiselle, la maison Chanel rejoue sa petite musique. Focus sur la robe de mariée. La crête-tresse iroquoise terminée par un long ruban de velours noir, les Miss Coco habillées de tweed racontent le roman de l’hiver, selon Virginie Viard, directrice du studio de création de la rue Cambon. Moment de grâce que celui du final. A la mariée, revient l’honneur de refermer le bal. Sous son voile rebrodé de sequins multicolores, l’actrice Margaret Qualley ( Once upon a Time), nouvelle égérie de la maison Chanel, avance, le pas recueilli, tenant son bouquet champêtre comme un chakra. Sa robe de serge rose pâle est un éloge à la sobriété. On ne peut faire plus pur. Plus c’est simple, plus c’est beau. Clou du spectacle, la promise se retourne et lance son bouquet à une heureuse élue. Vive la mariée !