All posts filed under: Mode

Stella McCartney créatrice engagée

Défenderesse de l’environnement, membre de la PETA et fille de Beatles. Stella c’est une étoile tombée du ciel. Portrait. Née à Lambeth le 13 septembre 1971, elle grandit à la campagne, dans une ferme du Sussex. Ses parents reviennent transformés par un séjour dans le ashram de Rishikesh. Paul et Linda, militants végétariens, décident d’élever leurs quatre enfants à la bohème, en leur inculquant le respect de la nature et des animaux. Très vite, l’adolescente ressent l’appel de la mode. Elle crée sa première veste à quinze ans. Christian Lacroix lui donne sa chance. Stella participe à l’élaboration de la saison haute couture, au début des années 90. A la prestigieuse université Central Saint Martins de Londres, elle étudie la mécanique du vêtement. Ses copines Kate Moss et Naomi Campbell portent ses modèles au défilé de fin d’étude. Et c’est daddy qui signe la bande son! Chloé l’engage pour succéder à l’éminent Karl Lagerfeld. Sous sa mandature, les collections sont encensées par la presse internationale. Miss McCartney multiplie par quatre les ventes de la maison. …

Le trench

On ne présente plus ce vêtement à l’accent anglais. Pièce régalienne de la garde-robe, c’est le must have des femmes actives. Retour sur la saga d’un cache poussière entré dans l’histoire de la mode. Sir Thomas Burberry invente la formule magique de l’imperméabilisation et une gabardine révolutionnaire en 1879. Le ministère des forces armées britanniques a vent de la trouvaille. Les militaires de la Première Guerre Mondiale portent “le manteau des tranchées”qui les tient au sec pendant les affrontements. Les détails sont minutieusement étudiés. Burberry souligne que le bavolet tempête permet un écoulement optimal de la pluie. A la ceinture en D, les soldats accrochent les grenades. Le trench continue son ascension. Il conquiert le grand écran. Humphrey Bogart l’immortalise dans Casablanca: il devient l’uniforme du détective privé et du gangster. Col relevé, taille étranglée, il se conjugue au féminin. Les stars de la Metro Goldwyn Meyer se l’approprient. Saint Laurent le popularise en 1962. Il complète la panoplie unisexe du couturier. Idéal à la demi-saison, on l’enfile pour aller chercher le pain ou pour promener …

La robe à fleurs

C’est un classique de la garde-robe. Courtes ou longues, elles nous plongent dans le romantisme. Les petites filles font leurs premiers pas dans d’adorables robes fleuries. Puis elles les portent avec l’insouciance de leurs vingt ans et poursuivent l’aventure dans la fleur de l’âge. L’intérêt pour le thème floral ne se fane jamais. Sur la peau bronzée ou sous un paletot…elles éclosent. Bucoliques ou fantasmagoriques, en semis ou en version maxi-format, les stylistes les réinventent au gré des saisons. L’exercice de style est difficile: la robe à fleurs n’a pas bonne réputation: on lui trouve un côté tarte. Alors il faut redoubler d’imagination pour lui redonner une dimension plus pointue. Rochas opte pour l’asymétrie, le fond noir plus dramatique, le motif espacé, la minaudière insolite et les socquettes en fil d’écosse. Bien entendu, elles plaisent à la reine des floralies qui a la main verte. Les fleurs jouèrent un rôle décisif dans sa métamorphose. Pour reconquérir William, Kate Middleton abandonna la panoplie garçon manqué pour celle de jeune fille en fleurs. Et les passants de …

Palmarès 2017

Et les gagnants sont. Les lectrices du BDKM ont exprimé leurs préférences. Merci à vous d’avoir participé à la session de votes des plus beaux looks de l’année 2017. Le moment est venu d’ouvrir les enveloppes et de dévoiler la liste des vainqueurs. Les choix des ladies Les choix de Lynda        

Les manteaux

Chics et régaliens, les manteaux referment le défilé 2017. Kate s’amuse avec les ourlets et passe de l’uni à l’imprimé avec élégance. Votez pour votre cache-misère favori.

Le sportswear

Et le confort dans tout ça? Les tenues guindées et les escarpins cèdent la place à des combinaisons décontractées. Certaines apparitions nécessitent un dress code plus adapté. Kate cultive la cool attitude mais n’oublie pas le détail raffiné: les pierres précieuses aux oreilles. Marinière, blazer ou parka, la duchesse tombe l’habit de représentation et ça lui va bien.

Les robes de cocktail

Satin duchesse, mousseline, crêpe, dentelle, les robes habillées ont un air de fête. La duchesse de Cambridge les égaye de diamants, perles ou colifichets. Envoyée en mission diplomatique en Europe, l’émissaire de la couronne sponsorise les créateurs locaux: des choix plus pointus émergent. A vous de jouer!