Royal Tour
Comments 78

La tournée des Merveilles de Kate et William

Les globe-trotters royaux reprennent du service. Elizabeth II ne voyage plus sur long courrier. Elle dépêche sa famille aux quatre coins du Commonwealth. La tradition veut qu’un beau voyage précède un jubilé. En attendant les festivités des soixante-dix ans de règne, les cartes postales caribéennes de Kate et William font les gros titres.

Difficile de passer de la une du New York Times du 7 mars ( une famille ukrainienne git au sol, abattue d’un tir de mortier à Irpin ) aux affaires, robes et bijoux de la royauté. Ainsi va l’actualité, dit-on.

Le temps est révolu où Sa Majesté sillonnait le monde et remontait les avenues en voiture décapotable, saluant ses sujets étrangers d’une main gantée de blanc. Désormais, elle envoie son petit-fils et sa charismatique épouse prêcher la parole royale en terre ensoleillée.

1953. La tournée jamaïcaine à grand spectacle selon Elizabeth II

Le voyage obéit à des fins diplomatiques et stratégiques. Il faut à tout prix conserver ces territoires dans le giron de la couronne. A Kate et William, vaillants petits soldats de la Firme, de charmer les foules du Belize, de Jamaïque et des Bahamas, du 19 au 26 mars. Les intéressés se disent enchantés de découvrir ces contrées paradisiaques. Qui ne le serait pas. C’est un voyage de rêve…une énième lune de miel. Une seule couleur. Mer et ciel se fondent dans un aplat de bleu. A leur grand dam, ils verront les Bahamas sous une météo grise et pluvieuse. Un mauvais temps que la duchesse évoquera en faisant un brin d’humour pendant un bain de foule: “désolée d’avoir apporté avec nous le climat anglais” . Le soleil daignera darder la robe rose malabar de ses rayons juste avant les adieux.

Que la fête commence ! Concentrés, Kate et William vont prendre la lumière du Belize. Les premières tensions se font ressentir

Les dévoués serviteurs ont une semaine pour retisser un lien fort avec les états membres, user et ruser de diplomatie, hypnotiser les foules. Derrière les hublots de l’A330, les passagers découvrent, éblouis, les contours des nations à conquérir. Mais le voyage ne se déroule pas tout à fait comme prévu. Plusieurs ombres planent. Tout le monde ne leur réserve pas une standing ovation. Ce sont les risques du métier royal. Après avoir foulé le tapis rouge, ils essuient plusieurs incidents. Ils se souviennent des pancartes hostiles libellées “rentrez chez vous parasites” hissées à bout de bras, lors d’un déplacement hors Angleterre. Le couple fait face. Never explain never complain, telle est la devise des Windsor. Alors, ils se prêtent au spectacle des apparences et affichent des sourires de représentation. Et Kate réussit l’exploit de descendre la passerelle droite dans ses stilettos. Des membres de la communauté d’Indian Creek interdisent l’atterrissage de l’hélicoptère princier sur leur terre. En cause, des droits de propriété détenus par l’association de faune et de flore parrainée par le duc de Cambridge. On leur propose de faire le tour du propriétaire d’une autre exploitation de cacao. Les ambassadeurs de la reine en apprennent plus sur la transformation du chocolat. Pendant que son épouse s’attèle à la tâche, le duc de Cambridge fait les commentaires, expliquant que travailler ainsi la matière première est “un excellent moyen de brûler les calories” avant de le déguster en tablette. Une danse folklorique et ses déhanchés dissipent les tensions. La robe de plein été fait des ravages. Les modèles en stock s’envolent en quelques minutes.

Ils quittent le Belize en lisant le mot “pardon” . Ils n’en ont pas fini pour autant avec les marques de mécontentement. A l’aéroport de Norman Manley de Kingston, la présence d’une ancienne Miss Monde aux idées nationalistes, assise près de la duchesse, jette un froid. Fort heureusement, les choses se passeront de façon plus amicale avec le prix de beauté Sienna Evans, Miss Monde Bahamas 2021.

Rencontre friendly avec Miss Monde 2021. Kate et Sienna ont reçu la beauté en héritage

Le passé rattrape le second prétendant au trône. La Jamaïque réclame réparation. En 1560, Elizabeth Ière mit sa flotte à la disposition de marchands d’esclaves britanniques…Difficile de réparer l’histoire. Si tant est que l’on puisse réparer l’irréparable. Au banquet donné par le gouverneur, William fait son mea culpa. Il exprime sa “profonde tristesse” vis-à-vis de l’esclavage puis reconnaît que “cela n’aurait jamais dû arriver”. Il ouvre une porte en citant un tube de Bob Marley intitulé “Un seul amour, un seul cœur”. Il se fera le messager de la reine et lui donnera plus amples détails sur la patrie du reggae qui aspire à l’indépendance. Un vent de liberté souffle depuis que la Barbade de Rihanna a pris son envol.

Dès l’ouverture de la porte, le soleil inonde la cabine. Les housses et valises frappées d’un “C” (Catherine) intriguent. Que portera-t-elle ? La tiare sera-t-elle de la partie ? sont autant de questions restant en suspens, jusqu’à ce que Mrs Cambridge dévoile les secrets bien gardés de sa garde-robe. Jenny Packham, Emilia Wickstead, Alexander McQueen, couturiers attitrés aux défilés royaux, donnés aux quatre coins du Commonwealth, sont de la fête. Le vestiaire établit de subtiles correspondances entre le ton des étendards et celui des toilettes. Se présentent sur le tarmac un ensemble bleu, une robe jaune concentrant à elle seule, toute la lumière des tournesols de Van Gogh, une verte en quittant la Jamaïque, une autre déclinaison de bleu vert aux Bahamas et celle des adieux, très inspirée des années 80 époque Dynastie, hissant une dernière fois les couleurs nationales.

Goodbye Jamaïque

Le drapeau jamaïcain comporte trois tonalités dont le noir. La duchesse n’exploite que les plus gaies. Grain de poudre, mousseline, dentelles, crêpe valsent sous une température ambiante de 36°. Heureusement, une pluie rafraichissante s’invite au premier engagement couvert à Nassau. La tête à chapeau ne coiffe qu’une création du modiste Philip Treacy à la parade d’adieu de Kingston. Un grand moment que ce passage en revue à bord d’un Land Rover, écho à la visite de la reine et du prince Philip en 1953. Trois robes grand soir prennent le feu des flashs. L’une dissonante dans un théâtre de pierres Maya, l’autre crinoline de princesse Disney, étoilée des décorations décernées par la reine pour bons et loyaux services rendus à l’institution (Royal Family Order et Grand-Croix de l’Ordre de Victoria) ; l’ultime en satin duchesse bleu glacier-ma préférée-soulignée des bijoux Van Cleef & Arpels.

Catherine The Great et son brushing raide

Elizabeth II est bonne prêteuse. Elle met à la disposition de sa très chère Catherine une parure émeraudes et diamants ainsi que la broche colibri. Un bracelet triple rangs évoque le souvenir de Diana. Côté coiffure, la princesse aux cheveux longs opte pour un brushing baguette. L’influenceuse en titre, réserve une surprise de taille à ses admiratrices. Elle introduit des pièces rétro datant des années 50, 60, ainsi qu’une saharienne dessinée par Yves le Magnifique. Pourvu que ça dure ! Le prince William se met au diapason. Il porte plusieurs costumes coupés à Savile Row, dits de diplomatie du vestiaire, dont un sublime smoking en velours saphir à la réception du gouverneur général des Bahamas, Sir Cornelius Smith.

Le Belize, la Jamaïque, les Bahamas les reçoivent avec les honneurs, déroulent les tapis rouges, tirent les salves. Flanquées de motards, les limousines convoient les royaux vers les résidences officielles. Les émissaires de Sa Majesté sont pris dans un marathon d’obligations. Ils défendent les intérêts de la couronne, poursuivent le travail caritatif (la duchesse de Cambridge prononce deux discours en faveur de la petite enfance), remercient les soignants et les ambulanciers mobilisés pendant la Covid-19, contemplent le patrimoine, parlent environnement et protection marine, des thèmes chers au fondateur du prix Earthshot.

Des séquences plus fun adoucissent les raideurs protocolaires. La suite des aventures se passe sous les cocotiers, au son des tambours, à bord d’un bobsleigh, au site archéologique Caracol, en mer houleuse des Bahamas (le short chino de Sporty-Kate mis pour la régate du Jubilé dénude ses jambes fuselées) au fond de la jungle. En s’enfonçant dans la nature, William, qui doit rejoindre les forces armées, se revoit en tenue de commando au Belize en 2000, le visage recouvert de peintures de guerre. La petite histoire ne nous précise pas si le prince à goûté au poulet jerk, la spécialité spicy jamaïcaine.

En plongeant dans le monde du silence de South Water Caye, au-dessus de la seconde plus grande barrière de corail au monde, ils exaucent le vœu des Beatles “I’d like to be under the sea”. Les trous bleus sont très prisés des amateurs de vie sous-marine. Titulaire d’un brevet de plongée, la sirène princière se retrouve nez à nez avec des requins nourrices inoffensifs. Pendant huit jours, les Cambridge se montrent à la hauteur de leur destin. Gestes tendres et regards passionnés n’échappent pas à la nuée de reporters qui les suivent comme leurs ombres.

Kate brave les éléments mais doit s’incliner face à son adversaire de mari
Amour toujours

Les Bahamas, refuge des sulfureux duc et duchesse de Windsor, signent le clap de fin de la tournée du Jubilé de Platine. Sur le départ, le couple star fait le tour des îles sous le soleil. L’occasion d’offrir un bonus vestimentaire aux fans qui ne perdent pas une miette des aventures. Ce n’est qu’un au revoir, les émissaires de la monarchie reviendront. Le duc et son épouse ont échangé avec les enfants sur Face Time. Les héritiers ont vu les photos. Ils sont sous le charme exotique. Kate et William leur ont promis de les y emmener. Lors d’une prise de parole, le fils aîné de Diana a évoqué ses souvenirs de vacances aux Caraïbes, une destination très appréciée par la princesse de Galles pendant sa rupture avec Charles.

Les Cambridge saluent une dernière fois, avant de prendre de la hauteur. Vivement les retrouvailles avec George, Charlotte et Louis !

Le duc et la duchesse seront de retour le mardi 29 mars. Ils accompagneront la reine à la messe donnée à la mémoire du prince Philip.

Au Lynden Pindling International aéroport de Nassau les Cambridge saluent une dernière fois les couleurs des Bahamas
Cérémonie de départ. Les autorités prennent congé des visiteurs royaux
Robe peplum en soie ceinture strass Alessandra Rich
Les Cambridge rendent visitent aux enfants malades du centre Freeport de l’île de Grand Bahama. Une petite princesse ceint le diadème en l’honneur de la duchesse
Dernier stop à Abacos. La duchesse, photographe à ses heures perdues, donne quelques précieux conseils à une fillette que le prince William lui a recommandé
Toujours prête à passer en cuisine. Le cordon bleu prépare la salade de conques, spécialité des Bahamas
Kate fleurit le mémorial érigé à la mémoire des victimes de Dorian puis le couple princier se recueille
Accueillis par les autorités religieuses de l’église évangélique Daystar partiellement reconstruite après le passage de l’ouragan Dorian en 2019
Le duc et la duchesse écoutent les récits de la communauté sur les impacts de la catastrophe et la vie d’après
Photographiés à la fenêtre de l’église dévastée
La rose anglaise
Elle a choisi la couleur préférée des petites filles qui se rêvent en princesse
Kate dans sa robe de satin duchesse à la soirée du gouverneur général Sir Cornelius Smith, organisée au Bahamar Beach Club
Robe longue et smoking de rigueur à la dernière réception de la tournée
Robe Vienna Crossover by Philippa Lepley
Brushing raide et parure Alhambra Van Cleef & Arpels
Rencontre avec Sienna Evans Miss Monde Bahamas 2021
Kate dans son élément en train de briefer ses co-équipiers
En short et bermuda, les Cambridge rejoignent leurs embarcations sous un ciel menaçant
La régate du Jubilé un rendez-vous sur-mesure pour Sporty-Kate
Après la parade de rue une maman ne résiste pas l’idée de présenter son bébé à la duchesse
Kate félicite la jeune danseuse après sa prestation dans Bay Street
Aux Bahamas le temps est à la pluie rafraichissante
Visite masquée de l’école primaire Sybil Strachan
Resplendissante en vert pastel
Premier engagement à Nassau premier bouquet de fleurs. Robe midi et escarpins, Kate ne change rien à ses classiques
La duchesse accueillie à Nassau par une princesse aux gants blancs
Deux nuances de bleu, diplomatie du vestiaire oblige
Robe sur-mesure Emilia Wickstead
Entrevue avec le Premier ministre Davis et son épouse
La queue de cheval lui va si bien
Boucles d’oreilles Taylor Sézane
Farwell Kingston
Les passagers montent à bord pour la dernière étape au programme
Encore un bijou emprunté à la reine: la broche colibri agrafée sur la robe Emilia Wickstead mise à Wimbledon en 2021
Un chignon signature
Marilyn moment et le vent s’invite sur le tarmac
Kate et William en route pour les Bahamas
Au dernier jour de la visite en Jamaïque, le prince et son épouse passent les troupes en revue à bord d’une Land Rover. Un hommage aux grands-parents de William qui firent de même en 1953
Complices et amoureux les regards en disent long
Kate porte une toilette nuptiale Alexander McQueen et un chapeau Philip Treacy
Le duc et la duchesse aux premières loges pour suivre la parade
Les dentelles rappellent celles du mariage
La duchesse coiffe le premier chapeau de la tournée royale
In love
Arrivée au banquet d’Etat du gouverneur général
La duchesse de Cambridge rend hommage à la Jamaïque dans une robe en tulle vert Jenny Packham
La robe de conte de fées vue de dos
Un couple en marche vers son destin
Kate porte ses décorations ainsi qu’une parure en émeraudes et diamants prêtée par Elizabeth II
La robe de la duchesse est une version du modèle Sophia
Un chignon met en valeur les joyaux et le décolleté bateau
La parure sur la reine. La duchesse n’a pas choisi le collier
Dans son discours, le prince dit avoir ressenti la signification de la célèbre chanson de Bob Marley : “Un amour, un cœur” et exprime sa “profonde tristesse” vis-à-vis de l’esclavage
Kate et William en compagnie des soignants de l’hôpital Spanish Town
Rencontre avec le Premier ministre Andrew Holness et son épouse Juliet. La Jamaïque veut son indépendance. Le PM l’a fait savoir au prince William
Kate coordonne sa chemise orange à son sac rétro et impose le tailleur pantalon
La duchesse signe le livre d’or des visiteurs après son entrevue avec le Premier ministre de Jamaïque
Dans un engagement en lien avec son travail sur la petite enfance, la duchesse souligne le rôle crucial des enseignants
Arrivée à l’aéroport Norman Manley de Kingston. Robe Roksanda Illincic, pochette S.Ferragamo et escarpins Aquazzura
Situation tendue. La duchesse se retrouve aux côtés de Lisa Hanna ancienne Miss Monde prônant l’abolition de la monarchie
La duchesse reçue par le gouverneur
Kate et William accordent leurs tambours
Les Cambridge posent à côté de la statue de Bob Marley
Robe années 50 vendue sur le site vintage Willow Hilson
Bain de foule à Trench Town berceau du reggae
Les adieux au Belize
Veste saharienne Saint Laurent vintage achetée pendant les études universitaires
Heureux comme des poissons dans l’eau turquoise
Tête-à-tête avec les requins dans le monde du silence
La duchesse a son brevet de plongée
Réception de la gouverneure générale donnée au site Maya de Cahal Pech de San Ignacio
Discours prononcé par le ministre des Affaires étrangères
Le duc et la duchesse trinquent à la bonne entente
Kate étrenne la première robe longue griffée Vampire’s Wife
La duchesse en robe de sirène. Elle en possède une verte de la même marque
Dans la jungle avec les troupes du Belize et du RU
En tenues casual au site archéologique Maya de Caracol

Derrière les Ray Ban de la duchesse on devine le regard amoureux en direction de son prince
Un look effortless : pantalon G-Star Raw, tee-shirt blanc et baskets Superga
Reine de la jungle
Kate et William n’échappent pas au rituel de l’arbre à planter
A la plage pour évoquer la protection de la seconde plus grande barrière de corail au monde
Musique et maracas au centre culturel de Garifuna
La danse de la séduction rejoint celle de la vahiné dans la mémoire collective
La princesse des enfants offre un selfie
Quand deux princesses se rencontrent
Le bain de foule de la duchesse et sa robe aux couleurs des drapeaux
Visite de l’exploitation de cacao de Hopkins au lieu de celle située dans les montagnes Maya (annulée en raison de la manifestation de la communauté d’Indian Creek)

Kate et William découvrent les rafraichissements locaux et affichent un teint hâlé
A sa robe à smocks Tory Burch sold out, Kate associe sa pochette en raphia et ses chaussures compensées
La porte de l’A330 s’ouvre et les émissaires de la couronne font leur première apparition en haut de la passerelle
Deux nuances de bleu en écho au drapeau national: électrique pour le tailleur à basques Jenny Packham, ciel pour le costume de William
Froyla Tzalam, gouverneure générale accueille le couple princier
Les royaux déclarés persona non grata à Indian Creek
Arrivée à Belize City à la résidence du Premier ministre. Les masques sont de retour
Les Cambridge reçus par le Premier ministre Johnny Briceno et son épouse Rossana

78 Comments

  1. Rachel de Bourgogne says

    Magnifique, magnifique… MERCI Lynda, pour cette bulle enchanteresse dans mon quotidien.

  2. Vesta says

    La robe turquoise de l’arrivée aux Bahamas est superbe et parfaitement accessoirisée ( queue de cheval, très belles boucles d’oreilles ) et la robe menthe apparemment très simple est riche en petits détails charmants. Comme le disait une lady dans un commentaire récent: tout lui va!
    Petite question que je me pose de plus en plus: n”y aurait-il pas un début de grossesse dans l’air? En effet même en pantalons la taille est beaucoup moins serrée qu’il y a quelques mois et sur certaines photos en robe, j’ai l’impression d’un très léger arrondi de l’abdomen… mais peut-être est-ce un excès d’imagination?

  3. Nathalie says

    Les BAHAMAS!!! 🐬 Alors là je suis contente😃😃😃 Mon compagnon est des Bahamas et depuis que j’y suis allée, le turquoise est ma couleur préférée. 🐠 Sa robe turquoise avec ses boucles d’oreilles assorties me font hyper plaisir😍😍😍 La robe en mousseline vert pastel est divine aussi😍😍😍 et j’aime bien ses escarpins blancs. Merci pour ces choix de couleurs réfléchis, Kate, ils sont très appréciés🇧🇸

  4. Vesta says

    Sublime robe de soirée aux Bahamas ! Une véritable œuvre d’art au niveau du buste!
    Les bijoux qui accompagnent la robe et la coiffure toute simple sont parfaits!
    J’aime voir le prince avec un nœud papillon!
    La partie sportive est très sympathique!
    Aucune fausse note de la part des Cambridge au cours de ce “Royal tour ” qui porte bien son nom !

  5. Matou45 says

    Merci infiniment Lynda! Quel voyage! Et quel régal pour les yeux! Beaucoup de robes splendides (la verte waouhh!) le tailleur blanc en dentelles, un peu too much peut-être mais quelle classe! Kate ne ménage pas sa peine et paraît très à son aise.
    Je doute de l’hypothèse de Vespa qui se demande si elle ne serait pas enceinte? Elle me semble au contraire encore plus mince que d’habitude…
    En tous cas, cette semaine, j’ai bondi sur votre blog plusieurs fois par jour pour voir les mises à jour et je n’ai jamais été déçue! Hâte de voir votre résumé complet!!

  6. patrick says

    Superbe robe de soirée . Je suis plus septique pour le collier qui ne rend pas, du moins en photo. Kate a été sublime dans l’ensemble pour ce voyage. J’aurais aimée peut être qu’elle s’habille plus court…..Mais c’est peut être la mode….

  7. Vesta says

    Dernier jour… Sniff…L’imprimé blanc /rose est joli mais la coupe et les finitions ne m’enchantent pas. J’aurais opté pour d’autres chaussures. Par contre, j’aime bien la pochette et les boucles d’oreilles.

  8. Clémence says

    Oh la la quel défilé 🤩 !!!
    Les robes de soirées sont splendides !
    Les robes de journée chic et modernes mais marquent toujours son style à l’anglaise.
    Il y a des chignons 👏, et des bijoux waouh (on dirait que la Duchesse apprécie Sézane!)
    Alors là c’est un grand bravo !
    Hâte de lire votre résumé Lynda!
    Et cette petite choupette à Nassau avec son gros noeud et ses gants, qu’elle est craquante !

  9. Martine de Bretagne says

    Merci beaucoup Lynda pour ce magnifiiiiiiiiiique voyage ! Il finit pour moi avec la plus belle des robes qui sied bien à la morphologie de Kate en lui donnant les hanches qu’elle a peu développées : la robe peplum jaune…Adorable et tellement anglaise ! J’ai beaucoup aimé aussi la première robe verte et la sublime robe de soirée verte lumineuse au décolleté froufroutant. Quelle merveilleuse duchesse qui nous fait tant rêver !
    Bon dimanche ensoleillé à toutes les Ladies !

  10. Vesta says

    C’est ce qu’on appelle finir en beauté et d’une façon digne de la fonction de représentation de la Couronne !
    La duchesse semble assez apprécier les petits volants autour de la taille…
    Chère Lynda, j’attends déjà avec délectation votre commentaire de ce voyage.
    Un GRAND MERCI pour nous avoir permis de suivre merveilleusement ce voyage au quotidien!

  11. Aziliz says

    Merci Lynda pour cette belle synthèse de ce voyage diplomatique (vraiment on devine l’épisode de Thé Crown racontant ce séjour !). Je passe mon tour pour les deux dernières robes mais ce n’est pas grave je rêve encore devant la robe argent-glacier… et je me demande si elle ne va pas ravir la première place à la robe de James Bond girl dans mon cœur ! Quant à la robe vert menthe, je l’ajouterai volontiers à mon vestiaire !!! Elle me donne plein d’envie de boucles d’oreilles et de nouvelles robes cette duchesse… mais pas d’inquiétudes chères ladies, pas d’achats de fanfreluches en vue, priorité aux réfugiés !

  12. Aurélie (Belgique) says

    Très chère Lynda.
    Merci pour le partage des photos et pour votre récit toujours délicat.
    Pour ma part, j’adore la robe de soirée bleu glacier ; une merveille. J’ai beaucoup aimé les deux tailleurs blancs avec touche colorée au-dessus. Très classe.
    Pour les robes, je vais dire qu’elles ont toutes été bien choisies et font le travail. Mais rien de particulier et en fait c’est normal. Notre duchesse évolue dans sa fonction et je pense que cela se voit dans son habillement. Elle a une distinction naturelle incroyable.
    Un coup de cœur pour les boucles d’oreille turquoise. Je les lui piquerai bien 😉.
    Je dois être objective il y a pour moi une erreur dans le choix de la dernière robe. Je l’avoue je trouve cela horrible. Cette robe me fait penser au tissus du tablier de cuisine de ma grand-mère adorée. J’avoue je comprends pas bien.
    Sinon je pense que les Windsor vont voir dans les prochaines années plusieurs pays du Commonthweilth quitter le giron royal. J’espère juste que cela se fera après le décès de la reine Élisabeth car je sais son attachement pour ces pays et j’ai envie qu’elle soit préservée un petit peu. J’ai beaucoup de respect pour cette dame malgré ses erreurs. Qui n’en fait pas. Mais elle elle assume tout avec dignité. C’est rare.
    Voilà je vous laisse toutes à votre dimanche. Profitez en.
    Encore un grand merci à Lynda.
    Amicalement
    Aurélie (Belgique)

  13. The Wicker Man says

    Merci! Merci Lynda pour le beau compte-rendu! Et merci à notre belle Duchesse! Signé Taga (oui, je ne sais pas comment changer… mon fils me l’a un jour montré, mais… 😉 )

  14. Christiane says

    Merci Lynda de nous avoir fait voyager toute la semaine. Quant à notre Duchesse, hormis la robe de soirée rose, couleur, forme, inappropriée au lieu, tout était presque parfait car pour ma part je bute un peu sur les longueurs, et quel départ, un joli hâle mis en valeur par cette sublime robe jaune à basque et manches bouffantes… Est ce mon imagination, mais j’ai trouvé le Duc et la Duchesse plus tactiles, et dans une revue j’ai crû les voir arriver main dans la main au diner du Gouverneur aux Bahamas ?
    Les circonstances seront autres le 29, mais hâte de vous lire.
    Bon dimanche le Boudoir;

    • patrick says

      Moi aussi, je les ai trouvé très tactiles……Et pourquoi pas un petit bébé dans 9 mois…..

      • Bouchra says

        Les voyages à deux permettent généralement aux couples de se retrouver …loin des soucis du quotidien, des enfants …:)

  15. SylvieL says

    Suis je la seule à trouver les tenues de Kate terriblement Mémère ? Le pompon revient à la robe jaune du départ, difficile de faire plus laide! La seule tenue chic et dynamique : veste rouge et pantalon blanc, une allure sans défaut. Pour le reste, ma grand mère n’en aurait pas voulu… Et j’atteins la soixantaine !

  16. Lady M. says

    Merci Lynda pour ce compte rendu, une fois encore vous enchantez notre quotidien avec votre très belle plume ♥

    J’ai trouvé la Duchesse royale et pleine de confiance dans son rôle tout au long de ce voyage, mon coup de cœur va à la robe bleue en satin, une merveille !

    Belle semaine à vous toutes !
    Lady M.

  17. Ruche says

    Bonjour Lynda, bonjour à toutes,
    J’aime bien la robe en satin duchesse, sobre et romantique à la fois.
    En revanche, la robe peplum me laisse pantoise: qu’est-ce-que c’est que ces volants et ce gros noeud sur le décolleté?

  18. Bouchra says

    Pour ce voyage, je retrouve un peu le style de la princesse Mary de Danemark qui me plait bcp d’ailleurs. Kate ose un peu et sort de ses classiques ….coupes habituelles. J’ai bcp le semblant de raie sur ses cheveux quant ils sont attachés, le changement d’accessoires, le tailleur blanc lui va très bien et lui procure bcp de fraicheur!
    Pour la robe en satin duchesse, je sens que quelque chose manque à cette tenue si raffinée, et pourtant j’aime tout dans cette tenue mais séparément!
    La robe jaune du départ m’a vraiment surprise mais je pense qu’elle doit être en relation avec les tenues traditionnelles portées par les régions visitées, autrement, c’est juste pas possible qu’elle ait validé un tel choix!!
    Sinon, sur certaines photos, Kate parait fatiguée même derrière son maquillage parfait! c’est normal … une telle mission n’est pas de tout repos..et derrières ces rencontres, ces sourires…bcp de travail, de préparation, d’effort pour garder le sourire, montrer de l’intérêt à tout le monde, entamer des conversations intéressantes, donner du temps et de l’énergie à chaque visite…ce n’est pas une tâche facile!
    Ce n’est pas toujours le conte de fées …

  19. Libellule says

    Le Fil de Photos soigneusement choisi..scandait le rythme soutenu du voyage…avec son protocole….Le compte rendu détaille son contexte…nourri de références au passé historique …et nous place dans l’intimité de ce tour…!!! On se prend à rêver d’un Monde…plus fraternel…en ces temps troubles européens….et à rêver tout court de
    Voyages… il y a comme une reliance…entre passé et présent…y compris dans les détails
    précis de Mode et de de Bijoux…soigneusement mis en valeur par le style de Lynda..
    Le couple Princier….n’aura pas de meilleur album souvenir…que ce reportage Dans le Boudoir…!!!!

  20. Miss Elinor says

    Merci Lynda pour le résumé complet de ce voyage. C’était un plaisir de lire chaque mise à jour.
    A part la toute dernière robe jaune du départ (un gros et énorme non) j’ai beaucoup aimé ce voyage. De belles tenues dans l’ensemble, certaines me font vraiment rêver, et des rencontres dont ils se souviendront longtemps.
    Je comprends l’envie d’émancipation et de liberté de ces états, tout ça appartient à un passé qui disparaîtra petit à petit avec le décès de la reine.
    Encore merci Lynda.
    Bonne soirée.

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s