Actualité royale
Comments 99

Le retour de la duchesse de Cambridge

The Duchess is back. Cette réception dans les dorures monarchiques, marque la première apparition en public de la convalescente, depuis l’annonce officielle de sa grossesse, le 4 septembre dernier. Kate est restée assignée à résidence pendant plus d’un mois. La porte-parole et marraine de la santé mentale fait coïncider sa venue avec la célébration de la journée mondiale des troubles psychologiques.

Heathcliff O’Malley

La duchesse se déplace d’un palais à l’autre. La scène se passe dans les salons de Buckingham. Enceinte de douze semaines et encore souffrante, Kate effectue un come back ultra médiatisé. Elle fait acte de présence mais n’a pas encore vaincu les démons de l’hyperémèse gravidique. C’est ce qu’assure un aide de camp de la maison royale. On devine le pas chancelant et le mari très attentionné. Aux dires de William, les nausées sont plus coriaces que les précédentes.

Heathcliff O’Malley

Ce soir, la jeune femme la plus photographiée au monde dévoile ses premières rondeurs dans une robe en dentelle bleu ciel: certains y verront un signe. Coiffeuse et maquilleuse ont rusé d’astuces pour atténuer les cernes et les marques de fatigue. De longs préparatifs ont été nécessaires pour redonner de l’éclat à la mine princière.

Heathcliff O’Malley

KP

Heathcliff O’Malley

Getty

Kate, William et Harry réunissent et remercient 350 représentants de la santé mentale qui œuvrent sur l’ensemble du Royaume-Uni. Engagés, soudés, les Royals multiplient les interventions, ouvrent le débat à l’échelle internationale pour dé-stigmatiser les maladies mentales. Numéro un sur la liste de leurs priorités, cette cause occupe leur espace caritatif. Marathon, discours, interviews, radio/ presse, videos, ils exploitent tous les supports afin de diffuser le message et de toucher les esprits. Avec le concours de la campagne Heads Together, il font tomber les tabous et invitent au dialogue. De concert avec la Fondation Royale, le prince Harry étend le dispositif aux Forces armées britanniques. Dans ses allocutions, Theresa May salue le travail accompli par le triumvirat. Les actions devraient s’intensifier en 2018. Pour fêter l’événement, le champagne pétille mais la future maman trinque aux cocktails sans alcool. Les félicitations faîtes aux  invités, ses paroles disent combien elle est contente de pouvoir reprendre un semblant d’activité.

PA

Heathcliff O’Malley

Une fois complètement rétablie, la duchesse étoffera son agenda avec l’aide de Catherine Quinn, sa nouvelle secrétaire. Le 12 novembre, Jour du Souvenir, son altesse royale devrait participer à la cérémonie nationale. Les toilettes de maternité n’attendent plus que le feu vert pour glisser de leurs cintres. Une fois encore, le ventre royal devient le centre du monde. De puissants téléobjectifs vont le zoomer, le traquer, le débusquer jusqu’à l’éclosion.

De retour dans leurs appartements

Heathcliff O’Malley

Robe Eclipse Alice Temperley

Kiki McDonough Blue Topaz and Diamond Earrings

Bayswater Mulberry

Gianvito Rossi

Advertisements

99 Comments

  1. Martine de Bretagne says

    Bonjour,
    Je parlais bien évidemment du style vestimentaire, non du physique.
    Je pense d’ailleurs comme vous à savoir que Brigitte Macron porte des robes ou jupes trop courtes pour son âge et que Kate ferait bien de s’inspirer du style de Mary de Danemark, ou de Sofia de Suède, bien dans leur âge et très “classes et distinguées” pour reprendre votre expression.
    Finalement, et nous en revenons toujours à la même conclusion, Kate est “irrémédiablement anglaise” et cela explique tout.
    Bon dimanche sous le soleil !
    Martine de Bretagne

    Liked by 1 person

  2. Bien dit Laetitia, c’est une belle conclusion ! Et j’approuve le mot de Martine de Bretagne : Kate est ” irrémédiablement anglaise ” ou ” désespérément ” pour certaines, voilà tout !
    A bien y réfléchir … je n’aimerais pas trop non que ma maman s’habille comme Brigitte… et ma fille n’aimerait pas non plus pour moi … bref la boucle est bouclée !

    Like

  3. Hortensia-roz says

    À vous lire chères Ladies, je me dis que vraiment ce n’est pas facile d’être une femme ( et cela sans aucune ironie !) …une “femme des années 80″ ou de 2017. Entre les diktats de jeunisme, les tendances de la mode, la pression professionnelle et celle que nous nous imposons nous-mêmes, il est vraiment difficile d’être soi-même et de ” venir comme on est” pour reprendre le slogan d’une enseigne de fast-food qui a dû être inventé par une équipe d’hommes…on ne demande pas à une femme de venir comme elle est, mais comme il faut, comme elle doit… Un homme c’est simple : un costume. Le seul risque, c’est le choix de la cravate ! Pour Kate, à vrai dire, je ne sais plus quoi penser. Je ne sais plus si c’est son goût, si elle se cache derrière ses vêtements, si elle se contraint ou est contrainte. En même temps, elle a bien des conseillers en image ! Elle suit peut-être leurs conseils, sans se prendre la tête pour savoir si c’est “elle”, et c’est tout… Elle fait ses deux heures de représentation, trois p’tits tours, et puis s’en va, et remet chez elle son slim et sa marinière…
    Bises à toutes !

    Like

  4. Laetitia says

    Je vous remercie Rina, vous êtes gentille.

    Quoiqu’il en soit, nous sommes toutes des femmes merveilleuses avec nos goûts, nos couleurs, nos expériences, nos blessures et nos joies, nos choix et nos décisions.

    Je vous remercie toutes d’animer autant le boudoir, j’ai vraiment l’impression, au fil des publications, d’être une spectatrice assistant à une pièce de plusieurs actes dont le nom serait “Dans le boudoir de Kate”. Bravo à toutes et je salue ses superbes actrices au niveau de culture élevé et dont la bienveillance et l’humour font la richesse de ce boudoir.

    Laetitia

    Like

    • Laetitia, pour des raisons personnelles et banales , je suis particulièrement sensible à votre énumération : “(…) avec nos goûts, nos couleurs, nos expériences, nos blessures et nos joies , nos choix et nos décisions ” . Merci pour ces jolis mots .
      Bonne nuit le Boudoir 🌙🌟💛

      Like

    • Persephone says

      Quelle belle idée Laetitia que celle d’une pièce de théâtre avec les lectrices du Boudoir, dont Lynda serait le metteur en scène, que ce serait drôle!!
      Je vous embrasse et oui, vous avez raison, nous sommes des femmes merveilleuses!!!

      Like

      • Laetitia says

        Je vous remercie Persephone! Mais entre nous, je resterai dans mon rôle de spectatrice… vos niveaux culturels sont tellement plus élevés que le mien.
        Je me délecte de tous vos commentaires… de réels sucres d’orge! Je reviens (je suppose comme de nombreuses ladies) plusieurs fois dans la journée en espérant en trouver de nouveaux à dévorer.

        Autrement, oh oui nous sommes des femmes merveilleuses!

        Je vous embrasse toutes.

        Like

  5. Laetitia says

    Michèle,

    Je me reconnais dans votre commentaire… j’ai des tenues que je portais il y a 15 ans et lorsque je les vois aujourd’hui, je me dis je n’oserai plus sortir vêtue de la sorte… et j’essaye à la maison en cachette… et je ris de moi-même, je suis d’un ridicule. Mais malgré tout je ne parviens à les jeter ou les donner.

    Autrement, de mon côté, je tente également avec mon mari et il me réponds “on verra le mois prochain…” mais le mois prochain bizarrement n’arrive jamais….. 😀

    Bisous

    Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s