Actualité royale
Comments 16

Le podcast de Kate

La duchesse de Cambridge évoque son enfance sur les ondes britanniques, dans le cadre de son action sur le développement infantile.

Suiv

Plantons le décor. Un casque sur les oreilles et un micro. Encore une réjouissance relayée par le palais de Kensington. L’interview a été accordée lors de la visite de la garderie de Stockwell. La mère de famille se confie. Mentalement, elle feuillette les pages de son album personnel. Le paradis perdu de l’enfance, l’insouciance, à l’ombre de parents et de grands-parents modèles. D’une voix teintée de nostalgie, Catherine replonge dans les délices de l’âge heureux. Elle loue sa grand-mère dévouée avec laquelle elle jardinait, cuisinait, dessinait. Avec ses manières impeccables, sa réserve, la fille de Carole et Michael Middleton n’est-elle pas l’exemple vivant de cette éducation exemplaire?

Ce modèle, elle le met au service de George, Charlotte et Louis. Sa définition du bonheur, Kate la doit à ses bonbons anglais, au temps suspendu qu’ils passent ensemble à la maison ou au grand air. C’est ce qui ressort de la causerie qu’elle a eue avec Mrs Fletcher, son interlocutrice. Sa philosophie tient en une phrase simple: “Maman heureuse, bébé heureux”. D’autres anecdotes ponctuent l’entretien. Citons celle du prince William, s’entraînant à sangler le nouveau-né dans le siège enfant, à l’aide d’un poupon censé représenter baby George, et ce afin d’exécuter parfaitement le même geste à la sortie de la maternité. Une photo de Charlotte signée mummy, illustre le podcast. Elle a été prise à Anmer Hall, au printemps 2019, et montre la petite princesse penchée sur une jacinthe des bois. On se souvient d’une autre image où la duchesse invitait sa fille à sentir le parfum d’un bouquet de fleurs. Écoutons la duchesse:

Suiv

16 Comments

  1. Nathalie says

    Je viens d’écouter le podcast, quel bonheur! Je me sens hyper privilégiée d’avoir pu l’écouter se confier et partager ce qu’elle a appris🥰 Elle est très humaine, s’exprime super bien et parle sans affectation et avec bienveillance😊 #inspiration

  2. Marie Kate says

    Bonjour à toutes
    Je suis en pleine période de doutes… Mon aîné sort de l’enfance et voici venu les angoisses de l’avenir….
    S’ajoute la fatigue d’un travail à temps complet; le petit cadet qu’il faut continuer à choyer (et le grand aussi malgré les contradictions), à emmener à la piscine et en randonnée vélo… Tout ça sur fond de ménage, courses, cuisine et devoirs….. Parfois les larmes coulent toutes seules le soir…..
    J’ai des difficultés à écouter ce genre d’anecdotes idéales racontées par des personnes très privilégiées…
    J’explique parfois à mon fils que si j’avais des millions à lui léguer, je n’exigerais pas de bonnes notes en rédaction et une telle rigueur dans les matières scientifiques 😂

    À toutes les mamans, de gros baisers😘

    • Montaine says

      Chère Marie Kate,
      Si j’avais écouté ce podcast il y a 20 ans j’aurais fait une crise de neurasthénie. 😏😏. Oh my God, je ramais full speed 🥵🥵🥵. Je vous comprends !
      Maintenant que mes enfants sont grands et sont indépendants, c’est le soleil tous les jours ! L’Homme peut paresser dans le transat autant qu’il veut (ce qu’il faisait déjà), je n’ai plus envie de le satelliser sur Pluton, je le lui trouve maintenant un belle philosophie de la vie ! C’ est fou ce qu’on peut changer !🥳🥳
      Je vous souhaite une bonne journée
      Montaine

      • Rose de Highlands says

        Chère Marie-Kate,
        Ma Maman avait une expression: “Je suis cent-emplois” lorsqu’on la toisait avec mépris (oui effectivement 11 enfants!)…Alors oui je vous comprends, on souhaite le mieux pour les enfants mais sans aide, il faut garder le rythme chante Mary Poppins…Courage, et comme Montaine, je confirme, notre récompense: les catapulter vers le Bonheur! Bons baisers à Vous Toutes

    • Blanche says

      Comme je vous comprends Marie-Kate ! Il y a quelques temps j’avais pris de la distance avec l’actualité de la Duchesse car elle suscitait en moi des sentiments de jalousie et d’autodenigrement. Aucune vie ne ressemble à ce qu’elle raconte à commencer par la sienne : elle ne parle évidemment pas du côté sombre qui doit forcément exister. La monarchie est une belle image qui fait rêver mais ça reste une image!
      Mon remède à moi c’est la lecture alors je vous propose deux pures merveilles d’humour qui vont vous aider à dédramatiser et vous sentir comprise
      1. Toute la série des Agrippine de Claire Bretecher.
      2. La série du journal d’Aurore de Marie Desplechin.
      Je vous envoie mes meilleures pensées

  3. Marie Kate says

    Bon… Mes accords sont catastrophiques en ce moment 😁
    Donc: ajoutons un es à “venues”!

  4. Nathalie says

    Marie Kate, parfois une femme (ou un homme) de ménage ça change la vie😊 certes ça a un coût mais ça vaut parfois largement l’investissement😊

  5. Coquelicot says

    Marie Kate c’est tellement vrai même si je ne doute pas que Kate doit avoir des soucis de maman, elle n’a pas à gérer de front le quotidien de working girl et la deuxième journée à gérer quand on rentre le soir. Quid des taches domestiques qu’on reporte aux week end de “de repos”
    Real life VS…

  6. Aurélie says

    Je suis bien d´accord avec vous, passer du temps de qualité avec nos enfants, les amener faire des promenades au grand air, est plus facile lorsqu´on n´a pas à gérer les courses, les lessives et les repas.
    J´ai également trois enfants et un boulot à plein temps, ce n´est pas de tout repos!
    Malgré cela, je suis d´accord avec la duchesse sur sa philosophie et les valeurs qu´elle prône au niveau éducatif, et je trouve important qu´elle fasse passer ce genre de message.
    Je suis également ravie d´entendre un peu plus sa voix, tant au sens figuré que propre. Ça fait quelques mois qu´elle s´affirme et assied sa place de future reine. Le Megxit ne fait que renforcer ce plus grand rôle qu´elle commence à jouer.

  7. Josey says

    Bon matin Marie kate
    Je lis votre commentaire et je pense que chaque parents passent ce passsge obligé…
    Quelques fois ce n’est que quelques mois, quelques fois c’est plus long…
    Quand mes princesses étaient petites on me disait ” petit enfant, petit problème, grand enfant, grand problème”
    Je detestait cette phrase…
    Je crois que ce qui est important c’est la communication, le lien de confiance et le lâché prise dans le sens que chacun doit faire ses expériences.
    Pour moi l’argent a part faire les commissions ca n’a pas d’autres utilités
    Profitez de chaque moment avec votre grand pour solidifier le lien et par conséquent les enfants qui suivent vont constater la dynamique que vous avec eux…
    Tant qu’au ménage et autres tâches ménagères elles restent toujours là a nous attendre alors vous les faîtes quand vous trouvez le temps
    Nous sommes beaucoup confrontés à l’image de la super women qui travaille 40heures, qui est toujours sur son 36, qui ne rate pas un cours ou un match des enfants, que la maison est top clean et que chaque repas est servit bien chaud sur une table bien mise
    Ca c’est dans nos rêves…
    Dechargez vous les épaules et vivez chaque jour avec son lot sans en ajouté
    Au bout du compte ce qui reste ce sont les beaux souvenirs de temps ensemble, pas du plancher bien propre
    Je vous envoie plein d’énergie et ondes positives Marie Kate
    Bonne journée a chacune de vous les Ladies
    Bonne journée Lynda
    Josey 😊

  8. Coquelicot says

    J’aime beaucoup les commentaires qui rendent hommage à toutes les mamans. We rock !!

  9. Marie Kate says

    Vos mots me touchent très chères ladies
    Le boudoir sent le thé partagé et les conversations complices et réconfortantes….C’est comme cela je l’aime 💖
    J’en retiens beaucoup de bonnes tournures et du baume au coeur ! Comme à chaque fois que je vous lis ….
    Merciii 💕
    Maman heureuse!!! Bébés heureux! (bébé de 1m86 😂😂😂 ( notre humour nous sauve))
    Allez, hop! La catapulte!!!
    À très vite j’espère

  10. Ruche says

    Bonjour Lynda, bonjour à toutes,
    Je suis d’accord avec tous les commentaires que je viens de lire: Kate tient un discours de mère idéale ce qui est impossible à réaliser pour nous, mamans lambda, faute de moyens.
    J’ajouterai que Kate manifeste peut-être un biais cognitif bien connu qui consiste à idéaliser ses vieux souvenirs. Personnellement, j’avais également une grand-mère dévouée qui m’emmenait régulièrement en promenade ou jardiner avec elle. Mais elle avait aussi ses deuils et ses chagrins qui plombaient parfois l’ambiance et, pour tout dire: je détestais le jardinage et je le déteste toujours autant (en revanche, j’adore me promener dans la nature).

  11. Bonjour Mary-Kate,
    Ne vous laissez pas intimider par les paroles de Kate qui sentent bon le bonheur maternel. Bien sûr que c’est difficile pour tout le monde. Rien n’est fait pour faciliter la vie des mères de famille qui travaillent.
    Mère de trois enfants, et travaillant à temps plein, je suis souvent épuisée et parfois je me demande : “à quoi bon tous ces efforts ? “. Quand j’appelle la Caisse d’Allocations Familiales pour avoir une aide ménagère, que je rétribuerais en fonction de mon quotient familial, on me rétorque que je n’ai droit à rien car je ne suis pas “en congé maladie” (sic). Comme vous, je me sens souvent à la limite niveau santé, à cause de tout ce stress, lié aux contraintes professionnelles et familiales, j’ai pris du poids et je perds quelques cheveux. Oh, rien de grave, mais il me faudra tenir encore 25 ans pour avoir une retraite complète, et avec quel montant ???
    Oui, il est parfois assez cruel d’entendre ces aristocrates nous livrer leur bonheur.

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s