Page +
Comments 3

Kate et William à Mumbles

Bradford, Mumbles, le duc et la duchesse de Cambridge rallient les foules sentimentales à leur panache. Villes en liesse, haies d’honneur, quel succès!

Préc

Le 4 février, Kate et William partent en excursion au Pays de Galles. Bienvenue à Mumbles, station balnéaire! Il y a foule. Il fait un froid de canard mais rien n’arrête les habitants. Ils se sont équipés chaudement pour voir les Royals. Clin d’œil amical, Catherine a noué un foulard petits cœurs à son cou, de quoi réchauffer ceux de ses sujets. L’itinéraire prévoit plusieurs stops. Le couple princier s’informe sur l’essor industriel de la ville, les projets locaux, le tissu associatif et les activités. Tant pis pour l’allure matinée de marine et de rouge-le manteau long gagne du terrain-, le tour de l’usine sidérurgique exige le port de la tenue réglementaire composée d’un bleu de travail et d’un casque isolant. Entre deux arrêts, les émissaires de la Cour s’adonnent au bain de foule. Chacun se partage le public. Grands et petits ont droit à un mot bienveillant. La duchesse se penche vers Harvey Bentley, un gentleman de 90 ans. Elle s’inquiète de le voir exposé au vent qui souffle. Il la remercie d’un baise main et témoigne, sous le charme: “ce sont les gens les plus gentils que j’ai rencontrés”. Un couple d’enseignants hèle la duchesse. Ses anciens professeurs de la St Andrew’s School de Pangbourne sont ravis de revoir l’élève à la fabuleuse destinée.

This slideshow requires JavaScript.

Au café de Joe, les visiteurs royaux font une halte gourmande. Un thé bien chaud est plus indiqué mais on leur sert des glaces. Vanille et chocolat n’ont pas le temps de fondre entre les mains de William. La marraine royale profite de l’atmosphère bonne enfant pour sonder les familles présentes et leur donne les grandes lignes de son programme spécial petite enfance. Le tour de la station de sauvetage nous replonge des années en arrière. Scène battue par les vents, canots, secouristes en rang d’oignon…on se croirait à Anglesey, le jour où le prince d’Angleterre présentait sa fiancée. L’excursion se termine sur un ring de boxe. Les jeunes souffrant de troubles psychologiques s’y entrainement. Kate se fait une amie en la personne de Brooke. La petite fille de six ans lui sert de guide. Les habitués des lieux les félicitent de faire tomber les barrières et de dé-stigmatiser la santé mentale.

Est-ce l’approche de la Saint Valentin qui les rend si tactiles? Kate et William multiplient les gestes tendres. Ici une main douce, là, l’esquisse d’une étreinte. Vive l’amour!

Préc

 

3 Comments

  1. Anne-Maure says

    Bonsoir à toutes, une fois de plus je trouve Kate très bien coiffée…

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s