Gotha&Personnalités
Comments 28

Les chapeaux de la reine Elisabeth II

Tête à chapeaux. Du haut de ses 1m63, elle règne sur l’Angleterre et le Commonwealth. La reine du Royaume-Uni appartient à cette génération qui ne sortait pas “en cheveux” ni sans gants. Ses chapeaux mythiques sont entrés dans l’histoire. En 66 ans de règne, ils ont fait les jours heureux de plusieurs générations. A fleurs, à voilette, à plumes…pourvu qu’ils soient fous!

Getty

“Ils sont un substitut à la couronne,” remarque le biographe Robert Lacey. C’est aussi le moyen le plus efficace pour rester dans la ligne de mire de son service de sécurité, pendant les bains de foule. La reine pratique la diplomatie du vestiaire et du chapeau. Les galurins royaux rendent hommage aux pays visités. De mariages, en représentation au Royal Ascot, Elisabeth II ne sort pratiquement jamais tête nue. Elle hisse les coiffes des plus grands modistes de la cour. 500 exemplaires sont rangés dans les boîtes entreposées dans le dressing de Buckingham Palace. Tous répondent à des impératifs: ne pas masquer son visage, leur envergure doit lui permettre de monter et de descendre de voiture sans encombre, ils ne doivent pas recouvrir complètement les boucles argentées. Et surtout, Mam choisit ceux qui flattent son teint de pêche et ses yeux bleus. Ils font sa fierté car ils ne s’envolent jamais. Canotier, capeline, bibi, turban, toque, tambourin finissent la mise, apportent la touche de fun, ajoutent panache et stature à la silhouette.

Une coiffe signée Simone Mirman

Plusieurs chapeliers accordent leurs compositions aux toilettes royales. Le Danois Aage Thaarup établi sur King’s Road, ouvre le bal. L’artisan a les faveurs de la reine mère. Pour sa fille, il conçoit des turbans drapés et des créations sans bord. Une Française entre en scène. Elle se nomme Simone Mirman et tient boutique dans le quartier de Belgravia. L’ancienne élève de Schiaparelli a d’abord pour cliente la princesse Margaret. En 1965, la sœur aînée lui confie sa tête. La modiste se souvient: “elle était très simple, choisissait ce qui lui allait. Parfois, elle me quittait brusquement pour aller voir un de ses chevaux courir à la télévision.” Sa Gracieuse Majesté se tourne ensuite vers Philip Somerville (Simone a pris sa retraite), un Néo-Zélandais formé chez Harrod’s. Il oeuvre au service de la reine pendant 25 ans. A sa disparition, Angela Kelly habilleuse en chef de Gan-Gan, travaille de concert avec Rachel Trevor-Morgan, fournisseur officiel de la couronne. Raffinés, excentriques, classiques, déments, revue de détail Chapi-Chapo de Sa Majesté.

Advertisements

28 Comments

  1. libellule says

    Qu’elle est….jolie…!!!!! je ne résiste pas aux marguerites….!!!! tous ces modèles ….
    auréolent ses expressions de détermination souveraine….et un regard très intériorisé souvent ….malicieux…qui joue avec la représentation….formelle….!!!!!

  2. aubidandy says

    Elisabeth a établi un style bien à elle, au fil du temps. Je ne partage pas toujours ses gouts, mais elle porte impeccablement ses toilettes.
    Mention spéciale au plat de spaghettis dégoulinant (visite en RFA 1965?)
    Merci pour cette revue qui nous replonge avec plaisir à l’époque où l’élégance était reine.

  3. Blanche says

    Super article ! Cette approche des chapeaux disparaîtra peut-être avec elle… Fleurs façon bonnet de bain, cloches, bouquets… Comment fait-elle pour ne pas être ridicule ?
    Je ne sais pas si vous regardez le meilleur pâtissier. C’est l’émission préférée de mes enfants, et lors de l’émission spéciale UK, les candidats ont confectionnés des gâteaux en forme de chapeau de reine 😜

  4. La Reine renvoie l’image d’une femme très originale à travers ses chapeaux. J’en aime certains, pas tous. Les plus datés sont le reflet de toute une époque. J’ai été étonnée par le rose bonbon satin qu’elle porte dans le landau : on dirait un chapeau de Camilla!
    Merci Lynda pour cette rétrospective divertissante!

  5. Coquelicot says

    Je salue son audace, elle ose et j’aime ça
    Comme j’aimerais pouvoir en porter plus souvent… Je rêve d’un mariage avec un dress code imposé de porter le chapeau ou bibi…
    Sans quoi je n’ose pas et me sentirais un peu tarte…
    Dommage c’est vraiment très élégant une femme avec un chapeau… Et finalement Kate n’aura pas relancer la mode du serre tête 😁

    • Rose De Highlands says

      Lady Coquelicot, au dernier mariage, j’étais la seule à porter un chapeau et j’avais une petite pensée pour le Boudoir…Osez Coquelicot, surtout avec un si beau pseudo…Amitiés. R

  6. Fleur des champs says

    Comme audace, il y a de l’audace !
    Mention spéciale pour celui de 1977 …. sinon, j’aime bien ces chapeaux modernes qui penchent vers la gauche ou la droite comme par exemple celui de la tenue sable avec le gros nœud en tissu ou le rose (pas la couleur, mais la forme) avec la robe fleurie. Ces chapeaux donnent du pep à la tenue et rendent la reine mutine, par leur allure.

  7. Marie-Pierre says

    C’est vrai que sa majesté Elisabeth a le gout du risque du port de chapeau improbable. Je n’avais plus souvenir du chapeau “spaghettis” :-), la coiffe fleur m’est, elle, inoubliable !
    Je ne me permets pas de me moquer mais plutôt de suivre le ton de l’article et la plupart des commentaires, en appréciant et aimant l’audace de cette femme
    Arriver à porter chacune de ses coiffes avec tant d’aplomb, de confiance en soi, et donc, sans jamais paraitre ridicule, c’est …, c’est extraordinaire, c’est la reine d’Angleterre
    Elisabeth marque et marquera l’histoire de son pays par la longueur de son règne, elle en marquera aussi la mode par l’affirmation de son style
    Merci Lynda pour cette rétrospective qui m’est pétillante
    Bonne fin de Week-end à tous

  8. Rose De Highlands says

    Un article de Lynda, et le gris du ciel s’efface…Imaginons toutes ces merveilles dans du papiers de soie, dans des boîtes spécifiques, alignées par année, et l’agenda où sont inscrites les dates de sortie avec quelle robe, quel manteau…Vous m’avez ouvert les portes d’un “petit paradis tenu secret” …
    Révérences Mesdames, révérences…

  9. Bénédicte says

    Lorsque j’étais petite, la reine Elizabeth me faisait penser à un personnage de dessin animé avec ses toilettes multicolores.
    Mon père, qui voyageait régulièrement en Angleterre, m’enseignait ce qu’il considérait être le “bon goût anglais”, que nous aimions beaucoup. Chacun de nous avait sa paire de chaussures anglaise à la rentrée de septembre, et, dans les petites classes, je portais des robes Laura Ashley.
    Alors justement : je me souviens lui avoir demandé pour quelle raison la reine était si…. bariolée ! Elle avait beau être LA reine, quand même… et mon père m’avait expliqué la préoccupation de son service de sécurité. J’en avais alors déduit que ses chapeaux un peu ridiculous étaient son gyrophare personnel.
    Je vais finalement garder la définition plus poétique du biographe Robert Lacey : des “substituts à la couronne”.
    Sweet dreams ladies…

    • Rose De Highlands says

      J’aime vos souvenirs Bénédicte…Un chapeau, un bibi-serre-tête, autant de “gyrophare” (j’adore!) ou de “substituts” à une couronne…Belle soirée Lady B

      • Bénédicte says

        Je vous embrasse bien fort, très très chère Lady Rose !

  10. Bel article ! C’est tout de même unique au monde cette collection et tout ce qu’elle représente : la monarchie intemporelle l’excentricité anglaise et l’élégance suprême ; en d’autres termes, une désuétude aristocratique qui traverse les âges et les modes et les gouvernements … remarquable .

  11. Chiara says

    Magnifiques chapeaux !! Quelle belle collection !! La reine sans chapeaux et sans gants ne serait pas vraiment la reine ! Cela donne vraiment du style et j’aimerais qu’on ne passe plus pour un extraterrestre quand on ose le chapeau dans la rue, aussi il faut oser !! 🤗
    Bises

    • Rose De Highlands says

      Tout à fait Chiara.. et il y a aussi le béret (je rajoute un petit bijou dessus) (cf article Lynda sur le béret).

  12. Rose De Highlands says

    Et je passe les regards quand vous avez un chapeau de pluie super pratique (je ne vous dits pas la capuche en plastique de Mamie-permanentée), le vrai chapeau (pour certains avec de l’écossais)….Soupirs …

  13. Rachel de Bourgogne says

    Bonjour Lynda, votre billet illumine cette journée bien grise et pluvieuse, merci !
    Charmante rétrospective, tout cela a un petit côté suranné mais que serait Elisabeth II sans ses fameux, étonnants, surprenants, fleuris, emblématiques, colorés et j’en passe… chapeaux !
    Bon après-midi à vous et aux Ladies

  14. Erminig says

    Kross your Fingers 😀 Masters of Arts are spreading their Wings. I might get a job one day.

  15. Michèle de Provence says

    My God !! L’histoire au travers des chapeaux d’une reine. Elle les aime tous : petits, grands, fleuris, emplumes, en calot, béret, turban, feutre, bombe et moi, moi… j’aimerais être une coccinelle pour me frayer un passage dans ces contrées ravissantes, passer en revue les armées de sa majesté, recevoir les révérences de ses sujets, décerner des médailles, voyager à travers le monde et… même me restaurer de delicieux spaghetti. Voilà, ceci était mon petit quart d’heure megalo. Deux trois respirations lentes et profondes et je redeviens moi-même.
    Une question, cependant, me taraude : mais que devient cette aimable armée, rangée dans ses cartons ? Il doit y en avoir des centaines depuis l’avènement de l’auguste chef ? Sont-ils tous gardés pour la postérité dans la garde -robe royale ou bien en donne-t-elle certains ? Les revend-t-elle ? Je n’arrive pas à imaginer.
    Les chapeaux et moi c’est une bataille entre attraction et lâcheté : je les aime et je n’ose pas les porter. Je les achète et les laisse dormir gentiment dans mes placards. Lorsque je porte quelque chose sur ma tête, il faut que je puisse en justifier le port (il fait froid, treees treeeees froid, trop chaud, trop de soleil). Je me sens tel un ovni alors que, ouuuiiiii, chapeaux, je vous aime ! D’où mon attrait, peut-etre, pour les cartons à chapeaux, promesse d’une découverte secrète, d’un moment de rires ou d’admiration. Un véritable casse-tête les chapeaux pour moi.
    Merci Lynda pour ce bel article et mes félicitations à sa majesté : elle ose, elle !

  16. La Reine est une sacrée femme. Elle ose des couleurs improbables et des chapeaux imprévisibles. Elle a décidé qu’on la remarquerait et on l’a remarquée. Personnellement, j’adore les chapeaux et j’en porte à chaque mariage. Seule ou pas : peu m’importe. Le seul problème reste le rangement car c’est difficile à recycler en petit comité. Le fait d’être une des seules voire la seule à en porter impose le changement. Bonne soirée glacée, mouillée … gr !

  17. Isabelle says

    Les chapeaux, les sacs à main et les couleurs flashies (stabilo pour reprendre l’expression utilisée une fois par Lynda) sont la signature de la reine et l’un des symboles du pays.
    Malheureusement, après elle, l’Angleterre ne sera plus tout à fait la même.
    Bises pluvieuses.

  18. Chapeau pour cet article! Il est vrai que personne ne remettra ses chapeaux. God save the queen!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s