Actualité royale
Comments 7

George sur le chemin de l’école

Il manquait la voix sucrée de maman pour rassurer son fils adoré. C’est un grand jour! L’aîné des Cambridge, quatre ans, second dans l’ordre d’accession au trône, intègre l’école privée Thoma’s Battersea. La mère souffrante, c’est le père qui tient la main et le cartable pour franchir le seuil de l’établissement londonien où les devoirs ne sont pas obligatoires. Entre ces murs, l’élève Cambridge va s’amuser, s’instruire et s’accomplir. Tels sont les trois grands cycles pédagogiques de l’institution. Les familles fortunées y inscrivent leurs enfants dès la naissance. Le trimestre à la Battersea School vaut son pesant d’or: il faut compter plus de 6 500€ pour user ses fonds de culottes sur les bancs de l’école. A ce prix, l’établissement ouvre grand les portes des collèges élitistes d’Eaton et de Marlborough. Kate et William ont demandé au directeur qu’aucun traitement de faveur ne soit accordé à leur fils. Charlotte sera admise au jardin d’enfant l’année prochaine.

Reuters

Chemisette, pullover rebrodé du blason, bermuda, socquettes et mocassins. L’uniforme “so british”, vendu dans les rayons du magasin John Lewis, ressemble à ceux que le prince héritier arbore en représentation. Jadis, un précepteur instruisait les princes dans le silence des palais. La cour de récréation remplie de l’agitation plébéienne? Que nenni. Un prince d’Angleterre ne se mêle pas à ses sujets. Charles fut le premier enfant royal à être scolarisé. Il n’a pas eu la chance de fréquenter des établissements centrés sur le développement personnel et le vivre ensemble. Pour lui, ses parents ont préféré la méthode à la schlague. Revenir sur sa scolarité ravive des souvenirs terrifiants. A soixante huit ans, Charles se plaint encore des marches punitives nocturnes, des fenêtres de dortoir ouvertes en plein hiver, des brimades et des violences entre élèves. Ses années ont marqué le prince de Galles au fer rouge. Interviewé sur la rentrée de son petit-fils, son grand-père a déclaré que “cela lui formera le caractère”.

Reuters

Reuters

La duchesse en a gros sur le cœur de faillir à son devoir de mère. Les médecins sont formels, elle doit garder la chambre. Pendant que la nurse espagnole prépare l’infant, mummy lui recommande de se conduire en prince. Tout le monde te regarde, alors sois exemplaire. Ni cris ni déchirements. George arrive d’un pas réglé sur celui de daddy. Mrs Haslem, son institutrice, s’est mise sur son trente et un. C’est une robe L.K.Bennett rose comme une guimauve enfantine, qui n’est pas sans rappeler celle de Kate. “Oh, tu as apporté ton cartable”, remarque l’enseignante en lui adressant un message de bienvenue et de douces recommandations. Puis elle présente l’élève de maternelle à ses vingt et un camarades de classe. Le palais publie une photo sur Twitter. Le cliché a de quoi rassurer la duchesse, qui suit les opérations sur sa tablette numérique. A voir les deux hommes de sa vie poser sur le perron pour la postérité, elle devine que tout s’est finalement bien passé. Le regard mélancolique s’est dissipé. Un sourire ravageur illumine le visage de l’écolier. George glisse sa main dans la poche. Une attitude cool qui en dit long sur son adaptabilité à la vie scolaire.

KP

Advertisements

7 Comments

  1. Philippine says

    Quel amour ce petit prince. Il est tout naturel pour lui d’être anxieux un premier jour de classe, qui plus est, sans sa mummy… Petit bout de chou qui a déjà à prendre sur lui. J’imagine Kate et William le rassurer avant son départ : “Don’t cry my love, you will be a good boy…” C’est lourd pour un jeune enfant.
    Je fonds complètement devant la photo père/fils sur le perron. Oh oui George est capable de sourire!!!

    Liked by 1 person

  2. beatrice OF PROVENCE says

    Une angoisse qui paraît sur le visage de ce petit blondinet, c’est dur une rentrée scolaire sans maman à ses côtés!!!!L’école a un chef Français qui a fait découvrir les lentilles vertes du Puy à ce cher chérubin…..A 6500 euros le trimestre, on n’en attend pas moins.
    Des voeux de prompt rétablissement à notre Chère Duchesse. Ses débuts de grossesse sont toujours aussi stressants.
    Au plaisir de vous lire Chères Ladies

    Liked by 1 person

  3. Quel adorable petit prince ! Cette école, si libérale, va sûrement lui permettre d’exprimer son potentiel et le rendre moins timide.
    Petit PS Je n’ai jamais eu d’institutrice portant une robe Bennett !!!
    Deuxième petit PS : si je puis me permettre, je trouve le prince Charles totalement “à côté de la plaque” ! George n’est pas dans cette école pour qu’on lui forme le caractère mais pour qu’il s’épanouisse ! Effectivement très marqué par ses années collèges, le prince Charles !

    Liked by 2 people

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s