Actualité royale
Comments 42

William raconte son bonheur et ses angoisses de père

 

La duchesse de Cambridge est aussi discrète que ses toilettes. Elle réserve ses prises de parole à ses fonds caritatifs. Catherine préfère parler dans le micro haut et fort pour mieux sensibiliser l’opinion.

En monarchie, “Never complain never explain” équivaut presque à “Sois belle et tais-toi”. Comme la reine, Kate doit rester au-dessus de la mêlée, ce qui ne lui n’interdit pas quelques échanges médiatisés. Ses visites sont parfois émaillées de confidences, qu’elle partage volontiers avec ses sympathisants. Elle n’a jamais donné d’interview depuis ses fiançailles.

2016-01-04_123331

Qui vivra verra

Plutôt que d’ouvrir les portes de son salon aux journalistes, elle publie ses polaroids, empreints de tendresse, sur le Twitter du palais. Ce geste bienveillant apaise les foules, toujours avides d’informations de ce genre. L’attachante famille Cambridge coule des jours heureux, loin du brouhaha londonien. Kate, William et leurs bambins mènent une existence saine et simple, sans stupeur ni tremblement. Pourtant, ce jeune couple que l’on pourrait qualifier d’ordinaire toutes connotations péjoratives gardées, ne cesse d’attiser la curiosité et d’alimenter les fantasmes.

Et si la duchesse n’avait rien à dire? Elle s’est insérée idéalement dans le rang monarchique. Ses journées sont cousues de fil blanc. Dans sa demeure offerte par la souveraine, elle savoure le bonheur de la maternité, ravie d’échapper tant soit peu aux radars médiatiques.

Le Royaume-Uni est passé maître dans l’art d’occuper le haut de l’affiche. Naissances, Jubilé, Jeux Olympiques, plus long règne, Elisabeth II célèbrera ses 90 printemps et les festivités vont bientôt battre leur plein. Cette année encore, la Grande-Bretagne va devenir le centre de l’Europe. Pleine d’égards pour ceux qui sont sous les feux de l’actualité royale, Catherine s’efface poliment.

Google enregistre des milliers de recherches sur “Kate Middleton”. Même quand elle est absente, Catherine fait parler d’elle. On glose sur ses robes, ses cheveux blancs, ses régimes etc…. Kate Middleton fait vendre, Kate Middleton délie les langues. Respectons le choix de la duchesse de se soustraire au grand tintamarre.

Jadis, les caméras s’invitaient chez Charles et Diana, histoire de sauver les apparences, et de recoller les morceaux d’un ménage en perdition. Les princes William et Harry, très agités en présence de la presse – les enfants sont de véritables éponges qui absorbent les drames de leurs parents – régalaient les téléspectateurs de leurs mimiques.

Plus loquace que son épouse, le prince William se confie volontiers. C’est lui  qui nous distille les petites anecdotes familiales. Si on met bout à bout chacune de ses pépites, on apprend que George, deux ans et demi  conserve sa réputation de chenapan et que Charlotte, huit mois, “puits de bonheur de ses parents”, campe la vraie lady. Kate, quant à elle, incarne la mère modèle.

Le dernier entretien en date, accordé à ITV dans le cadre d’un documentaire réalisé pour fêter les quarante ans du Prince’s Trust, une œuvre de bienfaisance placée sous le patronage du prince de Galles, révèle un papa soucieux de l’avenir. William a quitté l’armée en 2013 pour mieux se consacrer à ses obligations princières et à sa famille. Il officie désormais en tant que pilote-secouriste à une trentaine de kilomètres d’Anmer Hall. La parentalité l’a transformé et il réalise combien la vie est précieuse. Mais il craint de ne pas être suffisamment présent auprès de ses enfants. C’est un papa sensible et inquiet qui s’est entretenu avec les médias.

Les fées se sont penchées sur les berceaux des enfants princiers. Mais dans quel monde vont grandir les héritiers de Kate et William? Cette question hante les nuits du prince William.

 

Advertisements

42 Comments

  1. Marie de Brocéliande says

    Vous ouvrez très joliment l’année, Lynda, comme vous l’avez close ! Je viens d’être frappée par une ressemblance que je n’avais pas remarquée jusque-là : Dieu que la petite Charlotte est Middleton ! Je crois distinguer les traits de Carole sur son petit visage… Je ne sais pas ce qu’en penseront les ladies… Oui, malgré les cuillères d’argent ou d’or alimentant les bouches royales, William est un papa comme beaucoup de papas d’aujourd’hui ! C’est vrai qu’ils donnent à rêver et qu’ils vivent une parenthèse enchantée dans un monde feutré. Eh bien, tant mieux pour eux ! La vie est si fragile… et comme vous le dites si bien : “qui vivra verra” ! Ah mais ! Commençons l’année dans la réflexion et la sagesse. Bisous à toutes.

    Like

  2. ngbernard2013 says

    et oui Papa prince ou pas, la question est la même, Suis je assez présent ? est ce que je fais tout ce qu’il faut ? et que sera demain pour nos enfants ? Qui vivra verra et oui demain est un autre jour, profitons du jour présent, faisons de notre mieux pour préserver ce que nous avons.
    Merci Lynda pour ce joli sujet.
    Bonne journée aux ladies

    Like

  3. L’inquiétude est la même chez les royaux et chez les anonymes, et elle est bien légitime : que réserve le monde actuel à nos enfants ? Enfin, n’ayons pas de pensées moroses en ce début d’année.
    Pour revenir à un sujet plus léger, notre Duchesse a-t-elle des engagements prévus pour les prochaines semaines, mis à part les vacances à Moustique ? Comme dirait Rose, mes fiches ne sont peut-être pas à jour (désolée Lynda si c’est le cas, il ne faut pas que je me relâche au 2ème trimestre !), mais je n’ai aucun souvenir de dates dans son agenda.
    Bonne reprise à celles qui comme moi ont repris le travail aujourd’hui.

    Like

  4. Blanche says

    Merci beaucoup, Lynda, pour cet article qui soulève des questions très intéressantes.

    Comme souvent, le point de vue de William me laisse perplexe.
    Je comprends parfaitement ses inquiétudes… Nous connaissons toutes son histoires et les cicatrices qu’elle a laissées.
    Mais sa question de savoir si il pourra être présent… Je n’arrive pas à savoir ce qui l’en empêche.
    Pas le devoir princier. On nous répète que William n’est que second dans l’ordre de succession, et que c’est pour ne pas faire de l’ombre à sa grand-mère et à son père qu’il ne se montre pas outre-mesure.
    Son métier? Oui, il travaille, comme beaucoup d’hommes. Mais comme peu de couples, les Cambridge sont délivrés de bien des contingences matérielles et logistiques. Pas de petit à chercher à la crèche, pas de courses, pas de ménage, même pas besoin de promener le chien. Si William a un patron, il doit être plutôt accommodant avec HRH.
    Que le harcèlement des paparrazzis empêche les Cambridge de trainer au pub en jogging, je peux le concevoir. Mais de passer du temps avec les enfants…
    Le problème, c’est que William n’est pas moderne et n’a pas envie de l’être. Profondément traditionnel, il laisse sa femme à la maison (tout en la congratulant) pour aller, lui, s’épanouir au travail. Il conduit la voiture, elle emmène le petit à la ferme, il sauve des vies, elle va peut-être vendre les légumes de son potager, il participe à des matchs de polo, elle vient l’applaudir, les vaches sont bien gardées.
    Au secours! On a assez parlé du manque d’engagement de Kate, mais parlons de son mari et de ce qu’il fait pour qu’elle puisse s’épanouir en dehors du foyer. William, laisse ta femme conduire pour montrer que tu lui fais confiance, ta virilité n’en sera pas affectée. Pose un RTT pour, toi aussi, emmener Georges au musée et te faire surprendre par les pap’. Oui oui, tu peux le faire, tu le fais d’ailleurs pour assister aux matchs de tennis à Wimbledon. Au lieu de congratuler Kate en tant que mère, félicite la pour ses patronages. Force la à écrire en premier dans les livres d’or au lieu de la laisser tripoter ses mèches pendant que tu rédiges une tartine et ajouter simplement “Catherine” à la fin. Idem pour les discours. Elève tes enfants de la même façon pour que ta fille fasse des études brillantes comme sa mère et s’en serve (presque comme sa mère). Pose un congé parental (il est encore temps, c’est jusqu’aux trois ans de l’enfant) et prépare le dîner pour que Kate pose les pieds sous la table en rentrant du boulot. C’est ça un père moderne, et tu verras que ça libère de bien des angoisses.

    Like

      • Marie de Brocéliande says

        Moi aussi, j’aime beaucoup cette fine analyse. Certes, William est très conventionnel mais sans doute Kate également. Peut-être se pose-t-il des questions par rapport à son métier qui est quand même à risque ! L’accident de sa mère a peut-être généré des angoisses de ce côté … Je ne veux pas faire de la psychologie à “dix balles”, mais ce n’est peut-être pas impossible. Manquer jeune à ses enfants…

        Like

    • Michèle de Provence says

      C’est bien dit. C’est drole. J’adore et j’adhère. Vive les couples “djeunes”.

      Like

    • Grizelda says

      Je suis, comme bien souvent, bien d’accord avec vous, chère Blanche, mais à une seule différence cette fois ci: je ne pense pas que Kate ait envie d’être moderne. Son but est atteint, même si elle est amoureuse de son mari, elle l’est tout autant de la situation…. Rappelez vous Miss Elisabeth Bennet qui est tombée amoureuse de Monsieur Darcy…. Quand elle a vu Pemberley….
      Kate tient à son statut de future reine, et sera perpétuellement soumise aux désirs du Prince William. Elle a trop à y perdre…. Et on lui rappellerait trop vite ses origines “Middle class”

      Like

  5. Lise de Mey says

    En effet William et Kate rejoignent tous les jeunes parents : ils voient la joie profonde que leur apportent leurs enfants et réalisent en même temps que c’est un bonheur ténu , fragile ; ils ont envie de les protéger . Cela peut les aider à comprendre les préoccupations des gens de leur pays.
    Cela ne me dérange pas que la duchesse ne prenne pas beaucoup la parole ; elle est certainement en phase d’observation par rapport à son statut de “royal” . La Reine ne prend pas beaucoup la parole , elle non plus .
    Merci Lynda pour cet article .
    Bon courage aux Ladies qui reprennent le travail.
    Lise

    Like

  6. Michèle de Provence says

    Bonjour Chères ladies
    Bonjour Chère Lynda,

    Le temps des fêtes est bien fini et votre article de ce jour nous remet en emprise avec la réalité de la vie “normale”, la vraie. Nous nous posons tous ces questions qui revêtent un aspect plus profond à partir du moment où les enfants apparaissent. Je ne peux m’empêcher d’adhérer totalement au commentaire de Blanche. Oui oui William, il y a matière à réflexion. Pour continuer à nous éblouir, bousculez un tantinet votre univers si préservé, créez ensemble les conditions qui vous permettront d’assumer votre destin commun, dont l’un des items est de donner l’exemple. Ce qui n’enlève en rien la sympathie que j’ai pour vous et votre si charmante petite famille

    Bises à vous toutes

    Like

  7. Un papa des temps modernes !!! un papa et une maman comme les autres avec les mêmes inquiétudes et le soucis de bien faire.
    Merci pour cette article Lynda !!
    Belle journée a toutes
    Lucie

    Like

  8. Rose de Highlands says

    Yaouh, Lynda, quel article “poivré” qui interpelle! Si le prince réagit comme tous les papas à savoir vouloir protéger ses enfants, ce sont des sentiments sains.
    Mais leur mode de vie n’est et ne sera jamais naturel puisque leur statut les place dans un Univers où tout est parfaitement “orchestré”, et le clan Middleton a parfaitement réussi leur intégration.
    Lady Isabelle, j’ai moi-même déclassé mes fiches mais je me souviens d’une chose: Adèle doit chanter pour l’anniversaire de Kate (le 7 je crois?) et ça, le “ciel me tombe sur la tête”. Quelle chance! “Hello” Adèle.
    Je vous embrasse Lynda ainsi que toutes les Ladies,
    Qui prend le micro pour s’exprimer?
    RdH

    Like

    • Marie de Brocéliande says

      Lady Rose, si je puis me permettre, Kate est du 9 janvier. Je m’en souviens car c’est également le jour anniversaire de l’un de mes petits-fils.
      Bonne soirée à vous.

      Like

      • Rose de Highlands says

        ROOOO, merci Lady Marie de B, voilà la preuve que j’ai tout mélangé….L’effet “bulles de champ” peut être! Bonne soirée et amitiés. RdH

        Like

    • Merci pour l’info Rose, mais je pense que ça va se passer en privé… Je pensais à des engagements officiels, pour l’instant je ne vois que sa fête d’anniversaire et ses vacances… Quant à prendre le micro, je veux bien vous chanter une chanson d’Adèle, mais je vais me faire répudier du Boudoir !!!
      Je vous embrasse.

      Like

  9. Géraldine de Dijon says

    Chères ladies et chère Lynda,

    Pour ma part, même si je n’aime pas trop la principauté de Monaco, j’ai adoré le reportage où on voit les enfants jouer face caméras. Je n’ai pas trouvé cela exibutionniste mais cute! Est-ce que les Cambridge ne devraient pas se laisser un peu filmer? Une petite salle où les enfants jouent ou le salon, la nurserie, je ne vois là rien de trop intime ni bouleversant. Une belle interview à deux serait aussi très intéressante, la voix de Kate, on l’entend si peu! Comme l’a souligné fort bien Blanche et je fais une grande révérence à son analyse si fine, ils sont très traditionnalistes. Elle travaille et l’attend mais ils font ça depuis toujours! Même fiancés déjà!
    Pour Kate, afin qu’on s’intéresse plus à ses engagements, pourquoi ne pas recycler de vieilles tenues? Elle le fait parfois c’est vrai, mais je ne peux plus compter ses belles robes et sa centaine de manteaux. Quel intérêt pour les journalistes de refilmer une robe et des talons déjà portés? L’article parlera alors nécaisserement de ce qu’elle patronné et non de ce qu’elle a porté.

    Des bisous les ladies.

    Géraldine

    Like

  10. Chiara says

    Intéressant de parler de William aussi !! Il fait part de ses angoisses même si comme l a pertinemment fait remarquer Blanche il a moins de contraintes matérielles qu un père normal “. Ce que je trouve moderne c’est qu il en fait part, il est père de deux bambins avant d être le père d un prince et d une princesse.
    Et que l on soit riche ou pauvre les mêmes angoisses etreignent les parents, comment rendre mon enfant heureux?

    J’ai bien apprécié vos arguments Blanche.

    Bises ladies

    Like

  11. amydragon says

    Bonjour à toutes,
    Je suis en accord avec vous chère lady Blanche, pourquoi notre duc n’échangerait pas un peu les rôles ! Lui au musée avec son petit chenapan, pendant queKate assiste à un de ses Rdv de patronage. 😉
    Un bien bel article tout en douceur pour ce début d’année, comme toujours notre fée nous apporte douceur et quiétude tout en finesse.
    Alexandra

    Like

  12. Zoé says

    Excellent analyse, Blanche !

    Les Cambridge sont décidément très nombrilistes, en plus d’être “vieux jeu” !
    Ils ne veulent pas vivre à Londres, ne veulent pas qu’on voie leurs enfants, ne veulent pas travailler trop … mais ne rechignent pas devant les avantages de la fonction.

    Se rendent-ils compte de leurs immenses privilèges quand ils se posent publiquement ce genre de questions ? Si eux ne peuvent pas dégager du temps pour leurs enfants, qui le peut ?
    Si eux ne peuvent pas faire bouger les choses, qui le peut ?

    Ils ont les médias centrés sur eux, qu’ils en profitent donc pour relayer des problèmes sociétaux !
    Et on oubliera de parler de Kate pour sa robe, son poids, sa frange, sa mère, sa frangine et son potager … Cf. Diana et Rania de Jordanie.

    Idem pour William qui est trop “le fis de sa mère”.

    Je me demande ce que pense les jeunes Britanniques des préoccupations de leurs souverains.

    Like

  13. Catherine de Lyon says

    Je vous souhaite à toutes une belle année 2016…….pleine de joie, de petits et grands bonheurs.
    Merci à vous Lynda, j’adore le Boudoir : vous êtes ma petite addiction, ma bulle de futilités si agréable après des journées de travail pas toujours très drôles .
    J’adore vos articles si bien écrits, toujours précis, piquants quelquefois mais toujours respectueux de leur intimité.
    Depuis petite fille, j’adore les contes de fée , j’ai revu avec délice les Sissi et là, avec le Boudoir,j’ai ma dose presque quotidienne.
    Alors oui, je m’en tamponne de comment vivent-ils, sont-ils traditionalistes , Kate devrait être plus, devrait faire moins….On ne voit de ce jeune couple que ce qu’on veut bien nous en laisser voir et nous ignorons totalement à quoi ressemble leur vraie vie;
    Alors oui, je préfère rêver sur ses jolies tenues ( quoique le pied de coq……..) , m’attendrir sur les regards amoureux échangés, chercher à qui les enfants ressemblent ( en effet comme Marie de Brocéliande, je trouve que Charlotte est le portrait craché de sa grand-mère Carole),
    Voilà ce que j’attends du Boudoir, attentes auxquelles vous répondez parfaitement bien chère Lynda.
    Je vous embrasse toutes

    Like

    • Aziliz says

      Je vous rejoins lady Catherine. Ce que je viens chercher dans le boudoir c’est de la féerie. Ce qui ne m’ empêche pas d’ être foncièrement féministe et d’admirer des femmes comme Sheryl Sandberg ou Simone Veil…

      Like

    • Taga says

      Bien d’accord aussi et je m’abstiendrai toujours de juger de ce que je ne connais pas!

      Like

  14. Zoé says

    Excellente analyse de Griselda également !
    Suis allée trop vite …
    Cela dit, Catherine, nous aimons toutes les contes de fées sinon nous ne serions pas là.

    Like

  15. ngbernard2013 says

    Comme vous avez raison Catherine un peu de rêve, une dose de conte de fée, et Lynda est là pour nous apporter tout cela
    Je vous embrasse aussi et bonne soirée

    Like

  16. Petite mon papa n’était là que les week-ends. Il les passait avec nous et nous emmenait explorer la forêt, cueillir les champignons, construire des barrages dans le ruisseau, ramasser des pissenlits pour faire de la confiture ou encore faire des excursions à vélos. Ce sont mes meilleurs souvenirs d’enfance, et il n’était pas là au quotidien. La qualité de la présence est tout autant importante que la quantité ^^ et comme l’a dit Blanche, tous les couples travaillent et ils arrivent pourtant à passer du temps avec leur enfants en plus de toutes les obligations d’intendance et domestiques. Kate et William ont beaucoup de chance d’avoir à leur disposition un si grand nombres de personnes pour les décharger de toutes ces tâches !

    Like

  17. Lady Maud says

    Mais où est-on là? Au royaume des bisounours? Ressaisissez vous les ladies! Voyons Kate et William ont tout ce qu’ils veulent! Vous imaginez William en train de concocter un petit diner pour sa femme quand elle rentre ” crevée” de je ne sais quel travail?? J’aime l’image idyllique que cette famille renvoie mais je ne suis pas dupe à ce point! Leur vie est une chose qui peut effectivement nous faire rêver , la nôtre est totalemet différente à moins qu’ici il y ait de vrais “royals”!

    Like

  18. Lady Maud says

    Merci pour votre humour Rose. Ça fait du bien et ça permet de ne pas se sentir seule! Bonne année à vous

    Like

    • Rose de Highlands says

      Pourquoi Maud, vous n’avez pas de tiare qui vous serre la tête à vous donner des céphalées? RROOOOO, déçue, mais déçue!!!!
      Allez les Filles, “mon Mec à moi il me parle de voitures!”

      Like

  19. ngbernard2013 says

    Et bien moi je mettrais plutôt un petit bonnet aujourd’hui.
    Amitiés. Nicole

    Like

  20. Laura de Normandie says

    Bravo notre chère Lynda pour ce merveilleux article. Bravo également à Blanche pour cette analyse pertinente du mode de vie du Prince William, certes un peu imposé et très inspiré de sa famille royale.
    Bonne soirée à toutes les ladies.
    Bien à vous.

    Like

  21. Josey says

    Bonsoir Lynda et vous les ladies,
    Comme c’est drôle de lire vos commentaires très chère Ladie Rose!!!
    Ladie Blanche j’aime beaucoup votre point de vue et Ladie Maud vous nous sortez de notre monde de rêve!!!!
    Quel bonheur de vous lire vous toutes!!! Moi je crois que c’est nous toutes qui avons belle vie n’est ce pas!!??
    Notre belle Duchesse nous fais bien rêver mais je n’échangerais pas de vie avec elle!!!
    Comme cette vie doit être angoissante….
    Je n’ai pas le stress de me faire enlever une princesse ou d’être décoiffée ou pire de faire un faut pas question mode.
    Je suis petit peuple mais comme je suis heureuse!!!!
    Rose de H, Maud, Blanche, vous toutes j’adore vous lire!!!
    Lynda merci pour ces articles si colorés!!!
    Je vous embrasse
    Josey xxx

    Like

  22. Blanche says

    Merci pour vos si gentils retours, chères Ladies! J’ai écrit mon message de façon impulsive, je suis soulagée qu’il n’ait pas (trop) choqué.
    Je ne sais pas pour vous, mais moi je suis un peu empêtrée dans les commémorations des attentats de janvier. Le soir je regarde des documentaires sur la question, en ce moment il y a l’embarras du choix, je me couche tard et je me réveille triste. Quel bonheur d’aller faire un tour au Boudoir! Jamais l’expression “ouvrir une fenêtre” n’a aussi bien porté son nom quand je clique sur le lien. Une bouffée de gentillesse, d’intelligence (oui, on peut papoter minaudière, rêver diadème et réfléchir questions sociétales) et de rire! (ah les bandeaux oubliés dans les châteaux en Espagne! Génial!).
    Je me languis des prochains articles.
    Bonne journée!

    Like

    • Rose de Highlands says

      Chère Lady Blanche,
      Notre fils nous a fait part de trois réflexions depuis novembre: Devant être au Bataclan mais ayant changé sa date pour le mardi suivant (Merci Mon Dieu!), trois ou quatre jours plus tard ne sortant plus sauf pour aller travailler, il a dit “je ne vais pas tenter le diable deux fois!”, puis quelques semaines après, “faut vivre et continuer” et maintenant “nous devons Vivre notre jeunesse”. Lady Blanche, chaque jour je pense à ces familles qui ont perdu leurs enfants et comme vous l’écrivez, heureusement il y a des fenêtres que l’on ouvre en GRAND. “Laissons entrer le Soleil” (non, non je ne suis pas en mode hippie aujourd’hui).
      J’embrasse Lynda et le Boudoir. A plus……
      R de Hauts les Coeurs

      Like

      • Lady Maud says

        En ces temps bien maussades, il est effectivement important de s’amuser, de rêver et de s’aérer l’esprit.Le boudoir, comme indiqué dans de nombreux messages, possède cette vertu. Alors tant que le coeur est au rdv usons-en et abusons-en en toute gentillesse comme c’est le cas. Bonne journée à vous les ladies!

        Like

  23. Chères ladies, chère lady Maud !!!
    Je trouve bien normal ces considérations du Duc de Cambridge, même si lui au moins est libéré des corvées de courses, tondeuses, emmener la voiture au garage, déposer le grand au handball, aller chercher une pizza, attendre chez le coiffeur etc etc etc… Certes il a sans doute pas mal de responsabilité mais pour l’instant on ne le ressent pas écrasé par la tâche qui lui incombe, non ?
    Et puis un conseil William, passe du temps avec tes enfants mais n’oublie pas ton épouse non plus !
    Bises les ladies
    Maud

    Like

  24. J’aime beaucoup votre blog et le quotidien de Kate. Personnellement je trouve Que George ressemble à son grand-père maternel et Charlotte à sa grand- tante Margaret

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s