All posts tagged: Kate et William en Colombie-Britannique

Kate et William dans l’archipel de Haida Gwaï

Kate et William repartent à la rencontre des autochtones et des grands espaces. L’archipel Haida Gwaï long de 250 km, anciennement îles de la Reine-Charlotte, comprend 150 îles. Chez les Haida, ce nom signifie “îles du peuple”. Lors de son précédent voyage au Canada, le couple princier s’était familiarisé avec la côte EST. Cinq ans après, l’édition 2016 met l’accent sur la côte Ouest. Les organisateurs connaissent leur goût pour les activités nautiques. Débarqués à Skidegate, ils montent dans un canoë et pagayent jusqu’à Haida Gwaï. Les percussionnistes rythment la traversée. Kate met l’enseigne canadienne Smythe à l’honneur. Elle s’est offert un blazer kaki de la même coupe que le marine. William et son épouse découvrent le patrimoine culturel de la Première Nation, ainsi que l’art autochtone. Les dignitaires Haida procèdent au rituel de bienvenue et les enfants entrent dans la danse. Au centre du patrimoine, ils apprennent tout sur la fabrication des totems et se restaurent. Le chef Edi Sazt leur a concocté un menu spécial: morue fumée aux girolles et asperges de mer, …

Kate et William dans la forêt du Grand Ours

Voilà une destination qui enchante les amoureux de la nature, que sont le duc et la duchesse de Cambridge. Cette excursion “into the wild”, s’invite comme une parenthèse dépaysante, au programme des réjouissances de la visite officielle. Les émissaires de la reine gardent un souvenir ému de la forêt de Bornéo. Le couple princier s’éloigne de la ville et des infrastructures, laissant derrière eux un petit George tout dépité de ne pas prendre l’avion avec ses parents. K&W devaient pousser l’aventure jusqu’au cœur de la forêt pluviale du Grand Ours-la plus vaste au monde qui soit encore intacte- mais la météo en a décidé autrement. Le communiqué de presse du palais évoquait cette étape comme la plus saisissante, et claironnait que le site unique au monde, venait d’intégrer le Queen’s Commonwealth Canopy. Ce projet fondé en 2015, lors du sommet de Malte, vise à créer un réseau d’initiatives de conservation des forêts. Il regroupe 53 pays membres du Commonwealth, et lutte activement pour la préservation de l’environnement et des espèces. A Bella Bella, il pleut …