Page +
Comments 3

Kate au service des enfants

Elle court, elle court, la duchesse. Son chauffeur fait des kilomètres, sa passagère occupe la scène médiatique tout en distinction et simplicité. Des étoiles dans les yeux des enfants, les caprices du vent, un breakfast royal…la princesse des enfants est au zénith de sa popularité.

Préc

Dans sa volonté d’assurer le bien-être de ses plus jeunes sujets, l’enquêtrice de choc poursuit sa mission. Elle s’intéresse au breakfast. Le personnel de la garderie Leyf de Stockwell la briefe sur le programme nutritionnel proposé aux élèves. Les internautes scrutent le look effortless composé d’un pardessus, d’un top romantique, d’un slim et de bottines. L’ensemble est simple à reproduire. La visiteuse royale enlève son manteau bleu assorti à sa bague de fiançailles et s’attelle à la tâche. Tiens, ce n’est pas la même personne qui pousse le chariot des collations. Kate verse les céréales tout en posant les questions. Elle se renseigne sur les goûts en matière de petit déjeuner: Aimes-tu les fruits? s’enquiert-elle. Afin de convertir les enfants aux jus de légumes, elle cite l’exemple de son fils Louis, qui boit son jus de betteraves sans rechigner: il adore! La duchesse poursuit la conversation. Qu’elle est ta maîtresse préférée? La petite fille interrogée la désigne du doigt. Moi? s’exclame la duchesse. Ne joue-t-elle pas là son plus beau rôle au milieu des petits britanniques?

This slideshow requires JavaScript.

27 janvier, entrée de l’hôpital pédiatrique Evelina. Une toute jeune patiente guette la voiture de son altesse royale. C’est elle qui est chargée de remettre le bouquet de bienvenue. La porte s’ouvre et le vent s’engouffre sous la jupe gansée de dentelle. Le Daily Mail titre “autant en emporte le vent“. L’intéressée prend les choses en souriant. Les réseaux sociaux s’empressent de communiquer sur la tenue du jour. Il s’agit d’un ancien tailleur de l’enseigne italienne Dolce&Gabbana. Catherine supervise un atelier de loisirs créatifs mis au point par la National Portrait Gallery. Le dispositif se déplace au chevet des malades et met de la joie dans les chambres. Centre hospitalier et musée font partie du portefeuille de bonnes oeuvres de la duchesse de Cambridge. Coup dur pour la marraine de The Art Room, son association prônant l’art-thérapie ferme ses portes pour raisons financières. Encouragé par la présidente de la Société Royale de Photographie, Luke, 10 ans, malade du cœur, prend un polaroid et Kate lui offre son plus beau sourire. HRH ne revient pas les mains vides. Elle rapporte une couronne en forme de cœurs confectionnée par le photographe en herbe et sa sœur Savannah. Le cadeau ornera la chambre de la princesse Charlotte. Si la duchesse maintient le cap, elle se classera en bonne position au tableau d’honneur des membres les plus actifs de la famille royale. Keep going, Kate.

Préc

 

 

3 Comments

  1. Matou45 says

    Bonjour à toutes, j’aime beaucoup le manteau bleu et le top blanc, je les verrai bien dans ma penderie!! Par compte, je ne suis pas fan du tailleur, un peu vieillot à mon goût! Merci Lynda d’égayer notre début de semaine gris et pluvieux par ces photos et votre prose toujours aussi agréable à lire!
    Bonne semaine à toutes!

  2. J’adore la voir avec les enfants. Je passe mon tour pour le manteau et le tailleur.
    A+!
    Eva

  3. Anne-Maure says

    Ça me fait plaisir que Kate porte une marque Française… Cocorico comme dirait certains… Je trouve ses cheveux MAGNIFIQUES en ce moment, eux aussi doivent suivre la cadence…

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s