Actualité royale

Kate sur les traces du passé

Il est de ces visites qui ne font l’objet d’aucune annonce préalable. La duchesse de Cambridge s’est rendue à l’Imperial War Museum cet après-midi. A son arrivée, la princesse du Royaume-Uni marque un temps d’arrêt devant le flot de coquelicots déversé à l’entrée du musée. Le “Weeping Window” a été conçu par Paul Cummins et symbolise le sang des héros sacrifiés sur le théâtre de guerre. La composition lui rappelle l’immense marée de poppies plantés à la Tour de Londres. A l’intérieur, les visiteurs n’en croient pas leurs yeux. C’est la duchesse Catherine! Le portable en main, ils immortalisent l’instant.

Getty Images

Getty Images

La raison de sa venue lui tient à cœur. Kate fait son devoir de mémoire. Les archives de l’établissement renferment une partie de la correspondance de guerre échangée par les trois frères de son arrière-grand-mère. Les soldats ont combattu durant les affrontements sanglants de la Première Guerre Mondiale. Tous sont morts au front. Parmi les documents qui lui sont présentés, figure le télégramme adressé par Noel Middleton à la famille, l’informant que le corps de Francis a été retrouvé. Le major Lupton faisait partie du huitième Bataillon du West Yorkshire. A l’approche du centenaire de l’Armistice, leur descendante leur rend hommage. La broche du souvenir, vendue au profit de la Légion Royale Britannique, agrémente sa robe Jenny Packham.

Le 8 novembre, la cérémonie de remise de prix de la fondation Tusk Trust se déroulera en présence du couple princier.

Getty Images

Getty Images

Getty Images

KP

Getty Images

Getty Images

Getty Images

Getty Images

Getty Images

Getty Images

Getty Images

Robe portée au Canada en 2016

Royal British Legion

Mulberry Amberley Clutch

Gianvito Rossi

 

Advertisements