Accessoires
Comments 37

Les bijoux royaux empruntés par Kate

La reine est bonne prêteuse. Pour les grandes occasions, la duchesse de Cambridge se pare de mille feux. La souveraine met la cassette royale à sa disposition. Les gemmes glissent sous ses doigts…un rêve. L’épouse du prince William n’a plus qu’à se servir. Les joyaux n’attendent que les grands événements de la vie de cour pour sortir de l’ombre. Retour scintillant sur les apparitions de Catherine auréolée de perles, rubis, saphirs et diamants. Que la lumière soit!

Advertisements

37 Comments

  1. Lady des Cévennes says

    Au moins, ils ne restent pas pièces de musée, ils servent et c’est un régal pour les yeux…

    Liked by 1 person

  2. Marie Kate says

    Quelle chance elle a!
    Je trouve très généreux de la part de la reine de mettre ses bijoux à disposition.
    Je suis fascinée par les tiares mais je ne m’imagine pas sortir avec 😂
    Par contre les bracelets….. Je les lui emprunterais bien !!! Le cadeau du prince Philippe est mon préféré….quel magnifique surprise pour la reine…cela me fait rêver.
    William a-t-il offert quelque chose à Kate pour son mariage????

    La duchesse les porte très bien. Elle a un port de reine. C’est un ravissement.

    Like

  3. Magnifiques bijoux pour cou de cygne et port de reine ! Comme Marie Kate, j’aime beaucoup le bijou offert par Philipp. Je lui trouve un côté extrêmement moderne et original. Parmi les tiares, celles de lady Diana et la bien-nommée Papyrus ont ma préférence. Passant de la Reine à Catherine, ces trésors d’un autre âge sont toujours vivants. Ils sont également un magnifique hommage, d’abord aux hommes qui ont extrait les pierres puis à ceux qui les ont taillées et enfin à ceux qui ont imaginé bijoux et parures montés, prêts à parer reines et princesses.
    Bon week-end à toutes et merci Lynda pour cet article original.

    Liked by 2 people

  4. Magnifiques ces bijoux ! Ma tiare préférée est celle que Kate portait pour son mariage……. j aimerais beaucoup qu elle la porte à nouveau. J aime également le bracelet offert par le prince Philipp.
    Merci très chère Lynda pour cet article et la recherche, comme toujours.
    très bon week-end à toutes.
    Sylvie

    Liked by 1 person

  5. ruche says

    Bonjour Lynda, bonjour à toutes,

    J’adore ce genre d’articles qui nous met des étoiles plein les yeux.
    Ma préférence va au Collier du Nizam d’Hyderabad: tout simplement parce que j’ai toujours rêvé de porter un jour une rivière de diamants.

    Liked by 1 person

  6. Blanche says

    Quel article intéressant, merci Lynda ! C’est passionnant de comparer les photos. Je me dis que ça doit être émouvant, voire même un peu sinistre de se dire que ces bijoux ont été portés par d’autres, aujourd’hui disparues. Ces bijoux sont des memento mori, je les trouve représentatifs de la richesse et de sa vanité à la fois. Si je puis me permettre, Marie Kate, je ne suis pas d’accord avec vous. Les bijoux n’appartiennent pas à la reine mais à la couronne britannique. Elle n’est donc pas gentille de les prêter, elle fait ce qu’elle a à faire en veillant à ce que les générations descendantes s’emparent de ces symboles et marquent une continuité.

    Like

    • Claire Fournier-Chanliat says

      Chère Blanche,
      Tout à fait d’accord avec votre vision des bijoux de la couronne et l’usage qu’en fait Elisabeth II.

      Like

  7. Erminig says

    Hommage aux artisans. Mon bijou préféré est la fougère, résistante et prolifique.

    Like

  8. Montaine says

    Merci Lynda pour ce bel article. J’aime beaucoup les bracelets art-déco. Tous ces diamants!!! Mazette, mazette.
    Même en pâte de verre et en “pot metal” (je ne connais pas le terme approprié en français. Ici on dit pot metal. Il parait que c’est un mélange de métaux qui varie d’une fournée à l’autre. C’est la raison pour laquelle certaines pièces paraissent de meilleure qualité que d’autres: Plus d’alu, moins d’alu, plus d’acier ou moins et on peut tout imaginer…) ils sont très chers! La mode art-déco “ne décolère” pas!
    Cela dit j’aime beaucoup ce métal “roturier.” Il ressemble à de l’or blanc et s’accorde très bien avec la pâte de verre.
    Je vous souhaite une bonne soirée
    Montaine

    Like

  9. beatrice OF PROVENCE says

    Moi personnellement les parures en diamants me laissent froide. Je préfère nettement les pierres de couleur, saphir ou émeraude. Cela dit, Kate porte très bien ces parures. Le travail des joaillers est extraordinaire et reste un symbole fort de la monarchie britannique. Il n’ y a que les flamboyantes parures hollandaises pour rivaliser.La reine Maxima les porte elle aussi volontiers.
    Au plaisir de vous lire Chères Ladies

    Liked by 1 person

    • Montaine says

      Je ne peux que vous approuver. J’aime aussi beaucoup les pierres de couleurs. Les précieuses, comme les émeraudes, rubis, saphirs et autres de leurs comparses et les moins précieuses comme les quartz colorés.
      La tiare que je préfere est la tiare danoise en rubis et diamants que la princesse Mary porte très bien d’ailleurs. Des feuilles et des baies rouges, cette tiare me rappelle les forêts. Elle a un petit air de conte de fées.
      bonne soirée
      montaine

      Liked by 2 people

  10. Michèle G says

    Quelles merveilles que ces bijoux de la cassette royale ! J’aime cette idée de bijoux portés de génération en génération. Je considère que la Reine en est bien la détentrice et la propriétaire.
    Avoir chez soi un bijou ayant appartenu à une ancêtre est pour moi très émouvant. Blanche vous avez trouvé le bon mot.
    Tous ces bijoux ont été conçus pour une Reine alors pour moi, c’est la même intention.
    Je n’aime pas les tiares en général mais celle portée par Catherine à son mariage est magnifique. Elle est fine et moins imposante que les autres.
    Le bracelet est d’une magnificence !
    Les joaillers doivent avoir du mal à se séparer de leur oeuvre. Quand on pense au choix des diamants, à la taille, aux différentes esquisses, au moment magique où le dessin parfait est enfin là, devant leurs yeux, à la réalisation, ils doivent être émerveillés eux-même de cet ouvrage de lumière.
    Personnellement, les diamants ne m’intéressent pas beaucoup. J’aime les pierres semi-précieuses.
    Je n’ai pas de bague de fiançailles mais en ma possession une broche barrette ancienne en or blanc sertie en son centre d’un diamant. J’hésite à la faire transformer en bague car en broche je la porte très peu. J’attends vos avis.
    Marie Kate, vous m’avez bien fait rire . Je vous imagine au travail, en train de boire une boisson dans un bar ou mieux encore poussant votre chariot au supermarché avec une tiare sur la tête.
    Merci Lynda pour cet article fort brillant. J’adore.
    Michèle

    Liked by 1 person

    • Fleur d'Eifel says

      Chère Michèle,

      Reine ou dame du peuple il est certain que chacune de nous à “son” bijou. Que ce soit une pierre très précieuse, de la résine ou du verre je pense que nous avons toutes une “breloque” à laquelle nous tenons pour des raisons très variées.

      Pour ce qui de votre broche, tout dépend de la valeur sentimentale que vous lui accorder. Si elle appartenait à un être cher, ne serez vous pas peinée après coup de ne plus avoir ce souvenir? Si au contraire cela ne vous fera rien de transformer le bijou alors il faut faire quelque chose qui vous plait (et dans la portée de votre bourse, mais ça c’est un autre débat 🙂 )
      Un pendentif pourrait être joli aussi. Je sais qu’il est possible d’acheter des mini-diamants de couleurs très très variées et qui ne sont pas obtenues de façon chimique, vous pourriez peut-être composer un bijoux très personnel? Je connais qq qui à fait fondre un petit disque en or monté sur un bracelet. A chaque évènement important elle ajoute une petite pierre. Diamant rose pour sa fille, un diamant cognac pour son CDI, etc.

      Voilà quelques idées 🙂

      Quand je vois l’engouement que nous avons pour les pierres je me demande si nous descendons pas plus des pies que des singes 🙂

      Liked by 3 people

      • Michèle G says

        Merci pour toutes ces idées chère Fleur d’Eifel. et merci tout simplement pour m’avoir répondu.
        Je crois que j’opterai finalement pour la chaîne en or blanc avec juste le diamant au milieu.
        Non, ce bijou n’a pas une immense valeur affective pour moi mais il a son histoire.
        Mes parents étaient commerçants et ma maman bonne comme le bon pain. C’était il y a bien longtemps et leur commerce concernait l’alimentaire et ” La maison faisait crédit ” plutôt deux fois qu’une.
        Un jour, une cliente est arrivée avec deux bijoux et les a donnés à ma mère en lui disant qu’elle ne pourrait jamais rembourser tout ce qu’elle devait. Ma mère a d’abord refusé, prête à effacer cette ardoise puis elle a vu la fierté dans les yeux de cette Dame.
        C’est ainsi que la broche et son diamant ainsi qu’une paire de BO munie chacune de deux diamants sont arrivés dans notre maison.
        Bloom, cinq diamants en comptant celui de la bague de fiançailles de notre maman qui nous a offert ces deux bijoux.
        Deux filles, deux bijoux. Nous avons choisi et bien sûr, j’ai préféré la sobriété de la broche et ma sœur les BO. Ça tombait bien.
        Je suis sûre que cette Dame qui doit avoir quitté notre monde aurait préféré voir sa broche transformée et portée régulièrement que de n’être de sortie qu’occasionnellement .
        J’ai eu de merveilleux pendentifs de famille que ma mère m’avait offerts quand j’étais une toute jeune fille. C’était trop tôt, bien trop tôt pour moi, je les ai perdus. L’un, je ne sais comment et l’autre dans un jeu de piste que nous avions organisé au beau milieu des châtaigniers dans le maquis ardéchois en tant que monitrices de colo. Sans commentaires sur le bon sens de cette jeune fille !!!
        Ces bijoux-là me manquent beaucoup et j’y pense assez souvent. A ce moment-là, je me claquerais volontiers.
        Ils venaient de ma grand -mère que je n’en pas connue et même peut-être de mon arrière -grand -mère.
        Dès que je pourrai, j’irai voir un joailler.
        Je vous embrasse Fleur d’Eifel,
        Michèle

        Like

      • Michèle G says

        C’est sûr Lady Fleur, des pies bavardes, des pies guettant la lumière et les étincelles, de gentilles pies tout de même.
        Bisous

        Liked by 1 person

  11. Rose de Highlands says

    Ce sont des diamants sur canapé que vous nous offrez aujourd’hui Lynda. Pour mon plus grand plaisir car j’aime scruter ces tiares, ces perles, ces diams, ces rubis…. La nature vous offre des trésors bruts et les créateurs sont chargés de sublimer la pierre.. Mais ce sera toujours.la perle ma petite préférée, un don de la mer…Alors quand vous nous offrez la Cambridge Lover’s Knot tiara…c’est comme un petit déjeuner 5ème avenue NYC!
    Excellent Dimanche au Boudoir.
    Rose de H

    Liked by 1 person

    • Michèle G says

      Heu Rose, quand même pas. Vous ne pourriez pas transmettre votre petit – déjeuner à votre descendance ☹😀

      Liked by 1 person

      • Rose de Highlands says

        Non, Michèle, je me suis mal exprimée peut être: regarder les photos de cet article, c’est comme si j’étais devant une célèbre vitrine d’un grand Bijoutier de NYC au petit matin cf le film…

        Liked by 1 person

    • Montaine says

      Chère Rose,
      J”ai aussi un gros gros faible pour les perles. Heureusement les moules de lac nous fournissent notre fixe perlier à moindre frais. Certaines perles de lac sont pratiquement aussi rondes que cellles de la mer.
      Bonns soirée
      Montaine

      Liked by 2 people

  12. Michèle G says

    Ah d’accord Rose. C’est moi qui suis inculte. Je comprends mieux.
    On revient de vacances, on n’a pas mangé. Je suis sommée d’aller à la cuisine…..sans tiare, ni diamant et pas de perles aujourd’hui.
    Bisous

    Like

    • Michèle G says

      @ Rose, je viens juste d’agrandir votre avatar et je comprends maintenant 😅

      Like

  13. Je confesse, j’avoue, je suis une croqueuse de diam’s invétérée ! C’est ma folie, mon dada, mon bonheur, mon obsession, c’est familial et l’on ne peut rien contre l’hérédité …
    Comme mes finances se trouvent rarement au diapason de mes pulsions, j’écume les salles des ventes et internet, je disloque des bijoux démodés pour en créer de nouveaux, je mélange les pierres et les couleurs sous le regard hautement sceptique de mon bijoutier avant le résultat final, émouvant comme une naissance !
    C’est dire si j’ai plongé dans votre article, chère Lynda, comme un poisson …dans l’aigue-marine !
    Si la reine, à mes yeux, peut se permettre une hallucinante accumulation de bijoux sans jamais perdre de sa superbe, je n’adhère pas toujours aux choix de Kate, souvent hasardeux.
    Lady Dia portait la sublime tiare Lovers’Knots avec chic, naturel et décontraction, posée sur sa coiffure courte, parfois ébouriffée et c’était magnifique !
    L’effet, sur Kate, est bien différent, apprêté, compassé, sans intérêt.
    Avec une crinière aussi somptueuse, elle devrait privilégier les diadèmes légers, par contraste. Bandeau art-déco, kokoshnik, guirlande fleurie, les réserves de la Couronne regorgent de ces merveilles !
    Quand à ces lourds colliers croulant sous les pierreries, parfaits pour dissimuler les gorges flétries des princesses sur le retour, ils constituent une véritable offense à sa fraîcheur !
    A mon sens, la duchesse n’est jamais aussi belle que parée seulement de majestueuses boucles d’oreille. Souvent empruntées à l’écrin de Queen Mum, elles encadrent toujours à ravir son ravissant visage. Les dix-huit carats de saphir de sa bague de fiançailles se chargeant du reste du job …

    Liked by 4 people

    • Michèle G says

      C’est sûr Lady Occitane. Je préfère moi aussi les tiares plus légères sur la chevelure de Catherine alors que la tiare Lover’s Knots était magnifiée par Lady Diana.
      Toutefois je ne dédaigne pas une fois de temps en temps, c’est assez rare, voir Catherine avec les bijoux de la cassette. Nous avons ainsi le plaisir de pouvoir les admirer.
      Mais globalement, je suis d’accord avec vous sur ces colliers o combien somptueux mais difficiles à porter. Une simple chaîne en or blanc avec un diamant posé juste au creux de son joli cou suffirait. Pour ma part, je trouve ce genre de bijou assez, je n’ose le dire, charmant, excitant bref attirant. Le creux du cou accueillant un diamant.
      Ça me donne une idée pour mon unique diamant.
      Vous m’avez fait rire avec les colliers parfaits pour dissimuler les gorges flétries mais bien que je n’en sois pas tout à fait encore là, quoique, j’ai essayé des colliers plus imposants que mes chaînes avec pendentif et ça ne me plaît pas. J’aime les bijoux légers.
      Si l’on m’offrait le magnifique bracelet, je dirais OUI tout de suite mais là je peux rêver. Et le rêve est un diamant à l’état pur et tout le monde devrait pouvoir y accéder. Il ne coûte rien.
      Des bises Occitane,
      Michèle

      Liked by 1 person

      • montaine says

        Chère Michèle,
        J’adore, j’adore votre jolie histoire de diamants. On dirait un conte de fée. L’histoire est plus précieuse que le bijou.
        Je vous souhaite uen bonne soirée
        Montaine

        Liked by 1 person

  14. Michèle G says

    Oui Montaine et je suis fière de ma mère qui a vu la fierté ( tant pis pour la répétition ) de cette Dame et qui a accepté ces diamants qui valaient certainement beaucoup plus que ce qu’elle devait à mes parents.
    C’est une belle histoire entre deux Dames et c’est sûr, les deux gestes sont de purs diamants.
    De ma maman décédée, je n’ai qu’un bracelet en or qu’elle s’est acheté sur ses vieux jours. Elle tenait à ce que ce soit moi qui l’accompagne quant au choix de ce bracelet convoité. Je le porte assez souvent.
    Aussi entre sa bague de fiançailles et ce bracelet, je n’ai guère hésité. Quelle belle journée avions-nous passé toutes les deux.
    Là encore, ça tombait bien, ma sœur qui aime les diamants a choisi la bague et elle la porte de temps en temps alors qu’avec moi, elle serait restée dans un écrin.
    Ma mère avait une longue et épaisse chaîne en or avec un énorme camée serti dans un ovale en or, beaucoup d’or. C’était SON bijou. Elle le portait tout le temps surtout vers la fin de sa vie. Notre père le lui avait offert. Je pense qu’elle avait hâte de le retrouver.
    Aussi, ni ma sœur ni moi-même n’en voulions, cela nous aurait fait trop de peine de le porter. Il est d’ailleurs importable, si gros, si lourd. Je n’ai même pas voulu l’avoir à la maison. Ma sœur l’a gardé car il fallait bien quelqu’un pour en être le dépositaire mais elle ne le porte pas, jamais.
    Que deviendra-t-il ? J’espère qu’il revivra un jour au cou de quelqu’un.
    C’est toute l’histoire des bijoux transmis.
    Au moins ces histoires de transmission ne se posent pas dans les cours royales.
    Je vous embrasse Montaine,
    Michèle

    Like

    • Fleur d'Eifel says

      Chère Michèle, l’histoire rend le bijou (la pierre) encore plus joli. Oui… gardez-le bien ce diamant en souvenir de cette dame et de votre maman. Pour l’élégance de chacun, la gentillesse et la gratitude le tout sans arrière-pensées. Des qualités qui semblent être aujourd’hui soit en perdition soit ‘anormales’. Heureusement qu’un groupe d’irréductibles cultive encore ces qq qualités 🙂 elles sont importantes ces histoires… certaines belles pierres ont un passé particulièrement sinistre pourtant on ne peut pas en détacher le regard.. certains bijoux on fait l’Histoire (ou le buzz pour les plus récents). Petits bijoux de familles, ou parures de reines sans une belle histoire je trouve qu’ils ont moins d’intéret…

      Depuis la lecture de votre article, Lynda, je n’arrête pas de fredonner ‘Diamonds are a girls best friend’ 🙂

      A kiss on the hand can be quite continental… but diamonds are a girls’ best friend !

      Liked by 2 people

      • Michèle G says

        Merci beaucoup Fleur d’Eifel . Il est vrai que les temps ont bien changé. Il est vrai également que l’on tient parfois beaucoup plus à un bijou ayant une histoire qu’à certains autres parfois plus onéreux. Là, ce n’est pas le cas. Je ne l’ai jamais fait expertiser.
        Je repense à cette broche et je reste toujours aussi dubitative.
        Vais -je ou non la faire transformer ? C’est bien la question que je me pose depuis plusieurs années.
        Elle est très belle, très épurée, une simple barrette d’or blanc, sans fioritures, une ligne, un trait de crayon et au milieu ce diamant. Elle ne se remarque pas et ça me plaît. Je me pose des questions sur cette femme qui ne pouvait s’alimenter par pauvreté mais qui possédait ces bijoux. Quelle vie avait -elle eue ?
        Quelle est l’histoire de cette broche ?
        Je me dis que peut-être ce bijou a été porté par quelqu’un d’autre que cette femme. Alors quel était son caractère ?
        J’essaie toutefois de ne pas m’égarer pour ne penser qu’à cette dame et je m’invente une histoire qui me convient.
        Je pense que mes hésitations viennent de là.
        C’est LE bijou que je ne voudrais surtout pas perdre. Il m’arrive de vérifier s’il est bien à sa place et à ce moment-là, j’ai toujours une petite angoisse autour du coeur avant le OUF final.
        Alors, cette transformation n’est pas pour demain.
        J’ai bien aimé l’histoire de cette femme qui rajoute un petit diamant à chaque grand événement de sa vie.
        Une vie en diamants. C’est très beau.

        Liked by 1 person

    • Montaine says

      Bonjour Michèle,
      Les bijoux de famille sont précieusement thésaurisés et leur histoire avec. Ils ont une petite place bien spéciale dans nos armoires. Les sortir de leur retraite, c’est se ressouvenir de nos mères ou grands-mères en habit de fête. Petits objets coquets, ils nous font de l’œil chaque fois que le soleil les chatouille. Nous avons avec eux une complicité chérie, car comme dit Barbara dans sa chanson Drouot:
      Les choses ont leurs secrets,
      Les choses ont leurs mystères
      Mais les choses murmurent
      Si nous savons entendre.
      Il me vient de ma grand-mère une petite bague toute simple mais très année 20. Chaque fois que je la porte c’est un peu de temps fossilisé que je porte au bout du doigt. Elle l’avait eu en cadeau pour ses 18 ans. Je l’ai retrouvée par hasard, chez mon grand-père dans une boite remplie de vieilles pièces de un centime en alluminium! Drôle de voisinage.
      —Elle va se perdre, dis-je à mon grand-père.
      — Tu as raison. Garde-la, ajouta-t’il.
      J’avais 12 ans. Il fallait une main amie à ce joli petit bijou, ce sera donc la mienne.
      Comme quoi, il est des situations où une femme en devenir a besoin de très peu d’arguments pour être convaincue!
      Je vous souhaite une bonne journée
      Montaine

      Liked by 2 people

      • Michèle G says

        J’espère Montaine que ma journée sera meilleure que ma nuit et pourtant je n’ai pas bu de café 😂.
        J’aime beaucoup Barbara et ce morceau de chanson reflète bien la relation que nous avons avec nos petits bijoux de famille.
        Votre bague a elle aussi son histoire. Vous l’avez fait revivre et pour une petite fille vous avez été bien sérieuse mais les enfants le sont parfois plus que les jeunes filles en fleurs, toutes en rêveries, papillonnant d’une idée à l’autre. Un jour, rêvant au prince charmant, le lendemain se choisissant une jolie robe ou encore un autre en sauvageonne courant le maquis au mépris de bijoux précieux.
        Par contre, j’ai toujours ma chevalière choisie lorsque j’avais 14 ans et offerte par mon parrain à l’occasion de l’obtention de mon BEPC qui lui ne valait rien, juin 1968.
        Elle n’a pas d’armoiries, je ne la trouve plus si jolie, je me demande parfois ce qu’elle fait là mais elle n’a pas quitté mon annulaire droit depuis mes 14 ans sauf par nécessité. J’y tiens beaucoup. Elle fait partie de moi.
        Ces bijoux et leur histoire. L’on pourrait en parler des heures.
        Je vais essayer de me recoucher sans trop d’espoir.☹ . Ce n’est pas bien grave.
        Des bises Montaine.

        Like

  15. Hello, je rejoins Occitane. Il y a comme un hic. Il n’y a pas de valeurs ajoutées d’un côté ni de l’autre. Catherine est belle, les sublimes bijoux n’apportent rien et elle non plus. Il n’y a pas CE truc. Je ne sais pas si c’est bien clair. Elle porterait du toc ça ferait pareil pour moi.
    Elle fait souvent office de porte manteau, là désolée mais au banquet espagnol elle faisait office de porte bijoux.
    Alors je ne sais pas si c’est son attitude qui fait que…Elle a pourtant tout (ou trop ou pas assez)pour mettre en valeur les bijoux. Elle n’est pas sublimée par ses choix de bijoux et vice versa.
    Peut être qu’en cherchant bien dans la cassette royale, elle trouvera…enfin son style.
    Déjà qu’elle arrête de porter la tiare de sa défunte belle mère. Peut être que ça la libérerait…un peu…

    VWWWW

    Liked by 2 people

    • Michèle G says

      C’est tout à fait ce que je me suis dit Valérie en regardant la photo de cet énorme banquet espagnol.
      Déjà, elle n’y est guère à l’aise, a l’air de s’y ennuyer ferme ce que je peux comprendre et surtout est complètement effacée derrière cette tiare et ce collier. Elle est faite pour de fines tiares. Là, je l’aurais bien vue avec sa tiare de mariage et une coiffure style années 30. Il doit bien y avoir des sautoirs dans la cassette ou des colliers plus légers.
      Le décolleté est très beau mais le reste de la robe tout de même assez bizarre. Que s’est -il passé ? Nul ne le sait. Elle s’est gommée elle-même de ce banquet. Un acte manqué ??
      Je pense qu’en ces occasions, le dress code est très strict. Ces bijoux lui ont peut-être été imposés. Je l’imagine mal choisir seule ce qu’elle préfère devant la cassette royale.
      Si c’est le cas, c’est bien dommage.
      Là, à ce repas royal, c’était vraiment le bouquet. Elle m’a même fait de la peine.
      Enfin, qui vivra verra. Suite au prochain épisode, au prochain banquet.

      Liked by 1 person

  16. Rose de Highlands says

    Merci les Amies pour toutes ces belles histoires…De beaux souvenirs sont par conséquent remontés à la surface grâce à vous toutes. Merci Lynda pour les Bijoux royaux et Merci le Boudoir pour les Bijoux d’Amour.

    Liked by 2 people

  17. Blanche says

    J’ai toujours pensé que paradoxalement, sa beauté la dessert. Les femmes qui ont un ou des défauts peuvent tenter de le sublimer, voire d’en faire une singularité. Elles n’ont rien à perdre et prennent des risques. Kate a une plastique parfaite et des traits réguliers, alors elle reste dans ce que mon prof appelait L’ATR : l’assurance tous risques. Pas de faute de goût, mais rien de transcendant non plus. Que ne possède-t-elle pas la dentition rebelle de Laetitia Casta, la coquetterie dans l’œil de Dalida, le ventre brioché de Marilyn, la calvitie de William (non, je plaisante), elle n’aurait pas alors la possibilité de se déguiser en poupée barbie. Elle serait moins parfaite, plus touchante… Pour notre plus grand bonheur.

    Like

    • Lady Mignardise says

      Chère Blanche, je suis tout a fait d’accord avec vous. Ce sont nos défauts qui nous rendent uniques et être parfaite doit être d’un ennui mortel! Personnellement je ne me vois pas porter une tiare (sauf si je me déguise en princesse-fée, mais c’est uniquement pour les occasions très spéciales!!), mais si je pouvais me servir dans la cassette royale… Holala! Je me ferais plaisir avec les bracelets et les colliers! Pour en revenir a Kate je suis d’accord avec Valérie, les bijoux sont magnifiques mais sur elle, il y a un truc qui ne va pas. J’aime bien l’expression porte bijoux, je trouve que ça résume bien mon sentiment: elle porte des bijoux parce qu’il le faut mais elle ne les fait pas “vivre”, je ne sais pas si c’est tres clair… Bref, bonne soiree a toutes les Boudoirettes!

      Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s