Actualité royale
Comments 107

Kate et William jouent les mécènes à Houghton Hall

Tous les projecteurs sont braqués sur le Norfolk, le comté très huppé où la famille Cambridge a élu domicile.

Getty/Images Eurpoe

Getty/Images Eurpoe

Pourtant le duc et la duchesse ne reçoivent pas à Anmer Hall, mais président la soirée “A Taste of Norfolk”. Un gala de charité initié en faveur de EACH auquel la marraine royale a accordé son patronage en 2012. Kate entraîne William dans la course au fonds. Les parents de George et Charlotte s’estiment très chanceux d’avoir deux enfants en santé. Ils font cause commune pour aider les familles en prise avec les drames de la vie. Kate a fait marcher son réseau et ouvert son carnet d’adresses à la bonne page. Son amie, la marquise de Cholmondeley, lui ouvre les portes de Houghton Hall, le château édifié pour sir Robert Walpole entre 1722 et 1735, devenu propriété des Cholmondeley en 1797.

Getty/Images Europe

Getty/Images Europe

Houghton Hall

Houghton Hall

The green velvet bedchamber

The green velvet bedchamber

La marquise, née Rose Handbury, et la duchesse Catherine ont sensiblement le même âge. Toutes deux ont fait un beau mariage. Elles sont mamans, voisines, coiffent la tiare de cérémonie, se côtoient dans les hautes sphères et mènent la vie de château.

David et Rose, marquis et marquise de Cholmondeley

David et Rose, marquis et marquise de Cholmondeley

Les jumeaux Cholmondeley

Les jumeaux Cholmondeley

Ce soir, la duchesse et son époux accueillent 80 membres de la haute noblesse locale. Les Cambridge se frottent aux mondanités, sans quitter leur région de prédilection. La duchesse a l’habitude de convier ses œuvres caritatives au palais de Kensington. Une fois n’est pas coutume, le gala s’externalise au beau milieu de la campagne, à quelques encablures du manoir de Kate et William. Et Kate se mue en créature de tapis rouge. Cinq ans après le gala de l’Ark, celle qui a mis deux bébés au monde entre dans sa robe de sirène Jenny Packham. A son poignet, elle porte un bracelet de diamants de la cassette royale. Ce bijou découvert au Banquet d’Etat, appartenait à la reine Mary. Il s’agissait à l’origine d’un tour de cou. Les boucles d’oreilles chandeliers scintillent à ses oreilles. La robe du soir de la marquise est griffée Valentino.

Getty/Images Europe

Getty/Images Europe

La réception, qui a donné du fil à retordre en terme d’organisation, à la maîtresse de cérémonie, profite à son association Anglias Children’s Hospice. Cette structure intervient auprès des enfants gravement malades et de leurs familles. La marraine de EACH a réuni de généreux donateurs: certains ont dépensé la coquette somme de £10.000. Elle espère recueillir assez de fonds pour financer la construction de the “Nook”, un centre de soins palliatifs nouvelle génération, situé au cœur du Norfolk. Le projet porté par Kate à bout de bras, a besoin de dix millions de livres pour se concrétiser. La mobilisation de la royale marraine a déjà rapporté 2.5 millions de livres, depuis son lancement en 2014.

Getty/Images Europe

Getty/Images Europe

Le nom de son altesse royale figure en lettres d’or sur les bristols. C’est elle qui invite. Kate profite de cette réception pour enrichir ses capacités à recevoir le grand monde. On devine qu’elle donnera d’autres galas de bienfaisance, dans des lieux classés au patrimoine historique ou à Kensington Palace, puisque l’on suppute que les Cambridge devraient bientôt revenir vivre dans la capitale.

Getty/Images Europe

Getty/Images Europe

Ils trinquent au champagne. Il fait doux dans le parc du château. A l’intérieur, la lueur des chandeliers nimbent les toiles de maîtres d’une lumière romantique. Les fleurs du jardin distillent leurs parfums dans les vases de cristal. Le gala s’ouvre sur une lecture animée par l’écrivain Anthony Horowitz. De la musique jazz divertit le beau monde en tenues de soirée. Abracadabra, un magicien entre en scène. Les plats de cinq chefs étoilés, dont ceux de Tom Kerridge, enchantent le palais des convives. Kate révèle que son mari “doit supporter sa cuisine tout le temps”. Et William d’oser la boutade: “C’est pour cette raison que je suis si maigre.” Il ne manque plus que Sharon Stone pour lever les fonds. Houghton Hall est une fête et Kate en est la reine.

Getty/Images Europe

Getty/Images Europe

Gala ARK 2011

Gala ARK 2011

Jenny Packham

Jenny Packham

Prada

Prada

Agata LKB

Agata LKB

 

 

 

Advertisements

107 Comments

  1. Marie D says

    Non! Ne changez pas votre avatar roux. Soyez cette Lady flamboyante et impertinente qui “bouscule” le Boudoir. On ne va pas revenir au temps de “Poil de carotte”. Non, mais! 😉

    Like

    • Grizelda says

      Vous savez chère Lady Marie qu’il fut un temps, lointain je le confesse, ou cette ” roussitude” ne fut pas si facile à vivre…
      O tempora… O mores….

      Like

      • Marie D says

        Pourtant une chevelure rousse et un teint diaphane c’est magnifique! 🙂 Si en plus vous avez des yeux verts ou noisettes, des taches de rousseur je vais verdir de jalousie! 😉

        Like

      • Marie D says

        Oups je crois que noisette ne s’accorde pas. Bonne et douce nuit Lady Grizelda.

        Like

  2. Zoé says

    Tout à fait d’accord avec vous, Marie D. Que chacune poste avec son humour, son histoire, son ressenti et sans la peur au ventre de se faire descendre car elle a osé émettre une réserve sur l’Idole ! Très belle soirée à toutes et à notre chère Grizelda !

    Like

  3. Et bien, je n’ai plus l’impression d’être sur un blog où l’on parle de la Duchesse !
    Changement d’idole on dirait !
    Les derniers commentaires étant à la gloire de Grizelda, je préfère passer en sous-marin pour l’instant …
    Cela tombe bien, les vacances approchant !
    Bon vent à toutes !
    Marie

    Like

  4. Michèle de Provence says

    Bonjour Chéres Ladies,
    Apres une petite escapade de quelques jours, je reviens… et hop, j’ai envie de repartir !
    Lady Marie, ne refermez pas le sas tout de suite, j’arrive.
    Excellentes vacances à toutes et à bientôt.
    Anna, à peut être un de ces jours au ddétour d’un sentier dans les Ocres.
    Michèle

    Like

  5. Anna says

    Au boudoir, à toutes,
    Tempête dans un verre d’eau !
    Le simple titre de mon précédent message était un indice humoristique,
    en lien avec l’actualité du 23. Le reste du texte était donc à interpréter dans ce sens…
    D’autant que j’écris rarement des phrases aussi négatives.
    Quant à la “virulence” on peut trouver des remarques bien plus cruelles,
    il suffit de relire de nombreux commentaires acides à la suite d’anciens articles…
    L’ironie aurait été mieux perçue si j’avais ajouté 10 points d’exclamation
    (et autant de visages à clin d’oeil) après chaque paragraphe.
    Mais j’utilise rarement les émoticônes, cela me semble un peu inutile et sans intérêt.
    C’est un simple avis personnel, que celles qui les aiment ne prennent pas la mouche !
    Je n’idôlatre pas la duchesse, ni aucune autre princesse, je m’intéresse surtout aux vêtements et accessoires, le reste m’indiffère.

    Pour Lady Marie : Très bonnes vacances !

    Like

    • Anna says

      P.S :
      Je corrige ma faute de frappe, le circonflexe est sur le a, bien sûr, donc idolâtre.

      Like

  6. Virginie says

    Après une semaine très difficile et un we très chargé, je me suis dit que j’allais décompresser en allant faire un petit tour dans le Boudoir. Mais, raté, c’est encore pire après avoir lu les commentaires, qui,d’habitude me font sourire et me détendent. Le Boudoir me fait de plus en plus penser à un blog sur lequel j’étais tombée par hasard concernant Marie (et non pas Mary) du Danemark. Je l’ai fui tellement les commentaires étaient ridicules et méchants envers Mary.
    Où est passé le Boudoir qui ressemblait à une bulle de douceur (sans pour autant être mièvre comme le souligne souvent Grizelda, et oui, encore la même qui, à mon grand regret, a trouvé des lectrices qui aiment les commentaires sans cesse négatifs et méchants envers la duchesse ou envers des lectrices: ils ont été tellement nombreux que ce serait de l’hypocrisie de le nier.
    Je trouve dommage que sous prétexte que la liberté d’expression est un droit, le blog n’ait plus rien à voir avec celui que j’aimais tant lire. Je ne commente pas souvent et suis plutôt en “sous-marin” mais là, après m’être souvent posée la question, c’est décidé, je ne viendrai plus. J’ai les photos en direct sur instagram et je m’en contenterai car suivre la duchesse est juste une petite parenthèse dans ma vie qui me fait du bien, ce qui est l’effet inverse quand je repars du Boudoir.
    Alors ,oui, je pourrais juste lire les articles de Lynda qui sont tous aussi magnifiques les uns que les autres mais les articles amènent à vouloir commenter ou lire les avis des uns et des autres donc je choisis la simplicité au détriment du travail fantastique de Lynda qui à mes yeux est gâché par certains commentaires de plus en plus nombreux.
    Sur le blog de Mary, certains commentaires ne sont pas tolérés et c’est tant mieux. Le responsable du blog (et oui, c’est un homme) a su garder une ambiance conviviale malgré les nombreuses lectrices “anti-Mary” .
    Dommage que la liberté d’expression prime sur la bonne ambiance du Boudoir 😦
    Bonne fin de journée,
    Virginie

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s