Accessoires
Comments 30

Il faut sauver Le Chameau

Comme elle est romantique l’usine de Pont d’Ouilly noyée dans la brume normande.

Et si la duchesse se mobilisait pour défendre l'avenir de ses wellies?

Dans les bois avec les enfants défavorisés

Elle évoque un savoir-faire français. Des bottes montées à la main par des maîtres bottiers qui travaillent le caoutchouc avec art et amour. Malheureusement, la réalité n’est pas aussi idyllique que sur la photo.

Les Vierzonord de la duchesse sont en colère

Les Vierzonord de la duchesse sont en colère

Fleuron de l’industrie de luxe, l’enseigne fondée par monsieur Chamot en 1927 vit ses heures les plus sombres. Et pourtant les bottes en caoutchouc naturel firent la renommée de la maison Le Chameau. L’usine de Cahan fabrique 280 paires de bottes par jour.

Une descente aux enfers programmée

Une descente aux enfers programmée par une direction impitoyable

Et en plus de leur succès auprès des agriculteurs, des pêcheurs, des cavaliers et des filles branchées, les wellies “made in Normandie” s’exportent à la cour d’Angleterre. Adoubées par les Windsor, les bottes mènent la vie de château outre-Manche. Depuis 2014, elles sont en vente chez Harrod’s.

Deux princes au vert

Deux princes au vert

Au polo avec Lupo

Au polo avec Lupo

La décision est tombée comme un arrêt de mort. Propriété de Lafuma jusqu’en 2012, le groupe a cédé l’affaire à un fond d’investissement britannique, Marwyn Management Partners.

L’usine de fabrication de Cahan (Orne) va fermer ses portes d’ici quatre mois. Marwyn brade la PME, les travailleurs et les machines. Les financiers ne font pas dans la dentelle. Ils délocalisent la totalité de la production à Casablanca.

“On est dans l’inexorable déclin du Made in France qui coûte trop cher”, a déclaré froidement un émissaire de la direction.

Aidons ce qui ont façonné nos bottes

Aidons ce qui ont façonné nos bottes

Cinquante cinq employés ont appris la fermeture de leur entreprise le 23 octobre dernier. Ils se retrouvent sur le carreau. Un pan de leur vie va disparaître. Certains ont plus de trente ans d’ancienneté et la région ne leur offre aucune chance de reclassement.

Dans cette vallée de l’Orne, surnommée la “vallée de la mort” par ses habitants, le site Le Chameau est la dernière usine en activité. Quelles possibilités de reconversion pour des hommes et des femmes âgés de 50 à 55 ans, détenteurs d’un savoir unique? Tous espèrent trouver un repreneur. Leurs camardes de Pont d’Ouilly tremblent pour leur avenir. Le bras de fer entre les délégués syndicaux et la direction vient de commencer. Cols bleus et blancs entament les négociations. Les salariés se mobilisent pour défendre leurs droits. Une manifestation se déroulera samedi 15 novembre dans la commune voisine du Calvados.

En attendant des jours meilleurs, une page Facebook a été créée. Soutenons Le Chameau et ses ouvriers. Que ces gestes nobles restent en France.

 

Au foot escortée par ses deux princes charmants

Au foot escortée par ses deux princes charmants

Stella McCartney

Stella McCartney

Country Lady

Country Lady

Kate Moss dans ses années Pete Doherty

Kate Moss dans ses années Pete Doherty

Advertisements

30 Comments

  1. Marie de Brocéliande says

    Merci, Lynda, pour cet article grave et, malheureusement, bien dans l’air du temps… Pour ma part, je vais de ce pas immédiatement sur Facebook soutenir les ouvriers.

    Like

  2. Marie says

    Malheureusement c’est dramatique pour cette entreprise Française (comme hélas beaucoup d’autres), mais aussi et surtout pour le personnel y travaillant. Une personnel qui s’est donné pendant des années pour que ce savoir faire français, ne quitte pas notre hexagone avec sa qualité et sa solidité, bref notre patrimoine…
    Il faut bien sur soutenir tous les ouvriers.
    Lynda un article qu’il ne fallait pas laisser passer sous silence
    Je vous embrasse et j’espère que vous pouvez tout de même vous reposer et prendre un peu de temps pour votre santé.
    Bonne fin de semaine à toutes
    Marie

    Like

  3. Je suis abonnée à une petite revue autonome absolument formidable (l”âge de faire”) qui, en ces temps de crise et de désespoir remonte le moral : elle recense toutes les petites initiatives citoyenne d’autonomie, et de gestion responsable et solidaire, etc… Parmis les articles que je lis régulièrement, on peut noter qu’il y a bon nombre d’employés qui se sont mobilisé pour la reprise de leur entreprise, qui ont crée des scoop et font perdurer un savoir unique. J’ose espérer que ce sera le cas pour Les le Chameau…

    Like

  4. C’est ça le Boudoir : on y parle des toilettes de la Duchesse mais pas seulement ! On y parle aussi des causes que l’on défend et c’est bien pour cela que le Boudoir est unique.

    Je pensais qu’avec la renommée des ses bottes en caoutchouc, la marque se portait bien … Merci de nous en avoir averti par cet article Lynda et mon soutien le plus total pour toutes ces petites mains qui créent de fabuleuses choses et dont le travail n’est visiblement par reconnu par leurs entrepreneurs …

    Cécilia

    Like

  5. bayernandrea says

    Merci Lynda pour cet article, si grave- mon mari m’avait parlé de cette bien triste nouvelle, si symptomatique de notre époque…
    “Le made in France coûte trop cher” – mais au secours: ce dirigeant devrait au contraire se réjouir et se féliciter de ce savoir-faire unique, le chérir et le défendre!!!
    Je vais aller voir sur fbk et je veux croire en une issue favorable.
    Andrea

    Like

  6. merci Lynda !
    c est beau ce que vous faites ! Vous etes une vraie Lady !
    j habite la normandie ……et j ai 2 paires de le chameau!

    vered

    Like

  7. clairevescovi says

    Quelle triste nouvelle. Je pensais que les dirigeants feraient tout pour garder ce made in France qui fait la renommée de la marque.
    Je suis fière d avoir mes Le Chameau non seulement parce que Kate en a mais surtout pour cette fabrication en France qui leur donne toute sa valeur.
    Merci Lynda je vais de ce pas sur FB
    Bises

    Like

  8. Le Made in France coûte cher… La faute à qui ? Nos dirigeants (des deux bords, hélas) voient les entreprises comme des vaches à lait qu’il faut traire le plus possible, et font des patrons de grands méchants capitalistes dont l’unique but est de s’enrichir… Et voilà le résultat, mois après mois, de plus en plus d’usines ferment et de plus en plus d’ouvriers vont pointer à Pôle Emploi…
    Pauvre France !

    Like

    • Blanche says

      Je préfère y voir la faute du monde de la finance qui délocalise des entreprises dégageant souvent des bénéfices pour toujours plus de profit. Les impôts bénéficient à tous, cela s’appelle la redistribution. La spéculation en bourse, elle, ne profite qu’à une toute petite poignée de privilégiés.

      Like

      • Montaine says

        Bonjour,
        Oui quelle tristesse! Un pays qui ne frabrique plus est un pays qui file du mausvais coton. Rappelons que nos écoles d’ingénieurs ont été crées pour enrichir la créativité des manufactures. Les ingénieurs étaient supposés inventer de nouveaux produits ou procédés de fabrication. Maintenant nos ingénieurs polytechniciens, centraliens ou autres préfèrent faire de la finance ou un master quelconque à Harvard ou Je-ne-sais-quoi! Honte! Honte! Honte! N’y-en-a-t-il pas un qui puisse redresser la situation de cette industrie française? Quand on pense à ce que la formation de ce fleuron intellectuel coûte aux citoyens! C’est vraiment un sujet que me rend dingue, je m’arrêterai donc!
        Bonne journée
        Montaine-qui-fait-la-Grimace

        Like

      • laurencedelaunay says

        Mais sans spéculation chère Blanche, pas d’argent d’investisseurs pour les entreprises…. Comment faire alors?

        Like

  9. Fleur d'Eifel says

    Merci Lynda d’être une Lady dans tous les sens du terme. C’est révoltant de voir du “made in France” se faire délocaliser ainsi pour une histoire de gros sous. Que les entrepreneurs soient donc moins cupides sur les gains! Refusons d’acheter encore des Le Chameau quand l’entreprise en France sera fermée. Tout mon soutien aux ouvriers-artisans! En espérant qu’un autre entrepreneur se lance pour garde le savoir-faire là où il est né.

    Like

  10. Quelle terrible nouvelle, une délocalisation de plus qui ne sert par notre beau savoir-faire, au contraire, la mondialisation continue de desservir la France et les dirigeants politiques laissent faire sans sourciller…..ce qui est certain c’est qu’une fois la marque délocalisée la qualité ne sera plus jamais la même, ni son image d’ailleurs.
    Il faudrait que ses employés puissent racheter leur société ce qui serait une bien belle victoire.
    Belle fin de semaine a toutes les Ladies.

    Like

  11. Alors que le salon du Made in France a reçu beaucoup de visites des politiques, voilà qu’une entreprise artisanal de qualité royale ferme. J’ai pu constater la solidité et le confort de ces bottes et je déplore la perte du savoir faire des artisans Le Chameau. Je suis allée sur le site Facebook, l’argent est bien le nerf de la guerre.

    Like

  12. Encore une production française qui délocalise, et en plus dans une région défavorisée pour l’emploi. Je suis peut-être un peu naïve, mais je pensais que le Kate-effect avait des retombées positives sur cette marque, pas assez apparemment. Et quel avenir professionnel pour des personnes qui ont fait ce métier toute leur vie et font maintenant partie des “seniors”, même s’ils n’ont qu’une cinquantaine d’années ?
    Ce serait effectivement une bonne nouvelle si les salariés pouvaient racheter leur entreprise, j’avais vu un reportage sur une usine de lingerie qui avait pu rester française de cette façon.
    Malheureusement, entre délocalisations, dépôts de bilans et réductions d’effectifs, nous avons du souci à nous faire pour l’avenir des générations futures. Aurons-nous un jour enfin un dirigeant, quelle que soit sa tendance, qui sera capable de sortir la France de ce marasme ???
    Je vous souhaite une bonne fin de journée, avec une pensée particulière pour Aurélie de Belgique, qui nous disait dans le billet d’hier qu’elle était actuellement également en recherche d’emploi.

    Like

    • Aurélie (la Belge) says

      Merci Isabelle pour cette pensée. Malheureusement c’est tous les jours que je lis des articles parlant de délocalisation. Aujourd’hui nous vivons dans un monde de consommation et donc ce n’est malheureusement plus la qualité qui prime mais le rendement. Et donc beaucoup de personnes veulent acheter et souvent du neuf. Un appareil ménager est en panne, remplaçons-le et pourtant ce n’est pas si compliquer de le réparer. Ceci est un exemple mais même si je n’aime pas faire de généralité il faut admettre que notre monde actuel fonctionne ainsi. C’est ni bon pour notre économie, notre portefeuille personnel, ni bon pour l’environnement,… Je pense qu’il y a un travail de fond à faire dans notre société et revenir sur les bons préceptes de nos grands-parents, ils ont fait preuve de beaucoup de créativité pendant et apres la guerre. Cela fait bientôt 3 mois que je suis au chômage et vous savez pour plein de petites choses j’ai changé ma vie car pas le choix et j’arrive à faire des économies. Voilà je ne voulais pas être donneuse de leçon et il est évident que je suis attristée par cette décision concernant cette entreprise et que j’espère que solution sera trouvée pour tous ces travailleurs. C’est certain que l’argent est le nerf de la guerre, que quelques personnes aux dents longues décident de tout au nom du roi profit. Mais je pense que nous sommes tous responsables de la société dans laquelle on vit. C’est difficile de s’exprimer correctement par message, j’espère n’avoir froissé personne. Sur ce je souhaite à vous toutes de passer un bon week-end. Et puis Lynda, j’ai appris qu’aujourd’hui était la journée de la gentillesse, vous avez gagné la palme sur ce sujet. Amicalement, Aurélie

      Like

      • Bon courage Aurélie pour votre recherche d’emploi. Dans quelle région de Blegique êtes vous ?

        Like

  13. amydragon says

    Merci Lynda pour nous informer de la situation critique de cette usine ! Je n’aurai jamais pensé que cette société irait se délocaliser … C’est inadmissible d’aller créer des bottes soi disant française (car ils en vanteront encore les mérites ) à Casablanca !
    Je vais faire un tour sur Facebook.
    Bonne fin de journée à nous.
    Alexandra

    Like

  14. Josey says

    Cette article est bien triste ce midi Lynda…
    Comme vous savez c’est grâce a vous que j’enfile mes Le chameau le vendredi soir pour aller au chalet. En plus cette année mes filles en on vu dans un magasin de chasse et pêche . je croyais que la compagnie avais des ailes car avant que je possède les miennes personne ici ne connaissait les Le chameau au Québec
    Les mises a pieds font toujours très mal aux, a l’économie et aux commerçants des environs aussi.
    Ici aussi les pertes d’emplois se multiplient chaque jours…..c’est très triste
    Bonne journée quand même Lynda et vous toutes les ladies
    Josey

    Like

  15. Laureen says

    Comme c’est triste. Le savoir faire Français synonyme de qualité se fait la malle c’est vraiment dommage!

    Like

  16. Je suis 100 % d’accord avec Blanche.
    Les financiers tiennent les cordons de la Bourse, ce sont eux qui ont le pouvoir.
    Les pouvoirs publics sont impuissants face aux grands consortiums financiers.
    Mais je rejoins notre amie Aurélie de Belgique, nous sommes en partie responsable de ce monde.
    Les citoyens et les chefs d’entreprise aussi.

    Idéalement, nous devrions manger tout bio et n’acheter que du made in France.
    Ouais … mais combien de familles françaises peuvent se le permettre ?
    Combien de mères de famille achètent des bottes en caoutchouc chères à leurs enfants ?
    On ne les porte pas tous les jours, les pieds grandissent vite, et on les oublie facilement …
    C’est sans doute sur ce genre d’articles qu’on cède le plus facilement au made in China.

    La disparition de Le Chameau est inacceptable sur le plan moral et humain.
    Mais complètement logique sur le plan économique.
    La concurrence des pays émergents avec des salaires très bas est là.
    On a beau s’indigner, c’est une réalité et c’est celle du marché.
    Qui est près en France à renoncer à son petit privilège pour rester compétitif ?
    Qui est prêt à accepter une baisse de salaire ?
    Personne …
    Honnêtement, je me demande comment tout cela va se terminer.

    Like

  17. Montaine says

    Chères Toutes,
    Je viens d’apprendre qu’il y a eu une série d’attentats en France. J’espère que vous allez toutes bien. Je pense bien à vous et vous envoie toutes mes bonnes pensées.
    Je ne sais que dire, je suis très choquée.
    Je vous embrasse
    Montaine

    Like

    • Merci Montaine. C’est effectivement atroce ce qui se passe ici.
      Je me réveille avec cette nouvelle et ne me sens pas tranquille. Je vis en région parisienne.
      Que les Ladies parisiennes ne fassent un petit mot pour savoir qu’elles vont toutes bien.
      Quelle sera l’issue de toute cette démagogie????!!! On vit des temps troublés que je n’aurais pas pas imaginés.
      Je vous embrasse
      Emma

      Like

  18. Christelle says

    Cher Boudoir, chères ladies,
    J’espère que vous n’êtes pas touchées par les attaques qui se sont déroulées à Paris. La haine ne vaincra pas. Toutes mes pensées aux victimes et aux familles dans la peine.
    Je vous embrasse Christelle

    Like

  19. Triste nouvelle que cette fermeture d’entreprise. Encore des salariés sur le carreau pour des actionnaires qui recherchent sans cesse le plus de gain.
    Cette logique financière et cet appât du gain sont réellement révoltants. Tout cela va mal finir ….
    Je ne suis pas sur facebook donc je ne pourrai pas soutenir l’initiative que vous mentionnez Lynda. Je n’en pense pas moins.
    C’est quoi ce monde???? Les hommes ne sont ils que dans la quête du pouvoir et l’argent?????

    Like

  20. gripopo says

    Je viens d’apprendre les événements de cette nuit. Je suis abasourdie…J’espère que vous allez toutes bien, les ladies parisiennes, Lynda, Rose, Chiara, et toutes les autres…

    Like

  21. Marie says

    Quelle attroce nouvelle au réveil, j’espère que toutes nos ladies parisiennes vont bien je ne peux les nommer toutes mais un petit message rassurant. Toutes mes pensées et mon soutiens aux familles dans cette attroce souffrance.
    Marie

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s