Archives
Comment 1

Happy birthday prince George

Il y a un an, dans la touffeur de juillet, le Royal Baby ouvrait les yeux, dans l’aile privée du St Mary’s Hospital de Paddington. William voulait une fille, Kate un garçon. Au moment où le palais avait annoncé: « la duchesse est enceinte », la planète a été prise de nausées et de contractions.

naissance-prince-george-sortie-maternite

Tout au long de sa grossesse la duchesse de Cambridge s’est amusée à brouiller les pistes. Ce sera un fils, à la grande surprise des bookmakers. Fille ou garçon qu’importe, pourvu qu’il arrive à l’heure et n’empêche pas son arrière grand-mère de se retirer dans son refuge écossais de Balmoral.

Kate et William, heureux parents d’un petit prince né à 16h24, avaient tenu à communiquer la grande nouvelle que bien plus tard, afin de garder pour eux cet instant magique, passé en tête à tête avec le nouveau-né. Le jour de la sortie de la maternité, le monde retenait son souffle. On avait surnommé ce moment « The Great Kate Wait ».

Kate avaient confié à ses copines, combien elle angoissait de présenter son bébé à la foule qui campait devant la Lindo Wing. Elle avait l’impression que son fils ne lui appartenait plus.

Décontracté, le jeune papa avait installé le siège enfant à l’arrière de la voiture. William confiera plus tard qu’il s’était entraîné pendant des jours à refaire ses gestes, afin d’assurer devant les caméras. Puis la petite famille s’était avancée sur le perron de l’hôpital, déclenchant l’hystérie collective. Elle tenait son bébé emmailloté dans les bras, la princesse aux petits pois blancs Jenny Packham. On a tellement zoomé sur son ventre pendant 9 mois, qu’elle a quitté Paddington sans chercher à le dissimuler.

Aux journalistes qui espéraient recueillir les premières impressions du couple royal, au lendemain de l’accouchement, la duchesse a murmuré cette confidence: « c’est un moment très émouvant, un moment très spécial et je pense que chaque parent a éprouvé ce sentiment unique ».

Le petit prince a quitté la maternité très en colère. Il avait envie de regagner le nid douillet. Kate et William n’oublieront jamais leur première nuit passée à Kensington Cottage. Le climatiseur tombé en panne et le bébé qui pleurait à cause de la chaleur. Ce fût leur première nuit blanche. D’autres suivront.

La duchesse est partie se ressourcer à Bucklebury. Aidée de sa maman, elle a appris son métier de mère. Mais quand verra-t-on les yeux de George?

Il faudra attendre le baptême pour découvrir si les prunelles sont bleues ou vertes. L’enfant a reçu l’eau du Jourdain et les sacrements du baptême en restant sage comme une image. Une première, pour ce bébé turbulent que son père n’hésite pas à traiter de chenapan.

Dans sa robe en satin de soie de Spitalfields et dentelles de Honiton, il n’a pas écouté les instructions de Jason Bell. Trop content d’être le troisième prétendant au trône, George a levé les bras en formant le « V » de victoire, offrant au photographe la photo du siècle. Son arrière grand-mère a fondu littéralement en observant son arrière petit-fils, et Jason Bell a capturé ce regard qui se détourne de l’objectif. La reine qui tombe le masque austère de la souveraine, conquise par le petit prince solaire. « Annus horribilis » s’est transformée en « annus mirabilis »: Elizabeth II règne sur l’Angleterre depuis 1952 et se retrouve sur la photo de famille, en compagnie de trois futures rois. Du jamais vu chez les Windsor. God Save the Queen!

Dès sa venue au monde, les parents se sont relayés auprès de leur fils, se partageant équitablement les tâches. Couches, bain, repas, promenades, nuits blanches, poussées de dents …

Au début, Kate et William ont tout géré à deux, avant que le duc ne demande de l’aide à son ancienne nanny Jessie Webb. Le calme est revenu, quand la duchesse a introduit des aliments solides dans son programme alimentaire. Vite dépassée par ce bébé très demandeur, Kate a engagé Maria à plein temps et libéré Jessie qui a pris sa retraite bien méritée.

La nouvelle nounou de George a de supers pouvoirs: c’est une pro de la conduite à grande vitesse, ce qui peut s’avérer très précieux en cas de course poursuite avec les paparazzis. Elle pratique aussi les arts martiaux et saura se défendre, si une personne mal intentionnée tentait de kidnapper George. Avant d’être recrutée par les Cambridge, Maria a fait un stage chez les Middleton. Elle s’est occupée de George sous la surveillance de Carole, pendant que Kate et William rechargeaient leurs batteries aux Maldives.

A neuf mois, George a fait son premier voyage officiel. Avec la permission de la reine, il a voyagé dans le même avion que ses parents. Ce qui ne s’était jamais vu auparavant. Il a débarqué à Canberra dans des conditions atmosphériques détestables: les rafales de vent et les pluies cinglantes n’ont pas perturbé le prince de Cambridge, blotti contre sa maman. Kate et William ont sillonné les Antipodes bébé au bras. Et il fallait porter et hisser le bambin lourd, afin que les caméras saisissent l’instant.

Dans son manteau Dove-Grey Alexander McQueen (Easter Day Service Sydney), Kate est apparue à Marion Forbes « belle comme la future reine qu’elle sera un jour ». Kate avait de quoi séduire dans ses bagages, robes, manteaux et chapeaux. Pourtant, ce n’est pas elle qui a fait des ravages : George a remporté tous les suffrages. His Royal Cutness, Super Cutie Prince, Bony Baby, Cherubic Prince, la presse ne tarit pas d’adjectifs quand il s’agit d’évoquer l’infant à croquer.

Une peluche a appris à voler sous le nez du directeur du Taronga zoo de Sydney. Et pourtant William redoutait ce voyage au bout du monde: jetlag, 5 dents de lait, climat, programme musclé, plusieurs nuits loin de George, changements d’adresses, vols intérieurs, surexposition; le fils a épaté ses parents: il a relevé le défi dans le calme, à tel point qu’en Océanie on l’a baptisé St George.

Maternité et paternité ont transformé le couple. George Brown habite Bucklebury. Il est ami depuis toujours avec les Middleton et il raconte : « Kate s’épanouit dans son rôle de mère. Elle a vite trouvé ses marques. Un jour je suis allée la voir. Elle était en train d’allaiter George et respirait le bonheur. On aurait dit qu’elle avait fait cela toute sa vie. »

William est aux anges dès qu’il tient son fils dans les bras. On est loin de la réserve et des maladresses du prince Charles. Il ne faut pas blâmer le prince de Galles. La reine, sa mère est montée très jeune sur le trône d’Angleterre. Petit garçon, Charles s’amusait seul dans les couloirs glacials de Buckingham. Quand sa sœur Anne entrouvrait la porte du bureau royal, il lui disait à l’oreille: « il ne faut pas la déranger ». « Tu vois, elle est habillée en reine,  elle travaille ».

Pour s’occuper de son fils, le duc de Cambridge ne s’est pas inspiré des Windsor mais du modèle Middleton. William a dormi sur un lit de camp à la maternité. George dans les bras de son père et ces deux baisers déposés sur la tête de son fils, devant l’enclos du bilby. Plus qu’une marque de tendresse, la reconnaissance d’un papa pour son garçonnet, qui a 9 mois, vient de s’acquitter brillamment de son rôle d’altesse royale: bravo mon fils, tu as bien fait le job: « Well done, my son ». « Good job ». George n’a pas encore l’âge de serrer les mains ni de couper les rubans d’inauguration. Avec sa moue et ses joues rebondies, ce poupon photogénique fait son apprentissage de prince héritier sans l’ombre d’une fausse note.

Inutile d’attendre le traîneau du père Noël quand on s’appelle George, Alexander, Louis, prince de Cambridge: la soute à bagages de la Qantas regorgeait de cadeaux: mini bateau, planche de surf, planche de skate, vélo, casque d’aviateur rétro et wombat en peluches. George a reçu 4000 cadeaux depuis sa naissance. La plupart des jouets sont redistribués aux œuvres caritatives. Kate ne garde que quelques joujoux ainsi que les vêtements offerts par les stylistes britanniques.

Lego vient de recréer l’anniversaire de George en miniature. Personne ne manque autour de la table, le petit prince est installé dans sa chaise haute et toute la famille Windsor-Middleton lui souhaite un joyeux anniversaire. On a même frappé une monnaie à ses chiffres!

Grenouillères, barboteuses, salopettes, chemise à smocks, sac kangourou, tout comme sa mère, George déclenche un raz de marée chez les spécialistes de l’habillement enfant. Neck & Neck, Rachel Riley, Petit Bateau ont dopé leurs chiffres grâce à lui. Les jeunes mamans qui copient-collent le style de Kate, s’empressent de commander les mêmes vêtements pour leur progéniture.

Revenue en Angleterre, la famille Cambridge a repris le cours de ses obligations. Les paparazzis et les curieux ont renoué avec les bonnes vieilles habitudes: traquer la mère, le fils, la nurse et la poussette. En décembre dernier, Kate qui poussait le landau Silver Cross en tenue de joggeuse dans Kensington Gardens, a été mitraillée dans les jardins ouverts au public. Le service de presse du palais a supplié les médias britanniques de renoncer à la publication de ces clichés. Les photos ont été diffusées dans le monde entier. La duchesse s’oxygène désormais dans les parcs privés de la résidence royale.

Le week-end, George et ses parents visitent les fermes éducatives du Berkshire. Kate et William souhaitent s’établir à Anmer Hall. Ils veulent protéger leur fils d’une surexposition médiatique. Pour lui, ils veulent une vie paisible à la campagne. Le duc William s’apprête à prendre les commandes des hélicoptères-ambulances de East Anglian Air Ambulance, dont la base aérienne se situe non loin d’Anmer Hall.

Le manoir du Norfolk, cadeau d’anniversaire de la reine à son petit-fils William, a été entièrement sécurisé: un ensemble de haies végétales bordent la demeure royale. Très soucieux de préserver leur vie privée, les Cambridge ont obtenu une dérogation de l’aviation civile interdisant tout survol de la propriété.

Contrairement à son père, George ne sera pas aussi photographié que lui tout au long de sa vie. Telle est la volonté de ses parents. Neuf photos du prince héritier ont été publiées depuis sa naissance. Les portraits officiels arrivent au compte-goutte. Cela fait partie de la stratégie de communication des parents protecteurs.

Un jour viendra où George apparaîtra au balcon royal de la cérémonie du Trooping the Colour. Et il  saluera ses sujets d’un signe de la main.

C’est la fête à Kensington Palace. Ce soir les monuments de Londres s’illumineront de bleu pour célébrer le premier anniversaire de George. Les Cambridge ont invité la souveraine à la Tea Party de George et la reine a accepté l’invitation: Elizabeth II a passé 50 minutes auprès de son arrière petit-fils. Dans l’entreprise de grand-père Middleton, il y a tout ce qu’il faut pour décorer la table et la maison, et tante Pippa est la championne de l’événementiel.

William a remercié personnellement les britanniques et les sympathisants de l’étranger pour leurs témoignages chaleureux.

Happy family and Happy Birthday!

 

 

Advertisements
This entry was posted in: Archives

by

Moi aussi, je faisais partie des deux milliards de téléspectateurs du 29 avril 2011. Ce jour-là, miss Catherine Middleton est devenue son altesse royale la duchesse de Cambridge. Et si je lui dédiais un blog? Vous êtes des milliers à le lire.

1 Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s