Lifestyle
Comments 5

Prince George’s diary

Il n’a pas encore l’âge d’écrire son journal intime mais plutôt celui de faire des bêtises. Clare Bennett, chroniqueuse chez Tatler, s’est glissée dans les culottes courtes de l’attachant prince de Cambridge.

George les gros bras

George les gros bras

De sa plume acérée, l’auteur livre une parodie hilarante du quotidien de l’infant à la moue boudeuse. L’histoire de George commence avant la naissance de Ringo, nom de code donné à son petit-frère ou à sa petite soeur. Ses parents viennent le voir dans sa chambre parce que sa mère a une confidence très spéciale à lui faire. “Mummy has a baby in her tummy”, traduit aussitôt en latin par le professeur. Les membre de sa famille ne sont pas épargnés. Tous ont droit à un portrait décapant. Son arrière grand-père G-Pop est le plus vieil homme sur terre. Il a eu un dinosaure pour animal de compagnie…ambiance.

Feuilletez sans plus tarder le journal décalé du petit chenapan et entrez dans son intimité royale so British!

Clare Bennett

Clare Bennett

Préface signée Hugh Grant

Préface signée Hugh Grant

Advertisements

5 Comments

  1. Bonjour Lynda,
    Oui, j’avais lu un article à ce sujet dans P D V. Cela avait l’air amusant, surtout un bel exemple de l’humour britannique…
    Au plaisir de vous lire Chères Ladies

    Like

  2. Marie de Brocéliande says

    Lynda, savez-vous si cet ouvrage a été traduit en français ?
    Merci pour votre réponse.

    Like

      • Valentine says

        Bonjour, je viens de voir sur Amazon que la version française sortira le 5 octobre 2016 🙂
        Bonne journée !

        Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s